Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 10:08

 

marie2Entretien avec l’auteur de « Histoire de Marie, l’âme perdue des paysans », Rolland Hénault, bien connu dans les milieux libertaires pour ses livres contre la prison.

 

Vous êtes plutôt connu pour des ouvrages anarchistes ou anarchisants, des pamphlets, des interventions dans des journaux libertaires ou de gauche, et vous publiez un livre assez consensuel sur les paysans…

Non, pas du tout consensuel ! ou alors ça dépend avec qui…C’est même un livre assez féroce contre l’agriculture industrielle, qui détruit actuellement la planète, contre la pollution culturelle, morale, intellectuelle qu’elle entraîne…contre la mondialisation et le libéralisme…

 

Vous faites une large place au passé…c’est de la nostalgie ?...un repli sur des valeurs anciennes ?...

Sans la connaissance du passé, et sans la reconnaissance envers le monde paysan dont 80% des Français sont issus, on ne peut rien faire de bon pour l’avenir des pauvres…Des « Mangeux d’terre » de Gaston Couté, aux affameurs de 2010, comme Monsanto, qui font mourir un milliard d’êtres humains, la trajectoire est terrible…la connaissance du passé est le tremplin pour l’avenir !

 

Ce livre serait-il « politique » ?

Evidemment, au sens le plus large du mot, puisqu’il décrit la vie quotidienne des paysans jusqu’à leur mort programmée, à travers l’histoire de Marie, une petite bretonne orpheline, qui réussit, avec courage, à survivre à tous les malheurs de la vie…et avec le sourire !

 

La Champagne Berrichonne, région de céréaliers aisés, ne décrit guère les pauvres…

Non puisque les riches ont bouffé tous les pauvres…ils ont également massacré toute la vie sociale…les survivants continuent de se dévorer entre eux ! En fait ils se suicident sur l’autel des industries agro-alimentaires !

 

Vous voilà bien sérieux…

Oui, mais ce livre n’est pas triste, c’est un acte de révolte et de désobéissance aux puissants…Pour cette raison, j’ai des références aux auteurs les plus révolutionnaires de ce début de millénaire : JC Michéa, Jean Baudrillard, Guy Debord etc…mais j’ai été marqué par les descriptions lyriques de Gaston Bachelard…La dénonciation purement technique, ce n’est pas mon genre. L’aspect humain était nécessaire, indispensable ! Et puis il ne fallait rien cacher, et surtout pas les discours amoureux des paysans, sujet rarement traité, à ma connaissance !

Le dernier chapitre est un appel à la révolte, lisez-le bien !...

 

"Histoire de Marie : l'âme perdue des Paysans" (éditions La Bouinotte)

16€ sur la boutique en ligne http://www.la-bouinotte.org/

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 01/05/2010 14:22


Je suis heureuse d'apprendre la sortie d'un nouveau roman de Rolland Hénault que j'aime appeler mon "ami". Quand bien même il froncerait les sourcils... Non pas lui !
Je cours l'acheter, façon de parler, because boutique en ligne. A bientôt. OLE