Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:41

Deux grandes figures admirables !

einstein-copie-1.jpg


Rencontre entre Chaplin et Einstein :
Ce que j’admire le plus dans votre art, dit Albert Einstein c’est son universalité. Vous ne dites pas un mot, et pourtant... le monde entier vous comprend.
C’est vrai, réplique Chaplin. Mais votre gloire est plus grande encore : le monde entier vous admire, alors que personne ne vous comprend.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:37

REVOLUTION TUNISIENNE
Une révolution trahie ? Sur le soulèvement tunisien et la transition démocratique -
Leyla Dakhli
>
Au-delà du clivage religieux, la question sociale donne véritablement la mesure.
>

L'imposture de la dette tunisienne - Mehdi Khodjet el Khil
>
Manipulation sur les chiffres. A qui profite le crime?
>

>
Le FMI exploite la vacance gouvernementale pour imposer un Plan d'Ajustement Structurel - Observatoire Tunisien de l'Economie
>
" Cette signature en catimini est indigne de personnes se voulant représenter le peuple tunisien."
>
>
EN SUIVANT LE GUIDE
> Comment couvrir la Syrie depuis Beyrouth, Liban -
As'ad Abou Khalil
>
Quelques conseils avisés pour les journalistes aux ordres.
>

>
Petit manuel de déstabilisation d'un régime hostile - Marco Tugayé
> En détails, une recette qui a prouvé son efficacité.
>

>
Pire que Chutzpah ! - Edward Herman
> Les braconniers font-ils les meilleurs gardes-chasse?
>
>
AU REVOIR L'INDIGNE
> Pourquoi j'appelle au boycott d'Israël -
Stéphane Hessel
>
"L'initiative BDS est une stratégie morale qui a démontré son potentiel de réussite."
>

>
Ikea, Volvo, Veolia, Dexia : complices d'Israël ? - Investig'Action
> Conclusion du Tribunal Russel, avec Hessel, sur ces entreprises coupables.
>
> QUE FAIT MONSIEUR PROPRE?
> Alliance de crasses -
François Ruffin
> Fin du CDI? Les patrons en rêvaient, Hollande l'a fait.
>

>
Shimon Peres à Bruxelles - Henri Goldman
>
Pourquoi le président israélien n'est pas le bienvenu pour un "walking diner".
>

>
Afghanistan : « Dans les quartiers riches, je me sentais comme un étranger » - Bert De Belder
> "Ils craignent plus les pauvres de la ville que les Talibans".
>
> GRANDE BAVARDE
> Bradley Manning mérite le soutien des Américains pour la dénonciation militaire -
Adolfo Pérez Esquivel, Desmond Tutu, Maired Corrigan-Maguire
>
1000 jours de détention sans procès pour le soldat à la source des fuites Wikileaks.
>

>
« Nous, les soldats maliens, sommes des morts-vivants » - Eros Sana
> La grande muette se livre et crie famine. Situation explosive...
>
>
INSOLENCE
> L'insolence, un droit, un devoir ! -
Collectif
>
Pétition de soutien à ZEP et Saïd Bouamama, traînés en justice.
>

>
Manuel Valls veut s'attaquer au rap agressif sur Internet - Guillaume Champeau
>
Le "Chevalier white-blanco" s'appuiera "notamment" sur la Justice.
>

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:34

 

Les dessins de Burkide février 2013 :

http://chansonrebelle.com/dessins-de-burki/burki-fevrier-2013.html

«Tournée Générale», un groupe à découvrir :

http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/tournee-generale.html

Programmation du Théâtre de la Closerieanimé par l’ami Gérard-André:

http://chansonrebelle.com/spectacles-festivals/le-theatre-de-la-closerie-saison-2013.html

Le slameur Souleymane Diamankapar Julien Barret,une approche du slam qui mérite que l’on s’y arrête un moment :

http://chansonrebelle.com/parutions-cd-/-livres/souleymane-diamanka-par-julien-barret.html

