Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 09:08

L’exquis Louis Nicollin, président du Montpellier Hérault Sporting Club, vient d’apporter publiquement son soutien à Georges Frêche pour les prochaines élections régionales en Languedoc-Roussillon. Homme de droite, Loulou Nicollin ne laissera pourtant pas tomber son pote Jojo quand une gonzesse, Martine Aubry demande à une autre gonzesse, Hélène Mandroux, maire socialiste de Montpellier, de lui apporter les couilles de Frêche sur un plateau. Ce dernier, qui ne semble pas avoir de souci pour l’avenir de ses attributs virils, vient de recevoir le soutien de Gérard Depardieu. Sont attendus au club des poètes du Languedoc : Michel Charasse et Philippe Lucas. Les meetings de campagne seront retransmis sur écran géant dans la plupart des villes de France. Tarlouzes s’abstenir !


Repost 0
Publié par Luc Rosenzweig
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 08:39

RETRAITES  DORÉES

Les  technocrates européens jouissent de véritables  retraites de nababs...
Même les parlementaires  qui, pourtant, bénéficient de la Rolls
, des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le  tiers de ce qu'ils touchent...  C'est dire !  
Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de  "contrôleur adjoint de la  protection des  données", aura acquis après seulement 1 an et 11  mois  de service (en novembre 2010), une  retraite de 1 515 € / mois.      
L'équivalent  de ce que touche, en moyenne, un salarié français  du  secteur privé après une carrière complète  (40 ans).
Son collègue, Peter Hustinx, vient de  voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après  10 années, lui
aura  droit à près de 9 000 € de  retraite / mois.
C'est simple, plus personne ne leur  demande des comptes et ils ont  bien décidé  d'en profiter. C'est comme si, pour leur retraite,  on leur avait fait un chèque en blanc.
En  plus, beaucoup d'autres technocrates profitent  d'un tel privilège :  
1. Roger  Grass, greffier à la Cour de justice européenne,  va toucher  12 500 € de retraite par mois;
2.  Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première  instance, 12 900 € / mois;
3. Damaso  Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14 000 € / mois.
4. Etc.

Consultez la  liste
http://www.kdo-mailing.com/redirect.asp?numlien=1276&numnews=1356&numabonne=62286  
> > > > > > > >  
> > > > > > > >
Pour  eux, c'est le jackpot. En poste depuis le milieu  des années 1990, ils sont assurés de valider  une carrière complète et, donc, d'obtenir le  maximum : 70 % du dernier salaire.
Car, c'est  à peine croyable... Non seulement leurs pensions  crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière  complète alors que pour vous, comme pour moi, il  faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et,  bientôt, 41 ans.
Face à la faillite de nos  systèmes de retraite, les technocrates  de Bruxelles recommandent l'allongement des  carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en  2012), 42 ans (en 2020), etc. Mais, pour eux, pas  de problème, le taux plein c'est 15,5 ans...  De qui se moque-t-on ?
A l'origine, ces  retraites de nababs étaient réservées aux membres  de la Commission européenne puis, au fil des  années, elles ont également été accordées à  d'autres fonctionnaires. Maintenant, ils sont  toute une armée à en profiter : juges,  magistrats, greffiers,  contrôleurs, médiateur, etc.  

Mais  le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne  cotisent même pas pour leur super retraite.  Pas un centime d'euro, tout est à la  charge du contribuable...
Nous, nous  cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre  retard de paiement, c'est la déferlante :  rappels, amendes, pénalités de retard, etc.  
Aucune  pitié. Eux, ils (se) sont carrément exonérés.  On croit rêver !
Rendez-vous  compte, même les magistrats de la Cour des  comptes européenne qui, pourtant, sont censés  "/contrôler si les dépenses de l'Union  européenne sont légales, faites au moindre coût et  pour l'objectif auxquelles elles sont  destinées.../ ", profitent du système et ne  paient pas de cotisations.

 

Et, que dire de  tous ces technocrates qui ne manquent pas une  occasion de jouer les "gendarmes de  Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons  d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux  mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de  confiture ?
A l'heure où l'avenir de  nos retraites est gravement compromis par  la violence de la crise économique et la  brutalité du choc démographique,  les  fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais,  de pensions de 12 500 à 14 000€ / mois,  après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser... C'est une pure   provocation !

 

Mon objectif est d'alerter tous  les citoyens des Etats membres de l'Union  Européenne. Ensemble nous pouvons créer un  véritable raz de marée.

 

Il est hors de question que les technocrates  européens continuent à jouir, à nos frais et  en toute impunité, de telles retraites. Nous allons leur remettre les pieds sur  terre.

 

Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par "A+B" l'ampleur du scandale. Elle a déjà été reprise par les médias.

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867 >.  

Diffusons,  diffusons massivement auprès de tous les  relais des vingt-sept pays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque  chose….  

Repost 0
Publié par Jacques Beaudoin
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:01

A cette date le marché de l’électricité et du gaz est ouvert à la concurrence de par la volonté de nos
« dirigeants » et de Bruxelles et beaucoup de monde risque de se faire piéger.

 Un premier conseil : ne cédez pas aux sirènes téléphoniques et autres démarchages commerciaux, même
de la part d’EDF et/ou de Gaz de France.

Pour info:

Les fournisseurs Electricité :

- ALTERNA

- COMP. NAT. DU RHONE (SUEZ)

- DIRECT-ENERGIE SA

- EDF

- ELECTRABEL France (SUEZ)

- ELECTRICITE DE STRASBOURG

- ENDESA ENERGIA

- ENERCOOP

- GAZ DE France

- GAZ ELECTRICITE DE GRENOBLE

- OUEST ENERGIE

- POWEO

- SIGEXY

- SOREGIES

- USINE ELECTRIQUE DE METZ

 
Les fournisseurs Gaz :

- ALTERGAZ

- BP GAS & POWER

- DISTRIGAZ

- EDF

- ELECTRABEL

- ENI

- E.ON GROUP

- GAS NATURAL

- GAZ DE FRANCE

- GAZ DE PARIS

- HYDRO ENERGY

- IBERDROLA

- POWEO

- SOTEG

- TOTAL

- WINGAS

 
Listes mises à jour régulièrement à consulter sur www.cre.fr (site du Comité de Régulation de L’Energie)

La plupart de ces fournisseurs n’ont pas ou peu de moyens de production (centrales, barrages,
éoliennes,…) comme POWEO par exemple !

Comment ça se passe ?

Comme en téléphonie, les structures sont là (centrales, câbles, pylônes, transfos…) ils n’ont besoin
que d’ordinateurs et de téléphones (pour prendre vos réclamations) qu’ils transmettent ensuite aux
opérateurs historiques (EDF–GDF) qui bien entendu, continuent d’entretenir et de développer les
installations.

Il existe une bourse de l’électricité (eh oui) POWERNEXT, ou chacun fait son marché. Ils achètent A
L’AVANCE de l’électricité, de X mégaWatt/h à une période de la journée où elle est la moins chère et
ensuite revendent à leurs clients l’énergie avec bien sûr des gains à la clé. C’est aléatoire car le cours
change entre temps ! Le bénéfice n’est pas assuré. C’est pourquoi au début, les prix sont bas, pour
attirer le « pigeon », ensuite il faut faire au plus vite des plus-values sinon c’est la faillite.

Comme pour les opérateurs de renseignements téléphoniques (ex 12), des fournisseurs actuellement
sur les rangs vont disparaître faute de finances suffisantes. Seuls les plus puissants resteront, quitte à
perdre beaucoup d’argent au début !…

1) TARIF REGULE, ELIGIBILITE ET TARIF CONCURRENTIEL

Depuis le 1/07/07, vous avez le choix entre :

- le tarif régulé (comme aujourd’hui) où l’Etat fixe les prix (peu de fluctuation car suit en général
le coût de la vie),

- le tarif concurrentiel (faire jouer votre éligibilité), c’est à dire choisir le marché, faire jouer la
concurrence.

Si vous faites jouer votre éligibilité, donc que vous choisissiez de faire jouer la
concurrence, vous ne pourrez plus jamais revenir au tarif régulé.

Faire surtout attention aux offres EDF ou Gaz de France car ces 2 entreprises, étant opérateurs
historiques, sont les seules (avec Electricité de Strasbourg et de Grenoble, Usine de Metz) à conserver 2
types de tarifs, le régulé et le concurrentiel.

Alors il se peut que vous soyez contactés par EDF ou GDF (surtout GDF) pour vous entendre dire :
« venez chez nous, on vous fera un contrat unique, vous n’aurez qu’une seule facture, vous aurez des
avantages (diagnostics gratuits d’installation, l’énergie moins chère, une cafetière offerte, …) et dès la
signature, votre facture baissera de X %… »

Aujourd’hui, EDF et Gaz de France sont devenues des Sociétés Anonymes, avec des actionnaires à
rétribuer.

Vous comprendrez donc aisément qu’elles ont intérêt à ce qu’un maximum de leurs clients quittent le
tarif régulé.

Programme ou offre alléchants, mais danger, même en choisissant un contrat de type concurrentiel
d’EDF ou de GDF, vous faites jouer votre éligibilité, donc, FINI le tarif régulé.

Et à titre d’exemple, si pour vous appâter on vous offre un diagnostic de votre installation et qu’on
trouve des défauts, vous serez obligés d’y remédier à titre onéreux.

Qu’arrivera-t-il si vous quittez le tarif régulé ?

 Un seul exemple, celui de l’hôpital de Besançon :

 En 2004, le directeur, envoûté par les sirènes d’ENDESA, quitte EDF et le tarif régulé.

Première année, pas de problème :

- 10% sur la facture d’électricité, on se frotte les mains, y a pas à dire, la concurrence et le marché ç’a a
du bon.

2ème année : patatras, + 70% sur la facture ENDESA (comme pour les assurances et tout le reste, il faut
lire les petites lignes).

Notre directeur d’hôpital, se disant que l’on ne l’y reprendrait pas de sitôt, demande son retour à EDF.

Mr EDF lui répond : « volontiers Monsieur, nous vous faisons une offre à 10% de moins que ENDESA »

- « Quoi ? mais avant je payais tant !!! »

- « Oui mais cela, c’était le tarif régulé. Et comme vous avez fait jouer votre éligibilité, vous ne
pouvez pas revenir au tarif régulé ! » donc résultat des courses : + 50% en 2 ans.

Pour la petite histoire, qui a subi les conséquences de la décision du directeur ?

- les usagers car on a dû fermer des lits,

- le personnel soignant car on a dû supprimer des postes suite à l’augmentation des dépenses
budgétaires que l’opération a entraîné.

2) TRES IMPORTANT : LA NOTION DE POINT DE LIVRAISON

ATTENTION, jusqu’au 1er juillet 2007, un abonnement à l’électricité et au gaz était contracté par une
personne physique ou morale.

Depuis le 1er juillet, c’est la notion de point de livraison qui prévaut.

Ça veut dire quoi ?

- Depuis le 1er juillet, vous décidez d’acheter une maison ou un appartement. Si le vendeur était resté à
EDF et/ou GDF régulé, pas de problème. Par contre, si votre vendeur avait fait jouer son éligibilité,
donc qu’il a quitté EDF et/ou GDF tarif régulé, vous ne pouvez pas prétendre au tarif régulé, car
c’est la notion de point de livraison qui est prise en compte.

- Plus grave, idem pour le locatif. C’est à dire que si vous déménagez et que vous êtes en locatif
(OPAC, privé…), vérifiez bien où votre prédécesseur dans le logement se fournissait car là aussi, si un
locataire décide de quitter le tarif régulé, c’est le logement qui quitte définitivement ce tarif (attention
encore, s’il vous dit qu’il était à EDF et/ou GDF, cela ne dit pas à quel tarif il était).

- Cela vaut pour le bailleur de logement qui risque d’avoir des difficultés ultérieures à louer ses
logements qui ne seront plus au tarif régulé (d’autant plus qu’actuellement la loi sur la concurrence libre
et non faussée lui interdit d’imposer à un de ses locataires de se fournir ici plutôt que là).

BONJOUR LES DEBOIRES ….

3) LES COUPURES POUR IMPAYES

Que vous choisissiez n’importe quel fournisseur et n’importe quel tarif, c’est une nouvelle entreprise, filiale
commune à EDF et Gaz de France, qui s’appelle depuis 2004, EDF-Gaz de France Distribution (EGD en
abrégé interne), qui est en charge de :

- la construction du réseau et du branchement pour vous raccorder,
- l’entretien et le renforcement de ce même réseau,
- le dépannage aussi bien électrique que gaz,
- le relevé des consommations, facturé au fournisseur, et toutes les interventions annexes
- l'augmentation de puissance sur les disjoncteurs,
- coupures pour impayés, facturés au fournisseur qui répercute (bien sûr sur le client) et la, on
peut constater que certains fournisseurs n’y vont pas avec le dos de la cuillère envers leurs
clients mauvais payeurs.

4) ET MAINTENANT, LE COUP DE CHAPEAU.

Le 1er juillet 2010 :

A compter de cette date, que vous accédiez à la propriété ou que vous changiez de
résidence en locatif, vous n’aurez plus droit au tarif régulé.

Alors si vous avez prévu de faire construire ou d’accéder à la propriété, faites le avant
cette date.

5) EN GUISE DE CONCLUSION

 L’objectif gouvernemental Européen et Français étant de tuer le tarif
régulé le plus vite possible,

CONSIGNES POUR TOUS :

- si on vous appelle (même si c’est E.D.F. ou Gaz de France) pour vous
faire une offre commerciale, vous répondez :
« MOI, JE RESTE AU TARIF REGULE ! »

(Si c’est les autres, je n’ose pas vous dire ce que vous leur répondez…)

- Mais surtout, pas de signature et ni même d’engagement oral, même
pour le moindre changement de contrat
(Par exemple un « suivi conso » pour la maîtrise de votre consommation (moyennant finance !), de
souscrire au service dépannage à domicile, ou bien encore un changement de puissance,…).

- Régulièrement contrôlez vos factures car je ne vous dis pas les arnaques
qu’il y a eu pour les professionnels…

- Et enfin, ne vous laissez pas berner par des désinformations du style :
Le public Manque d'informations, il craint de voir la facture grimper…

En cas de problème ou d’incompréhension, renseignez-vous !

____________________________


Petite anecdote pour finir :

En 2006, devant le tollé soulevé auprès des industriels et professionnels, à l’injonction du MEDEF et de la
CGPME, mais aussi de certaines communes qui avaient changé de fournisseurs d’énergie, qui elles aussi
étaient dans le cas d’une augmentation de près de 70% du prix de l’électricité dérégulée, le Gouvernement
Villepin a mis en place un truc malhonnête :

Pendant 2 ans, EDF rembourse, aux fournisseurs indélicats, 30% des 70% d’augmentation qu’ont subi ces
patrons et clients repentis.

En clair, cela signifie que vous, petits usagers, payez, par l’intermédiaire de votre facture EDF, à des
sociétés comme POWEO, Suez et autres, la différence entre les rabais qu’elles consentent à leurs gros
clients pour ne pas les perdre.

ETONNANT NON ?
_________________________________________________________________________
Repost 0
Publié par Jacques Beaudoin
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 09:57

> > La Cour Suprême des Etats-unis se réunit pour statuer sur le cas de Mumia
> > Abu-Jamal. Si la condamnation à mort du journaliste afro-américain est
> > confirmée, cette sentence risque d'être très rapidement mise à exécution.
> >
> > Vous trouverez ci-dessous une pétition destinée au Président américain Barak
> > Obama sollicitant son intervention en faveur de l'abolition de la peine de mort
> > et notamment dans le cas du journaliste afro-américain Mumia Abu-Jamal. Détenu
> > depuis 27 ans dans le couloir de la mort de la prison de Philadelphie, la vie de
> > ce dernier est plus que jamais menacée.
> >
> >
> >
> >
> > Vous pouvez voir le nouvel article à l'adresse :
> > http://www.jennar.fr/index.php/mumia-abu-jamal-et-labolition-generale-de-la-peine-de-mort/
> >
>
Repost 0
Publié par Daniel Houguet
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:53

Nous sommes le mercredi 13 janvier 2010 et je n’ai rien trouvé à me mettre sous la dent. Si ça continue, je vais me suicider ! Vous vous rendez compte de la responsabilité que vous aurez dans cette affaire ? A votre place j’aurais honte !

Mais non, rien à faire, pas de sujet ! Rien ! Ou plutôt si, il y en a trop, des sujets d’articles. Cent mille morts à Haïti, par exemple. C’est beaucoup trop, on n’arrive pas à les compter ! Pourtant c’était une bonne occasion de s’instruire, vu qu’en général, on ne sait pas où ça se trouve, Haïti. On connaît la République Dominicaine. On voit des pubs sur Internet. Il y a des palaces à l’américaine. Pour 500 euros vous avez le voyage et le séjour. Avec la petite paire de jumelles pour regarder les pauvres. A une portée de lance roquettes. Eux, ils sont à Haïti. C’est pittoresque, des pauvres, quand on les regarde sous le bon angle. On prend des photos pour impressionner les copains. Regardez bien, c’est des vrais pauvres. De la pure race des crève la faim. Ah ils ne souffrent pas du froid, les veinards ! Et en plus, en exclusivité, le tremblement de terre !...Tiens, ça devient intéressant. Pourquoi ? Parce que, sur une même île des Antilles, il y a deux pays. Un riche et un pauvre. Quel superbe contraste !

A Haïti, dix millions d’habitants, dont 80% au-dessous du seuil de pauvreté, 54% dans la pauvreté la plus abjecte, c'est-à-dire qu’ils disposent de moins de 1 dollar par jour et par personne. Les enfants confectionnent des galettes de terre, pour les revendre à des plus misérables qu’eux ! Non il ne s’agit pas d’un film catastrophe. Il s’agit d’une vraie catastrophe ! Ca s’appelle la mondialisation.

A côté, et sur la même île, la République dominicaine, où vont frimer les vacanciers des pays riches. Il faut dire qu’il y a de belles filles et pour pas cher on peut en acheter une ! Suffit de choisir ! On la rapporte à la maison, dans son sac à provisions, ces femmes-là, ça consomme peu et puis, si on n’en est pas satisfait, on peut l’échanger contre une autre.

Je parle pour ceux qui ne veulent pas consommer sur place. Mais, en ce vendredi 15 janvier 2010, cette catastrophe est déjà à demi oubliée. C’est que vous avez zappé ! Et là, croyez-moi, vous êtes un homme moderne ! Vous avez déjà successivement zappé Johnny Hallyday, les SDF, le carton qui les enveloppe parce que c’est moins perméable au vent. Vous aviez zappé Noël, le premier janvier, la hausse du pétrole, vous avez zappé l’enseignement, l’identité nationale, alors, si vous êtes curieux, vous pouvez toujours chercher le mot « zapper » dans votre dictionnaire en papier ! Hélas ! Je ne suis pas sûr que vous le trouviez. D’abord, il faudrait apprendre à lire, à lire des mots, des phrases, peut-être des vrais écrivains ? Vous avez zappé la culture, l’instruction, l’histoire de France et du monde.

