Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 09:22
Puisque l'argument de l'atteinte à la liberté ne fonctionne pas pour lutter contre le projet de loi sur le renseignement, les hébergeurs ont décidé de jouer sur la corde économique.

Le projet de loi sur le renseignement qui va être débattu à l’Assemblée nationale le 13 avril 2015 commence enfin à faire réagir. Sept hébergeurs de données informatiques français, dont les deux principaux OVH et Gandi, ont affirmé le 9 avril 2015 que ce texte les poussera « à l'exil » pour ne pas perdre leurs clients.

Les sociétés protestent contre la « captation en temps réel des données de connexion » et leur analyse par les services de renseignement au moyen de « boîtes noires aux contours flous », expliquent-elles dans un communiqué. Elles estiment que l’utilisation de ces boîtes noires « insinuera le doute » chez leurs clients, français et étrangers, qui n’hésiteront pas à se tourner vers d'autres territoires moins intrusifs. « Ces clients viennent parce qu’il n’y a pas de Patriot Act en France, que la protection des données des entreprises et des personnes est considérée comme importante », rappellent les hébergeurs.

Et ce ne sont pas les structures de surveillance qui sont prévues par la loi qui les feront changer d'avis : « Nous ne voyons pas comment une commission consultative de neuf membres, pouvant décider avec la présence de quatre d’entre eux, peut nous rassurer. »

​Lire l'article

Partager cet article
Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 09:17

Il y a trois mois, on ne voyait qu’elle sur les plateaux. Avec son écriteau « Je suis Charlie », Anne Hidalgo précisait même, sur un tweet : « La liberté d’expression, la liberté de la presse sont des droits fondamentaux sur lesquels nous ne transigerons jamais. »

Le 12 janvier, au lendemain de la grande manifestation parisienne, elle entamait une procédure exceptionnelle. Charlie Hebdo devenait citoyen d’honneur de la ville de Paris. On n’est pas certain que Cabu, Charb, Tignous ou Wolinski auraient été ravis de cette distinction…

Pourtant, c’est cette même Anne Hidalgo qui a déposé plainte contre le dessinateur Ri7, pour « des faits d’injure publique envers un citoyen chargé d’un mandat public ». Qu’a donc osé dessiner cet artiste, sur le site Riposte Laïque, pour justifier le courroux de la grande prêtresse de la mairie de Paris ?

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 09:13

Les accords de partenariat économique (APE) entre l’Union européenne et les pays Afrique-Caraïbes-Pacifique (ACP) vont continuer à alimenter le débat public sur le continent durant cette année 2015 et au-delà. Plusieurs pays ont déjà signé ces APE, mais les organisations de la société civile multiplient les plaidoyers et les actions sur le terrain pour qu’ils ne soient pas ratifiés. Mais de quoi s’agit-il au juste ? Quelles conséquences les APE auront-ils sur les pays signataires ?

A travers trois articles complémentaires, cette édition du Journal de l’Afrique (JDA) vous donne les clés pour comprendre ces nouveaux accords maître-esclave. Ils vont fragiliser les Etats, paupériser les masses populaires déjà fortement précarisées, exacerber l’émigration des jeunes. Le secteur agricole ouest africain est pris ici comme cas pratique.

Ce numéro revient sur l’attentat terroriste survenu début mars à Bamako, la condamnation de l’ex-première dame de Côte-d’Ivoire, Simone Gbagbo…

Lire le Journal de l'Afrique 9

Partager cet article
Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 09:08

Le projet de loi sur le Renseignement sera examiné à partir du 13 avril 2015 à l’Assemblée nationale. Si ses opposants ne voient pas comment empêcher la loi d’être votée, ils veulent malgré tout marquer leur refus de « céder à la logique de surveillance généralisée et sans garantie présentée comme indispensable par le gouvernement » et appellent les Français à manifester ce jour-là, à 12h30 place Edouard Herriot à Paris 7ème.

Parmi ces opposants, on trouve l’Observatoire des libertés et du numérique qui regroupe des associations comme la Ligue des droits de l’Homme et la Quadrature du Net ainsi que des syndicats (syndicat de la Magistrature entre autres), mais aussi des associations comme Attac ou Amnesty International France.

Ils estiment dans un communiqué que tous les citoyens sont concernés et que « la liberté et la sûreté, droits naturels et imprescriptibles reconnus par la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, sont en péril ».

Pour eux, ce projet de loi « entérine les pratiques illégales des services et légalise, dans de vastes domaines de la vie sociale, des méthodes de surveillance lourdement intrusives ». Ils dénoncent également un manque de contrôle de ces techniques de renseignement.

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 08:57

Trois ans après les manifestations monstres contre la hausse des frais d'inscription, les étudiants québécois sont redescendus dans la rue jeudi 2 avril pour dénoncer les politiques d'austérité du nouveau gouvernement de la province de Québec. Des manifestations pacifiques violemment réprimées par les forces de l'ordre, dans une indifférence quasi générale...