Nouveau venu sur le site, le 204èmechanteur Éric Laurent, auteur-compositeur-interprète, mais aussi compositeur-interprète. De la bonne chanson d’auteur :

http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/laurent-eric.html

Un appel de Christophe Régnierpour récupérer de photos d’Henri Tachanpour le prochain DVD :

http://chansonrebelle.com/dossiers/documentaire-sur-henri-tachan.html

Un livre surprenant de Barbara Lebrun«Chanson et performance» sur l’aspect physique des chanteurs : 

 http://chansonrebelle.com/parutions-cd-/-livres/barbara-lebrun-chanson-et-performance.html

Deux vidéos de la coordination des intermittents du spectacle d’Île de France, très pédagogique :

http://chansonrebelle.com/coups-de-gueule/site-de-la-coordianation-des-intermittents.html

Dominique Citerne, chanteur d’une grande sagesse et 205ème chanteur présenté :

http://chansonrebelle.com/les-chanteurs/citerne-dominique.html

Une souscription pour financer à titre posthume un conte écrit par François Bérangerque sa fille Emmanuelle voudrait qu’il soit publié sous forme d’un livre «Razozios» :

http://chansonrebelle.com/parutions-cd-/-livres/souscription-les-razozios-un-conte-posthume-de-francois-beranger.html

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:31

À l'attention : de Madame Batho, Ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'industrie, Messieurs les Préfets de France

Nous protestons contre les mesures de destruction par piégeage ou par plombs de toutes les espèces sauvages de petits animaux que vous avez jugés « nuisibles » !
En effet, l’arrêté du 2 août 2012 a réformé les listes départementales des espèces dites « nuisibles », incluant les renards- ces derniers sont chassés dans tous les départements de France- les fouines, martres, belettes, putois, corbeaux freux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers, étourneaux sansonnets soit 12 mammifères et 6 oiseaux qui n’ont plus le droit de vivre dans notre pays, puisque vous autorisez les chasseurs et piégeurs « de tout poil » à les détruire purement et simplement, toute l’année et sans quota ( piégeages, déterrage, gazage, empoisonnement).... Ces petits animaux souffrent souvent le martyre, prisonniers de pièges qui déchirent et mutilent leurs pattes, si douloureusement et pendant des jours, à tel point qu’ils les sectionnent parfois eux-mêmes pour se délivrer !

Ce classement d’espèces « nuisibles » est tout-à-fait arbitraire, et satisfait surtout les chasseurs/piégeurs dont l’unique « passe-temps » est de détruire la petite faune sauvage pour son profit personnel, en dépit de toute considération éthique et de la plus élémentaire morale dont la règle n°1 est LE RESPECT DE LA VIE ! Ces animaux ont le droit de vivre, et nous le revendiquons à leur place car ils ne peuvent ni s’exprimer, ni se défendre !
En effet, au triste constat des dégâts irréversibles dont l’humain est l’auteur , et qu’il accumule de manière éhontée dans le non-respect de l’écologie, de l’environnement et de la protection animale, nous en venons à méditer sur l’attribution du mot « nuisible »… Qui est le plus nuisible sur cette terre … l’homme ou l’animal ?? !!!

Lire la suite et signer la pétition

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:28

 

Le directeur des statistiques du Ministère des prisonniers dans l'Etat de Palestine, Abdel Nasser Ferwana, a déclaré que la liste des martyrs du  mouvement national des prisonniers est passée aujourd'hui  à 203 martyrs après l’annonce du décès du  prisonnier Arafat Shaheen Jaradat, ce samedi après-midi dans la prison israélienne de Megiddo en raison d'une crise cardiaque, selon les premières informations publiées par les autorités d'occupation israéliennes.

Ferwana  pense que la torture est la principale raison de la mort du prisonnier, surtout qu’il était en garde à vue  depuis  son arrestation il y a 10 jours. Accusé d'appartenance au Fatah et de résistance à l'occupation, Jaradat a été soumis pendant 10 jours à différentes formes de tortures mortelles légalisées par le législateur israélien dans les prisons israéliennes, en plus de la négligence médicale.
>  
> Ferwana a précisé que des dizaines de prisonniers sont morts juste après leur libération de quelques jours, quelques semaines ou quelques mois par suite de maladies contractées dans les prisons israéliennes comme  dernièrement Ashraf Abu-Drieh,  Zuhair  Lubada ou encore Murad Abu Sakut.
>  
> Israël porte l'entière responsabilité, dit-il, de la mort d’Arafat Shaheen Jaradat, 30 ans, originaire de la ville de Séir, dans le district d’Hébron et de tous ceux qui avaient trouvé la mort dans les prisons et les camps de détention israéliens de réputation notoire, ces crimes odieux perpétrés par  l’occupation  en disent long sur les actes de barbarie et de tortures institutionnalisés par les  geôliers israéliens envers tous les prisonniers.

Israël endosse toute la responsabilité de la vie de tous les prisonniers qui croupissent dans ses prisons, et se doit de les protéger contre toute atteinte à leur vie, selon toutes les normes et conventions internationales.
>  
> Ferwana rappelle que 203 prisonniers ont trouvé la mort dans les prisons israéliennes :

-   71 détenus sont morts sous la torture,

-   51 détenus  sont morts par suite de négligence médicale,

-   74 détenus assassinés immédiatement et volontairement après leur arrestation,

-   7 détenus sont morts par balles suite à des attaques  à l'intérieur des prisons.

Pour la situer, la prison de Megiddo se trouve dans la vallée de Jezréel, dans les limites de la ville de Haïfa, au sud-ouest de la ville d’Afula et au nord-ouest de Jénine, elle a été ouverte aux prisonniers palestiniens dès le début de la première Intifada. Administrée par le ministère de l'armée jusqu'à la fin 2005, elle fut transférée ensuite sous l’autorité des services des prisons.

Les 7 prisonniers qui ont trouvé la mort dans la prison de Megiddo sont:


> - Nidal Zuhdi Omar Deeb, de Ramallah, décède le 08/02/1989 après avoir été abattu.
> - Mohammed  Aldahamin, de Hébron, décède le 12/04/2001 par suite de négligence médicale.
>  - Ahmed Jawabra, du camp d’Arroub à Hébron, décède  le 28/05/2002 par suite de négligence médicale.
> - Bashir Aweys, du camp de réfugiés de Balata à Naplouse décède le 12/08/2003 par suite de négligence médicale.
> - Fawaz Bulbul, de Tulkarem décède le 16/09/2004 par suite de négligence médicale.
>  - Rasim Abu-Ghorra Ghneimat, de Kafr Malik - Ramallah, décède le 27/01/2005 par négligence, dans un incendie qui s'est déclaré dans une section de la prison, dénudée de toute sécurité contre incendie et de plus la direction ne s’est pas précipitée pour sauver les blessés.
> - Arafat Jaradat, de Sa'er dans le district d’Hébron décède  ce soir sous la torture
>    
> Ferwana lance ce soir un appel à toutes les organisations de droits humains et humanitaires, locales, régionales et internationales, pour dénoncer les pratiques  meurtrières perpétrées par Israël contre les détenus, qui ont conduit à la mort de dizaines d'entre eux et atteint des centaines d'autres par une incapacité permanente et de maladies graves, ainsi que la politique de négligence médicale préméditée  poursuivie contre tous les prisonniers, mettant leur vie en danger.

Traduction : Moncef Chahed

Groupe de travail « Prisonniers »

 

http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=568286

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:55

Beaucoup de téléspectateurs sont intrigués par les nouveaux bulletins météorologiques, qui comportent ce mot magique : « le ressenti ».

