Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 10:28

 

Le Palais dit de Justice comporte un adjectif usurpé

Usurpé ? Non, parce qu’il y a tellement de cons qui y croient, à la Justice !

Et c’est effectivement un Palais ! Répété avec la même architecture dans tous les départements de la République Française… qui est devenue un pays fasciste, avec tellement d’interdits qu’on se demande si on va continuer d’avoir le droit de respirer !

Peu à peu, cependant, depuis notamment la mise en valeur d’Orwell par Jean-Claude Michéa, (auteur, entre autres, de « L’Enseignement de l’ignorance »). La « décence commune » est une notion admise par les moins cons, ainsi que la « Culture du Narcissisme » de Christopher Lash.

La France est en effet devenue un état fascisant, nazifiant, où l’on est asphyxié, non pas comme les Juifs sous Hitler, mais par les multinationales Monsanto, qui vont faire crever la majorité des agriculteurs chimico assassins, et cela sera justice, d’ailleurs ils y passeront les premiers !

Les masques à gaz de la guerre de 14-18 ne sont pas suffisants pour filtrer les bons et les mauvais… Hélas ! En 1914, l’ypérite fut interdite parce qu’elle parvenait mal à discerner entre ces deux variétés de crétins obéissants : les héros et les suivistes.

Seul, Siné, quelque 20 ans plus tard, parvint, à force de persévérance à faire reculer Dieu, et obtint la grâce de Dieu lui-même, sans aucun intermédiaire, par la vertu de ses nombreuses condamnations pour insoumission !

Ah ! Dieu n’en menait pas large, planqué derrière un nuage trop étroit. (Dieu était très mauvais en calcul !)

J’ai réussi à entrer en communication avec lui, ne vous inquiétez pas, Siné picole toujours et s’envoie des gonzesses dans la fleur de l’âge ! Même qu’il bouffe la fleur avec ! L’âge, il le laisse de côté, sur le bord de l’assiette !

C’est pourquoi, Siné, en effet, n’a pas d’âge ! Il n’a ni commencement ni fin, il est omniprésent, il a évité cette bévue en refusant de s’inscrire à l’état civil à la naissance et il ne mourra donc jamais !

Il n’a jamais admis que la Justice prenne une majuscule et soit logée dans un Palais, alors qu’elle est, en principe, créée pour les pauvres types, les peigne culs, les enfants des Favelas, des Bidonvilles. Les juges sont des travestis élégants, selon leur conception de l’élégance. Les greffiers sont des chats, parfois des chattes, mais ça ne change rien, vilains garnements, car ces chattes disposent de griffes !

Et puis ne me racontez pas d’histoires, je connais le milieu !

Je viens d’être condamné à la peine minimaliste de 1 euro au bénéfice de la Partie Civile. (Si, les civiles ont des parties et ils vous font la morale. Car la morale est faite pour que le public croie benoîtement en Dieu, au Saint Esprit et à tout le Tremblement)

Hélas ! j’étais défendu par une avocate de très grande valeur, que je vous recommande si vous avez une pulsion envers votre riche belle-mère, une multi milliardaire de gauche par exemple, comme Madame Bettencourt et tant d’autres, qui s’obstinent à survivre si longtemps !

Or, le procureur était sympathique, si, je ne vous mens pas et ne me demandait qu’une somme dérisoire. Il aurait mérité d’être un vrai délinquant, comme il n’en existe plus guère.

Il parlait comme un être humain, posait des questions avant de formuler les réponses, bref, je crois que c’était un véritable être humain.

C’est pourquoi je me permets de joindre à cet article un compte rendu qui fait honneur à la fois aux femmes et à la presse de province !

Je rappelle que Siné est l’immortel auteur de : « Ma vie, mon œuvre, mon cul ».

Siné ne respecte rien sinon l’être humain, tel qu’il devrait être.

Je retiens, parmi ses enseignements, cette formule qui montre suffisamment son éternité, gagnée à la force du poignet :

 

« Mourir ? Plutôt crever ! »

 

Ce qui me paraît prouver définitivement l’immortalité de ce génie hors pair, qui écrit à la main, et qui corrige les fautes de syntaxe et d’orthographe de ses contemporains adultes. On se demande bien pourquoi : ils n’en valent guère la peine !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Odette Laplaze-Estorgues 22/06/2013 13:14

Salut Roll, tu me manquais et le blog d'Élizabeth aussi, alors, puisque je ne vous reçois plus comme avant, je suis allée vous rendre visite sur le Web qu'ils disent. Pas déçue avec ton premier
coup de gueule Roll que je partage. Je vais lire tout le reste des interventions de la semaine. Salut, mon copain ! Et OLE.