Mobilisations contre l’austérité

Il y a trois ans, les rues de Montréal et de Québec se remplissaient d’étudiants, bien décidés à lutter contre la décision du gouvernement de la province de Québec d’augmenter les frais d’inscription à l’université. Un mouvement historique qui débuta le 13 février 2012 et qui allait durer des mois. Tous les jours ou presque, les étudiants descendaient dans la rue pour exiger un accès aux études supérieures et l’abrogation de la loi visant à augmenter les frais d’inscription. Les sit-in, les occupations d’universités rythmaient alors le quotidien des étudiants déterminés à se faire entendre par le gouvernement de M.Jean Charest.

Mais trois ans plus tard, plus rien ou presque. Les étudiants sont retournés dans leurs universités et les scènes des manifestations semblent lointaines. C’était sans compter sur les nouvelles mesures d’austérité annoncées par le nouveau premier ministre québécois, Philippe Couillard, élu il y a un. Les mesures annoncées la semaine dernière visent en effet à couper de manière drastique dans les dépenses publiques et notamment dans l’éducation et la santé. Cette décision a provoqué la colère des étudiants qui dénoncent « les pires compressions dans l’éducation depuis 20 ans ».

Le 21 mars, les associations et syndicats d’étudiants votent la grève afin de dénoncer le budget restrictif et néolibéral du gouvernement québécois. Le 23 mars, plus de 50000 étudiants participent à la grève dans les universités et les campus de la province. Et puis, ce jeudi 2 avril, « jour de grève nationale », ils étaient plus de 135000 à suivre le mouvement de grève dans les universités et environ 75000 (1) personnes à descendre dans la rue pour manifester à Montréal. Familles, professeurs, étudiants, travailleurs, tous sont venus dire leur colère face aux politiques antisociales qui leur sont imposées.

Les étudiants, fer de lance de la contestation, dénoncent ardemment les politiques d’austérité imposées coup sur coup par les gouvernements successifs. Depuis maintenant plus de 20 ans, et suivant les politiques néolibérales menées aux États-Unis et en Europe, le gouvernement québécois, et dans une plus large mesure l’État canadien, mènent une guerre sans merci contre les derniers acquis de l’Etat-Providence. Santé, éducation, culture, tous les services publics reçoivent les foudres des obsédés de la « rigueur budgétaire ».

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 08:47

Le 7 avril 2015 s’est tenu à Tarbes le procès en première instance de la manifestation anti-corrida de Maubourguet. Alors qu’il s’agissait d’une action citoyenne, seul Jean-Pierre Garrigues était poursuivi, à titre personnel. C’est d’ailleurs la première curiosité de cette nouvelle attaque menée par le lobby taurin : le président du CRAC Europe est poursuivi mais le CRAC Europe ne l’est pas. Pourtant c’est bien en tant que président de cette association que Jean-Pierre Garrigues a été désigné comme coupable d’office à l’issue de sa garde à vue le 23 août 2014, après avoir été plaqué au sol par des CRS parce qu’il tenait un mégaphone.

Côté parties civiles, se trouvaient sans surprise la mairie de Maubourguet et son club taurin, représentés par les duettistes habituels de la cause aficionada dans le sud-ouest, le bâtonnier Michel Dufranc et l’avocat Guillaume François, en plein remake du procès de Rion-des-Landes. Avec eux, pour les plaidoiries, on n’est jamais déçu.

Avec leur sens bien connu de la mesure et de la subtilité, ils nous ont comparés « aux talibans qui ont détruit les bouddhas de Mossoul pour faire disparaître une culture minoritaire » (à Mossoul ? des bouddhas ? ce n’est pas plutôt à Bamiyan ?), ce qui était de toute évidence la même chose que les anti-corrida qui veulent mettre fin à cette « culture minoritaire » (c’est Maître François qui le dit) qu’est la tauromachie dans le sud de la France. Ils nous ont bien entendu traité de « terroristes » et ont considéré que sauter dans une arène avec des sifflets était rien moins qu’un « attentat » (ils ont dû apprendre à lire sur le site de Terres Taurines). Quant aux coups reçus par les militants, c’était l’inévitable conséquence de leur provocation, d’autant que leur motivation à se faire frapper à coups de barres de fer, de pieds et de poings pour terminer aux urgences était de pouvoir ensuite « se victimiser ». Bien entendu, le but de Jean-Pierre Garrigues en ayant ce énième procès était de « s’offrir une tribune médiatique » (tout juste s’ils ne disaient pas que c’était lui qui avait lancé des poursuites contre lui-même).

​Lire l'article

Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:17

Quand on manque de faits divers il y a, heureusement, Météo France. Quand on manque de catastrophes, il y a, heureusement, le temps qu’il fait. Le temps est une perpétuelle menace alors attention au temps ! Les catastrophes menacent aussi. Attention aux prévisionnistes. Attention, soyez vigilants ! La France est en vigilance jaune. La France est en vigilance orange. N’oubliez pas votre parapluie ! N’oubliez pas votre pull over ! N’oubliez pas votre vaccin anti-grippe ! Attention l’hiver arrive ! Attention le printemps arrive ! Attention mauvais temps sur la façade ouest ! Attention tempête sur la façade est ! Attention, ouvrez votre parapluie, votre paratonnerre, ouvrez votre parapente ! Attention ouvrez votre parachute ! Attention fermez votre parapluie ! Attention un nuage peut en cacher un autre ! Attention un ministre peut en cacher un autre ! Un salaud peut en cacher un autre ! Un con peut en cacher un autre. Encore plus con ! Alors attention ! Attention demain épisode orageux ! Attention l’orage arrive, les avalanches arrivent ! La grêle arrive ! Les fleuves débordent. Les inondations inondent. Attention ! Soyez vigilants ! Météo France lance une alerte ! La France est en vigilance rouge ! En vigilance noire ! Attention le soleil s’éclipse, la lune se cache, elle disparaît ! Les grandes marées arrivent. Le brouillard recouvre l’Europe entière. Attention à l’humidité ! Attention le sida arrive ! Attention la fête des mères arrive! Attention aux œufs de Pâques. Attention à la foudre ! Attention aux coups de foudre ! Attention le taux de croissance augmente ! Attention le prix des carburants est à la baisse ! Attention ne vous baissez pas trop. Attention à la marche! Après il y en a une autre ! Attention aux nuages ! Météo France annonce du grésil sur une large moitié nord. Et des giboulées sur une large moitié sud. La France est coupée en deux, attention ! Au nord de la Loire de la neige et du vent. Au sud du vent et de la neige. Attention au vent ! Le vent atteindra cinq degrés sur l’échelle de Beaufort. La terre tremblera sur l’échelle de Richter. Les bénéfices des entreprises s’élèveront à dix sur l’échelle de Rothschild ! Attention ! Les incendies font grimper les pompiers sur la grande échelle de Sacha Distel. Les Airbus s’abattent dans les Alpes, les hélicoptères s’abattent en Argentine. La marée emporte des touristes imprudents au Mont Saint Michel. Attention soyez prudents ! Attention au pic de pollution ! Attention au pic des démolisseurs ! Ralentissez ! Attention à la couche d’ozone ! Attention aux gaz à effet de serre ! Les radars sont disposés sur les routes pour notre sécurité. Les alcootests sont disponibles en pharmacie. Pour notre sécurité. Les policiers sont équipés de flashball pour notre sécurité. Attention les vols à la tire sont sévèrement réprimés. Les ministres sont autorisés à voler. Attention à Tania Young ! Tania Young est une sorcière ! Attention aux présentatrices de Météo France ! Attention à l’air, attention à l’eau, attention ! Attention le vent a emporté les mots ! Attention c'est la fin de la culture ! Le vent emporte les bulletins de vote ! Attention le vent emporte les bulletins météo ! Attention il n'y a plus rien. Je me résume : Attention !

Vive la France de Météo France !

Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:11

Dieudonné soutient Jean Roucas. Qui l’eût cru ? Le chansonnier vieille école invité à se produire au théâtre de la Main-d’Or, temple de la dissidence… Le choc des générations ! La rencontre surréaliste de deux univers que tout sépare… Merci Manuel Valls, merci Jacques Mailhot (patron du théâtre des « Deux-Ânes » et potentiel troisième), le métissage est en marche. Vous en rêviez, le voici. … Un comique noir, un blanc, l’un classique, l’autre moderne… Amateurs de mayonnaises, à vos mixers ! Mais ne nous emportons pas. L’offre faite par Dieudonné à Jean Roucas de monter un spectacle intitulé « Heil Hollande » est périlleuse.

Autre lieu, autre public. Adieu les cars de retraités, les nostalgiques du « Bébête Show » et autres amateurs de jeux de mots… Bonjour les rebelles pointilleux habitués à la poilade sans facilité ni calembours. La proposition est empoisonnée. Comment passer d’un auditoire conquis d’avance à des bandes de soraliens avides d’humour qui cogne, de sketchs aux limites de la limite ?

Dans l’éventualité où Jean Roucas relèverait le défi, artistiquement, il se trouve placé face à deux possibilités. La première consiste à faire détourner les cars en route pour les « Deux Ânes » pour les amener de force à la « Main d’Or ». Un terroriste débutant se ferait un plaisir de mener à bien l’opération moyennant un léger pourcentage sur les recettes. Vider l’un pour remplir l’autre, vases communicants, transfert de clientèle, faillite des « Deux Ânes »… Jacques Mailhot en slip kangourou sur le boulevard de Clichy. L’ambiance animalière serait sauve. La morale aussi.

La solution deuxième est plus aride. Jean Roucas se saisit de l’occasion pour donner un second souffle à sa carrière en tentant d’adapter son talent à son époque. Gros challenge. Révolution bien ordonnée commence par soi-même. Le comique chamboule sa routine et se révèle tout neuf, paré pour un nouveau départ. Un oisillon à lunettes perce la coquille et surprend son monde. Les retraités désertent spontanément les ânes, les jeunes affluent, Jacques Mailhot se mord les sabots. Collaro arrive et relance un « Bébête Show » insolent avec Dieudonné en marionnette de mouton noir… Beaucoup de travail à la clé.

Entre ces deux extrêmes reste la possibilité, pour Jean Roucas, de jouer la carte du comique officiel de la dissidence d’un certain âge. Un « Deux Ânes » bis quelque part entre le XIe arrondissement de la Main d’Or et le bas de la butte Montmartre… Ou bien quelque part en France. Dans un lieu improbable. À l’instar du Royal Palace, ce cabaret avec girls emplumées installé en rase campagne sur lequel personne n’aurait misé une cacahuète, Jean Roucas pourrait inaugurer une nouvelle formule consistant en un petit théâtre de chansonniers anti-système. Dans le spectacle « Heil Hollande », une parodie de Julie Gayet en Eva Braun passablement dénudée ferait le plein tous les soirs… et remplirait d’aise les lassés du comique convenu. À lui de jouer…

Source

Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:06
Partager cet article
Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 09:02

Pierre Bédier se rassoit dans son fauteuil de président du conseil général des Yvelines, la République se couche.

Pierre Bédier a été réélu le 2 avril dernier président du conseil général des Yvelines à l’unanimité des suffrages exprimés.

Après un passage par la case condamnation judiciaire, c’est un retour à la case départ pour l’ancien président du conseil général des Yvelines.

Condamné en mai 2009 à 18 mois de prison avec sursis pour corruption passive et recel d’abus de biens sociaux, assorti d’une peine d’inéligibilité, l’homme fort de Mantes était soupçonné d’avoir bénéficié d’enveloppes en espèces et autres avantages d’un total de plusieurs centaines de milliers d’euros en échange de l’octroi de marchés publics.

Mais monsieur Bédier est un homme chanceux : frappé d’inéligibilité jusqu’en 2015, celle ci prit fin en 2012 à la faveur d’une modification du Code électoral. Un bonheur n’arrivant jamais seul, le maire UMP de Mantes-la-Ville Michel Vialay, qui lui avait succédé en 2009, annonce sa démission du conseil général. Le siège aurait dû revenir à sa suppléante mais cette dernière n’est autre que madame Bédier (!) qui, en épouse fidèle et compatissante, se retire à son profit. Au jeu des chaises musicales, décidément, monsieur Bédier est un champion hors catégorie, car le 11 avril 2014, c’est au tour de monsieur Alain Schmitz de démissionner de son poste de président du conseil général des Yvelines, lui offrant ainsi sa place.

À l’heure où les loups de la bien-« pensance » hurlent au nom des valeurs de la République, la caravane Bédier, elle, passe, lestée du poids des condamnations judiciaires rendues au nom du peuple français.

Lorsque madame Boutin, gentiment remisée à nouveau dans les rangs UMP, a annoncé les résultats de l’élection, à savoir 38 bulletins pour le sortant et unique candidat Pierre Bédier et 4 blancs (dont celui, modeste, du principal intéressé), un murmure s’est fait entendre, nous dit-on dans les rangs…

Voici donc le feu de la rébellion : 3 bulletins blancs déposés anonymement dans l’urne tiendront lieu de protestation étouffée. Le pétard était mouillé.

Car peut-on seulement s’interroger dans ce pays sur le bien-fondé du retour en politique d’un homme condamné judiciairement pour corruption passive et abus de biens sociaux ? C’est le retour pathétique de l’alcoolique anonyme derrière un comptoir de bistrot? Celui du boulanger diabétique au milieu de ses choux à la crème.

Demander à un élu condamné judiciairement d’avoir l’humilité de ne pas se représenter, c’est faire peser l’ombre d’une certaine morale en politique. C’est oser user de mots d’un autre âge, en appelant à la moralité, aux valeurs, à la décence, à la prise de responsabilités de nos hommes d’État.

En clair, c’est faire preuve de courage.

Ce jeudi 2 avril 2015 au conseil général des Yvelines, le courage était symbolisé par trois enveloppes vides.

À nous, électeurs, de nous en contenter. Ou Pas ?

Source

Partager cet article
Repost0