Le ressenti, ça se mesure pas ! Et c’est l’avantage. Je vous résume en deux mots : on annonce les vraies températures prévues, dont on sait déjà qu’elles sont fausses, mais en plus on annonce désormais le « ressenti. »

 Parce que le téléspectateur est trop con pour savoir tout seul que s’il y a du vent, par exemple, il a intérêt à prendre une écharpe, un cache nez, s’il est d’une situation sociale inférieure. Il faut tout lui dire au téléspectateur con ! Q’il se promène pas en slip avec un soutif par une température de -10° sous prétexte qu’il a vu le soleil sur son écran de télévision ! Je précise pour les abrutis qui commencent à s’instruire, il faut les encourager. Ce que vous voyez sur l’écran, c’est pas la réalité, pas la vérité.

 Je reviens au « ressenti », qui n’a rien à voir non plus avec la réalité !

 C'est, tout bêtement, la manière dont on ressent le froid. Par exemple, -5° s’il y a pas de vent, ça fait pas le même effet et Météo-France a donné une formule assez simple (une demi ligne sur Google) pour dire que le ressenti, ça se mesure pas, ça varie avec la sensibilité de chaque personne et surtout avec la manière dont il est habillé !

 Il y a, en effet, en France, des personnes négligentes, qui oublient de raccommoder leurs vieux pantalons, qui portent des slips à trous, des chemises déchirées, des godasses tellement démodées qu’elles n’ont plus de semelles, et qui  bouffent pas à leur faim, par pure fainéantise. Par pure paresse, en effet, ils refusent de porter, ne serait-ce qu’une fourchette de haricots à leur bouche crasseuse… « -C’est trop lourd !... » qu’ils disent. En plus ils n’ont pas le courage de rentrer chez eux, ils se vautrent sur les trottoirs des villes ou dans les fossés, et c’est à peine s’ils ont emporté une couverture ! Non seulement ils entravent la circulation des chômeurs propres, qui ont conservé leur dignité, mais ils provoquent la chute des femmes enceintes, qui portent dans leur ventre l’avenir de la France !

Mais nom de Dieu, qu’ils montrent qu’ils sont des hommes ! Des vrais !

Avec des grosses couilles qui ne ressentent pas le ressenti ! Q’ils n’ont pas besoin d’une coquille, qui n’est qu’une couille sans « q » !

 Il n’empêche que cette nouveauté sémantique est très utile pour la société mondialisée ! Ainsi on pourra parler de la « délocalisation ressentie », qui n’est qu’une apparence de déportation.

 Chaque travailleur ne ressent pas la même amertume à l’idée d’être dépossédé de son travail ressenti ! Et surtout, quand il ira faire ses courses, il n’aura pas forcément la même sensation pénible en s’efforçant de passer à la caisse, avec sa carte bancaire ressentie comme inefficace. Le froid ressenti dans les commissariats disparaîtra avec les coups de matraque, qui lui donneront l’impression qu’il fait bien plus chaud, avec le tabassage ressenti, et il rêvera à tous les malheurs qui lui arriveront à la sortie de la prison.

 Il prendra en pitié tous ces malheureux hommes libres qui auront à ressentir le fluide glacial de la liberté !

 Seuls, ceux qui travaillent dans les entrepôts frigorifiques de Rungis béniront Météo France de les protéger du vent et de tous les autres paramètres qui vous font passer de -18° à – 81° grâce à l’absence de vent et d’humidité relative. Car, spécialement quand le vent souffle du Nord dans les frigos, le ressenti n’est pas le même du tout !

 Cependant à Neuilly sur Seine, à l’Elysée, à Matignon, le ressenti sera toujours égal à + 20° dans les abris douillets, où ils se feront sucer par les femmes de ménage.

 Il est évident que vu l’absence d’appareils de mesure vraiment fiables, ils choisiront des négresses, dont la chaleur ne sera pas que psychologique.

Mr DSK (encore lui, mais il y en a beaucoup d’autres) nous a confié : « Avec les négresses, la bouche est une bouche de chaleur, et le ressenti n’a rien à voir avec une ukrainienne, qui a conservé les muqueuses glacées des Steppes de l’Asie Centrale de Borodine.

 Dernier conseil : à la station de ski, en Europe, il n’existe pas de froid ressenti, parce que vous êtes bien équipés. Allez donc plutôt au ski au lieu de vous morfondre dans les rues de Paris.

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:45

 

A propos des prénoms

Nous avions donc laissé le vieux père Eugène, je veux dire le pimpant Meussieu Eugène en compagnie de la sémillante Nichonina, sur un banc, alanguis. Un doux zéphir se leva sur cette scène biblique tandis que le ficus amanthéa les protégeait de son ombre légère. Et tutélaire, tiens ça coûte pas plus cher.

Une question évidemment vous vient aussitôt à l'esprit ! Pourquoi Nichonina n'est pas au travail, la petite salope ? Pourquoi reste-t-elle ainsi à rêvasser pendant que les autres se tapent le sale boulot ? Pourquoi ?

Eh bien voilà. L'Eugène, astucieusement et mine de rien, la questionne. Avec une habileté, il faut bien le dire, assez diabolique. Ah il est fin limier, l'Eugène, et par des voies détournées, il obtient, ma foi, dès la première conversation, des renseignements qui vont vite se révéler des plus précieux !

- Belle Nichoni, des pétards comme le vôtre, on n'en fait plus, cré nom, même aux îles Sous le Vent !... J'en ai pourtant soulevés, des fumelles, aux îles sous le Vent...

- Vous êtes allés aux îles Mossieu Eugène ?... là où ça sent la vanille, la canelle, l'anis, le menthol, l'absinthe ?...

- La menthe sauvage, le serpolet...

- Le synthol, la lombalgine, la crème adoucissante pour les cors aux pieds...

- Parfaitement, et même la résine, l'orange amère, le citron vert, la mangue...

- Vous avez respiré les embruns chargés du lourd parfum des cocotiers ?...

- Je les ai respirés...

- Vous avez bu le lait de coco à même le fruit tel l'indigène grimpé...

- J'ai grimpé et j'ai léché le fruit des indigènes, chère Nicho...

Ici, deux remarques, je vous prie. En premier lieu, observons une certaine harmonie dans cette conversation, ils se renvoient les mots comme des gens qui se comprennent à demi-mot. Ils ont intérêt, parce que, vous avez vu, ils disent pas exactement la même chose. Mais le thème, en gros, est identique, faut pas chipoter. En second lieu, vous avez également observé que le prénom de la belle Nichonina s'est encore raccourci. On est passés de Nichoni à Nicho. C'est ce qu'on appelle des hypocoristiques, mais attention aux faux amis, pas de cheval dans l'histoire, ça veut dire que ça diminue. Attention une deuxième fois, c'est pas la poitrine de Nichonina qui diminue, c'est le mot.

Or, il existe une constante dans la langue française, en particulier dans le vocabulaire amoureux, plus les mots diminuent, plus les sentiments grandissent. Oui, c'est un peu comme les vases communicants, oui, si on veut... c'est vraiment pour faire comprendre... vous saisissez évidemment tout de suite l'intérêt de cette remarque : il y a une limite à ces abréviations de prénom. Dans le cas qui nous concerne, et même si les sentiments prenaient une force encore plus considérable, disons plusieurs mégatonnes, on s'arrêterait quand même à Nicho. Il faut au moins deux syllabes, sinon on peut plus parler des sentiments, c'est trop court. On peut même plus parler du tout. Vous me direz comment on fait avec les prénoms courts. Vous aurez raison. Eh bien, tout a été prévu, pour raccourcir le mot, on le rallonge. Exemples. Pour Guy on dit Guyguy, ou Guytou, pour Jules on dit Julot, pour Berthe on dit Béberthe, ou Bertha... etc...

Tenez, j'ai connu un gars qui s'appelait Marc.

Un jour, il tombe amoureux fou d'une supernana.

 Elle s'appelait Marie-Madeleine-Rosemonde-Angélique-Hortense-Emilienne-Bernadette-Soubirette-Artémise-Véronique-Sylphide-Orangina-Paulette-Harmonie-Eve-Laurie.

