Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 09:17

Les actions ont été planifiées suite à l’agression d’Israël sur la bande de Gaza qui a débuté le 7 juillet et a pris fin très récemment avec la mise en place d’un cessez-le-feu.

Zim Integrated Shipping Services Ltd est la plus grande société de transport de marchandises d’Israël et la dixième dans le monde. Ses revenus en 2013 sont chiffrés à 3,7 milliards de dollars.

L’action a pris naissance à Oakland, en Californie, et a mis la barre très haut. Les manifestants ont empêché avec succès le déchargement du navire porte-conteneurs Zim Piraeus pendant près de quatre jours complets.

Des manifestations plus modestes dans d’autres villes ont également réussi à retarder temporairement les déchargements d’autres navires de la compagnie Zim, coûtant à la société des centaines de milliers de dollars et déclenchant une vague de soutien importante et une forte impulsion pour d’autres actions similaires.

Quand le Zim Piraeus a quitté Auckland le 20 août, deux autres navires porte-conteneurs de la compagnie Zim devaient accoster à Tacoma et Seattle ainsi qu’à Washington et à Long Beach, en Californie. Quelques semaines plus tôt à Oakland, des organisateurs avaient tendu la main dans les villes à des groupes de solidarité avec la Palestine afin de planifier un blocus coordonné sur les cargos de la compagnie Zim, le long de la côte Ouest.

À Tacoma, le Zim Chicago devait arriver au port le 18 août et son déchargement a été retardé jusqu’au 23 août. Nada Elia, organisateur local, explique que c’est une victoire pour la Northwest Block the Boat Coalition (littéralement : Coalition « Bloquer les Bateaux » du Nord-Ouest).

Elia, étudiante à l’Université d’Antioch et membre du comité de direction de la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI), a déclaré à The Electronic Intifada que le retard était dû à un mauvais fonctionnement de la grue à Vancouver, mais surtout à cause des manifestants.

« Le retard a montré qu’ils ont tenté d’éviter le blocus« , a déclaré Elia. Tout au long de la semaine, les militants à travers l’État étaient sur le qui-vive (via Facebook et par SMS) afin de répondre aux appels à manifester. Elia explique aussi que la page de son groupe Facebook a été supprimée sans aucune explication.

Lorsque le Zim Chicago s’est amarré vendredi, les militants se sont rassemblés au port et ont réussi à bloquer les deux entrées connues. Mais le port a ouvert une troisième entrée peu connue qui a permis aux dockers d’entrer et de décharger les conteneurs du navire de la compagnie Zim.

La coalition qui s’était formée autour de cette action comprenait le groupe philippin Bayan, Queers Against Israeli Apartheid et Occupy Seattle. Elia raconte que les gens sont venus de partout dans l’État pour participer aux blocus.

Selon le Seattle Globalist, le retard a coûté la compagnie maritime un demi-million de dollars.

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires