Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 09:32

 

9FD7.jpgLes autorités israéliennes ont bafoué leur propre droit.

Salah devait sortir, selon leurs dires, le 28 novembre et elles ont décidé dajouter totalement arbitrairement et cyniquement 140 jours de prison supplémentaires à Salah expliquant que, du fait de la libération de 1.027 prisonniers palestiniens en échange de Guilad Shalit, désormais il ny avait plus de « surpopulation carcérale » et donc que Salah pouvait rester en prison 7 ans au lieu de 6 ans, 8 mois et 15 jours décidés. Cynisme total.

 Les autorités françaises ont approché Salah et sa famille et ont promis, sans la moindre garantie daucune sorte, quil sorte dans la deuxième vague de libération de prisonniers palestiniens qui doit intervenir à la mi-décembre. Salah comme sa famille ont expliqué que si cela devait se faire ce devait être « sans aucune condition daucune sorte. »

 Nous ne pouvons attendre mi-décembre les bras croisés en nourrissant un espoir qui nest absolument pas garanti ni même peut être fondé.

 Nous avons deux choses à faire, selon nous, et plus que jamais :

 - manifester notre solidarité à Salah Hamouri, qui en a besoin, en lui écrivant très massivement à sa prison israélienne de Shaat

Une des propositions faite: Si on lui envoyait des milliers de lettres ou de cartes le même jour, avant la fin de novembre ? Ca ne passerait pas tout à fait inaperçu ?

 Compte tenu que nous sommes le 1er décembre demain, suggestion : envoi massif sans attendre et jusqu'au 10 décembre.

 Son adresse actuelle :

Salah  Hamouri

Shata prison

section 7

10900 Afoula

Israël

 Nous rappelons quil convient de ne pas mettre d'adresse au dos de votre lettre au risque quelle vous soit retournée.  

-  exiger des autorités françaises une action énergique auprès dIsraël pour obtenir sa libération la plus rapide possible et sans condition.

 Nous n'avons à nous bercer d'aucune illusion sur cette proposition française de mettre Salah dans une liste. Ces négociations sont très complexes et engagent beaucoup de parties pour quon puisse y croire de manière inconsidérée. Alors, on ne lâche rien, et on continue !



Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 05/12/2011 13:01

J'ai bien relevé l'adresse de Salah et vais ajouter ma voix à celles de tous ceux et celles qui lui écriront. Avec le (fragile) espoir que cela aboutisse. OLE