Dupont pour le nom de famille. Pour la fille ça a été facile. Au bout d'un mois, elle a dit "Mamarc" et le mec a vu que c'était parti pour les gros sentiments. Mais le coup de l'hypocoristique, c'est autrement difficile à faire avec Marie-Madeleine etc... Il faut vachement longtemps. On peut pas abréger d'un seul coup, sinon, on a l'air de mépriser Hortense, ou Soubirette... il faut des mois, des années, si on veut être bien élevé.

Pendant ce temps-là, la fille s'emmerde :

-Alors, tu la sors ?...

Ca encore, c'est une fille énergique. Mais y a les timides :

- Mamarc, Mamarc...

Elles savent que répéter... Dans le cas que j'ai cité, le mec a mis quatre ans. Au bout de deux ans et demi, il était à Marobimersoupau... ce qui n'est pas très joli, il est vrai que c'est souvent ridicule, les prénoms d'amour... Finalement, il a trouvé le truc, juste comme elle allait se barrer avec Auguste-Michel-André-Patrick-Alain-Gontran-Robert-Pierre-Henri-Adolphe-Eugénio-Albert. Une idée de génie, il a eue :

- Reviens, Marie, reviens, j'ai trouvé... je prends la première et la dernière syllabe... Ma-Rie!

Ils se sont mariés quand même, ça finit bien. En plus c'est son premier prénom, vous avez remarqué ?

Si je parle de ça c'est qu'il ne faut jamais rater une occasion de s'instruire. Car, en vérité, Eugène n'éprouve pas vraiment de sentiment. Il triche, le fourbe. Il plaide le faux pour savoir le vrai. Parce qu'il a une idée, l'Eugène, les gonzesses à Bac+8, elles sont pas nettes dans cette affaire d'enlèvement de vieux. Pas claires.

- Pas fines, et par le fait pas fines de claires...

Eugène a parlé tout haut. Ca arrive, et pas que chez les vieux. Nichonina lui répond, forcément :

- Je comprends pas tout ce que vous dîtes, mais c'est tellement beau, Mossieu Eugène...

- C'est rien, des bribes de souvenirs qui me reviennent par lambeaux de haillons, des recrudescences, qui m'arsortent du citrouillon, alors que je fusse aux îles avec mes vahinés qu'on peaufine dans le matin clair...

Il s'est pas mal rattrapé. Les réminiscences, de toute façon, elle aurait pas compris, la grognasse sexuelle, alors y a rien à regretter.

- Eh oui, il y a de certains jours, j'ai envie de passer par la cour d'honneur, de sortir par la grande porte et de jamais revenir cré bon diou...

- Dîtes pas des choses pareilles, beau Meussieu Eugène... il y aurait z'un vide à votre place...

- J'y passerai comme les autres, hélas ! un jour ou l'autre...sous la porte, nom dé diou et pour n'en plus revenir à jamais plus...

- Non Mossieu Eugène... faites pas ça... les loups vous mangeront dans les grands bois creusois...

- Comme les autres, comme les neuf autres...

- Les froids vous congèleront, comme Charles le Téméraire... et comme les neuf autres...

Ce qu'elle est con, la grognasse, elle remarque rien. Même pas le chiffre qui correspond au total des vieillards enlevés. Ah il faut en tenir une couche ! Elle est là, elle minaude :

- A votre place toute chaude

  Tout près de ma petite chataude

  Y aurait plus qu'un grand vide

  Un grand vide livide...

- Je m'embarquerai quelque soir, par vent de noroît et j'irai grossir la troupe des neuf malheureux couidnappés...

- Restez, vous ne craignez rien, vous, mon petit Gégène...

Alors cette fois, elle l'aime. Il est là, l'hypocoristique, et bien là. Et c'est pas le plus important, elle a, malgré elle, emportée par la puissance des fameux sentiments, dont je vous disais il y a peu, le rôle considérable dans les rapports humains, elle a prononcé l'expression "vous ne craignez rien, vous". Or c'est capital, elle a dit un mot de trop : vous. Lequel? le deuxième évidemment, qui laisse supposer que si lui, Eugène, ne craint rien, les autres pensionnaires ont à redouter d'autres kidnappings ! Ce qui laisse également supposer que Nichonina est au courant de bien des choses, à ce propos. Et même, très certainement, qu'elle participe à ces enlèvements ! Eh oui, puisqu'elle avoue implicitement, dans cette phrase décidément capitale, qu'elle peut soustraire Meussieu Eugène au sort qui attend tous ces malheureux.

 Oh là là, il faut pas s'attarder dans le secteur, elle est dangereuse, cette gonzesse. Il faut vite prévenir la Direction, Monsieur Arnesse en personne!

... Mais qu'est-ce qu'il attend l'Eugène?... il reste là, le cul sur son banc, à balancer ses fadaises à l'autre gourde de bac+8... Bon, c'est simple, laissons-le pour l'instant, on va le convoquer pour une réunion de bureau, au journal de vingt heures!

Cependant, au loin, sur le chemin vicinal creusois n°257, où peuvent à peine se croiser deux débiles légers, l'on peut apercevoir deux débiles très lourds, deux gros cons de flics, moches, stupides, puants, comme le sont d'ailleurs l'immense majorité des flics, dans tous les pays du monde, même où il y a des routes très larges.

 Car l'intelligence des flics n'est pas proportionnelle à la largeur des voies de circulation.

Eh bien c'est toujours ça de pris pour le trou de bite en calot qui vient de m'enlever trois points sur mon permis de conduire.

- Trou de bite !... je maintiens, et devant témoins!

Même que j'ajoute: "sale con!"

Ce qui est la même chose, au fond, mais sous l'effet de la colère, on se laisse aller à la redondance, et c'est pas plus mal.


Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:41

Nous avons profité d'un dimanche ensoleillé pour aller photographier la plaque de l'av. Louis Lecoin.

IMGP4185.JPG
Amicalement,
Brigitte

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:38

Jusque là, on en parlait comme légalement impossible.Et bien, ça y est, c'est voté!
Et voila, dernier acte, le tour de passe-passe est joué gagnant dans une indifférence quasiment générale.Les français vont pouvoir payer plus cher leur électricité pour alimenter encore un peu plus les actionnaires !Bonne lecture ! PS :
ATTENTION vis à vis des fameux nouveaux compteurs, maintenant c'est individuellement qu'il faudra résister pour ne rien signer !!!  AUJOURD'HUI DÉBUT ET FIN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE AU SÉNAT POUR PASSER LE PROJET DE LOI NOME ....... et les Nouveaux Compteurs EDF ! DANS QUELQUES JOURS CE NE SERA PLUS UN PROJET MAIS UNE VÉRITABLE LOI SCÉLÉRATE AVEC APPLICATION AU 1 er JANVIER 2013.
VOS FACTURES ET CELLES DE VOS AMIS VONT AUGMENTER ET ON NE POURRA PLUS DIRE QUE L'ON NE SAVAIT PAS . A DIFFUSER LARGEMENT ÉVIDEMMENT !
APRÈS FRANCE TÉLÉCOM, LA POSTE, LA SNCF, ETC... MAINTENANT C'EST EDF. Pour les fameux Compteurs qui devraient être installés bientôt et vont nous être facturés au prix très très Fort (vers les 300 EUR ) et de surcroît, ne seraient pas fiables :il ne faudra rien signer . On ne peut pas refuser à EDF d’accéder aux Compteurs, et de les changer :Par contre comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune Obligation de Signer quelque Document que ce soit, et, du moment que nous n’aurons rien signé, EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces Compteurs…. Attention aux Signatures :aucune, même pour la Réception de Travaux, etc. LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE ! À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DÉJÀ PRODUIT POUR LE GAZ. NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE !C'est la Loi Nome, soit la N ouvelle O rganisation du M arché de l’ E lectricité, concoctée par le Gouvernement . Le principe en est simple : constatant que la Concurrence ne fonctionne pas (plus de 96 % des Français restent Fidèles à l’Opérateur Historique (EDF), le Gouvernement a décidé de la créer… artificiellementLa Loi étant passée dans une relative indifférence, cela s'est passé pendant les grèves de septembre 2010 contre l'allongement de la durée des droits à la retraite.Depuis le 1er Janvier 2011,EDF a l'obligation de revendre à prix coûtant (c'est çà dire au prix de sortie du transformateur) à ses Concurrents jusqu’à 25 % de sa Production d’Electricité.AUTREMENT DIT EDF DOIT FAIRE LE DEUIL SUR 25% DE SES BENEFICES. En même temps EDF doit : Payer le surcout de la construction de l'EPR à Flammanville.Investir en matériel neuf de remplacement pour augmenter la durée de vie des centrales nucléaires 900MW. Prendre en compte le retour d'expérience de l'accident de Fukushima, pour mettre si besoin des parades en place , le but étant d'assurer et maintenir un haut niveau de sureté des installations nucléaires en France. Un Véritable hold-up ! Les nouveaux fournisseurs d‘Electricité ( POWEO, DIRECT ENERGIE, GDF SUEZ) vont se voir offrir un quart de la Production, pour qu’ils puissent réaliser des Profits, au seul bénéfice de leurs Actionnaires. C’est une première que d’obliger une Entreprise, dans le Monde de libre et non faussée ", à céder une partie de ses Atouts à des Concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité. Une fois livré à la Concurrence et surtout au " Privé " on ne peut rien faire, c'est trop tard.Le Prix de l'Electricité sera fixé par des Groupes Privés qui en fait seront des Filiales d'un Seul et Unique Groupe ! Vous n'y croyez pas ?Alors remettez vous dans le contexte de nos chères Autoroutes Françaises que nous, nos Parents et Grands Parents avons payé avec nos impôts et qui ont été Vendues et Bradées à de Grands Groupes Privés … Cela profite à qui ? Et le Prix à payer pour y circuler ? N'est-ce pas scandaleux ? Mais c'est trop tard, car ce Réseau Routier n'appartient plus en totalité à l'Etat ! Et pour le reste ce sera pareil ! Aujourd'hui le service public coûte cher, mais ce n'est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des Groupes Privés SVP faites Circuler sans modération Ce message, surtout RESISTONS ! Ne nous laissons pas faire !

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:36

> ISRAEL/PALESTINE
>

>
Israel : l'odyssée d'un avocat dans un état de non-droit - Mouad Salhi
>
Interview exclusive d'Alexis Deswaef, président de la Ligue belge des Droits de l'homme.
>

>
GUERRE AU MALI
>

>
Mali : le regard de Boubacar Boris Diop - Souleymane Ndiaye
>
Regard d'un écrivain sénégalais sur le conflit malien.
>

>
L'Afrique à la loupe de la dépendance - Erik Rydberg
>
Comment le poids de la dette écrase les pays africains.
>

>
AMERIQUE LATINE
>

>
Victoire de Correa : quatre leçons à tirer - Atilio Boron
>
Nouveau triomphe d'un des leaders de la gauche latino-américaine.
>

>
Cuba : la tournée mondiale de Yoani Sanchez - Salim Lamrani
>
Une dissidente cubaine étrangement bien entourée...
>

>
CAROLINE FOUREST
>

>
Fourest et les complotistes : posons les bonnes questions sur la manipulation de l'info - Pascal Boniface
>
Nouveau décodage de la supercherie Fourest.
>

>
L'AUTRE HISTOIRE
>

>
Comment Ratzinger a anéanti l'église du peuple en Amérique latine - Marc Vandepitte
>
Un pape qui a fait ses armes dans la destruction des mouvements sociaux.
>

>
Les grands absents du Lincoln de Spielberg : 4 millions d'esclaves - William Peynsaert
>
Nouvelle entorse à l'histoire made in Hollywood.

Partager cet article
Repost0