Alors vous cherchez « zapper » dans Internet, et vous n’avez que des dictionnaires virtuels. Pourtant, les pauvres sont bien réels ! Ce ne sont pas que des images ! C’est ce qu’avait prévu Orwell. Vous devriez lire George Orwell. Et pas seulement « 1984 », mais aussi « Dans la dèche à Paris et à Londres ». Et aussi Huxley. J’ai beau me tuer à vous rappeler sa fameuse préface au Meilleur des Mondes, et je vous la rappelle encore :

« …à mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s’accroître en compensation…le dictateur fera bien d’encourager cette liberté-là. Conjointement avec la liberté de se livrer aux songes en plein jour sous l’influence des drogues, du cinéma et de la radio, elle contribuera à réconcilier ses sujets avec la servitude qui sera leur sort. »

Et puis, si vous voulez préciser, voici Guy Debord tentant de définir notre nouvelle exploitation :

« …il leur (nous) faut acheter des marchandises, et l’on fait en sorte qu’ils ne puissent garder de contact avec rien qui ne soit une marchandise… » (In girum imus et consumimur igni ).

Voici une raison essentielle de la réussite économique de la République dominicaine. Anticipant Marx ! Le capitalisme nous oblige à vendre ou à louer nos bras, notre force de travail. Ca s’appelait « l’aliénation », la transformation de l’homme en chose. Pourquoi ne pas vendre, en effet, toutes les parties de son corps ? Ainsi justifie-t-on la pire des exploitations humaines : la prostitution. A Cuba, Castro avait gagné contre Battista avec cet argument contre la prostitution comme métier normal. La fin des pays communistes et l’embargo l’ont fait revenir, lui aussi, mais en partie seulement, sur l’ancienne économie fondée sur le sexe. Certains groupes féministes approuvent la prostitution. Elles sont prêtes à devenir des choses. Je comprends alors « Monique », le film de Dupontel. Sa poupée moulée remplace avantageusement la prostituée.

On aurait dû accepter l’idée que « Monique » était un film prémonitoire. Je ne dis pas ça parce qu’il a vécu sa jeunesse à Conflans Sainte Honorine, où je dispose d’une somptueuse datcha !

Mais on est quand même des bons, à Conflans, c’est là que fut tourné le film « l’Atalante », de Jean Vigo et, pas loin, c’est Auvers et Van Gogh. Je me sens intelligent tout d’un coup.

Je vais me faire maquereau, au nom de la liberté. Je vendrai mon cul à Frédéric Mitterrand : il paraît que la gérontophilie, ça commence à être tendance.

Avant je passerai sur Yvette (c’est sa fête, aujourd’hui 13 janvier.) L’ennui, avec Yvette, c’est qu’il s’agit d’une rivière. Mais l’eau est féminine, m’a dit Gaston Bachelard. Même que c’est parce que la mère porte en elle la mer. Parce que la femme mouille, comme un navire (Léo Ferré). Elle dispose d’une moule, qui est, à un poil prêt, parfois davantage, un môle !

Seulement il y a un hic : le panneau indicateur : « Gif sur Yvette » ! Salaud de Gif. Il pourrait se retirer de temps en temps.

Pauvres Haïtiennes ! Pauvres Dominicaines. Pauvres Antilles ! Et c’est nous qui contribuons à vous polluer le corps et l’esprit.

 

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:46

Vous trouverez ci-dessous lappel que des organisations ont signé en apprenant qu'une de leurs camarades de la Ligue des Droits de l'Homme de Talence en gironde était poursuivie pour provocation à la discrimination nationale, religieuse et raciale pour participer à la campagne internationale BDS de boycott des produits israéliens tant qu'Israël ne respecte pas les règles internationales. Merci de bien vouloir faire circuler cet appel et l'invitation à signer la pétition.


A l'attention de : M. le Président de la République.


 La Ligue des Droits de l'Homme (section Talence) et les associations de soutien soussignées ont été stupéfaites dapprendre quen France, un procureur de la République ait pu poursuivre une adhérente de la LDH pour incitation à la haine raciale contre les Israéliens, ceci à lencontre dune militante défendant les droits de lhomme en Palestine occupée, Madame Sakina Arnaud.


> En effet, le seul motif est quelle prône le boycott contre des produits israéliens importés dans des conditions illégales au regard du droit international.
> Ces poursuites confondent le racisme avec la critique et le refus de soutenir économiquement un Etat étranger, en loccurrence Israël, parce que la politique de ce pays ne respecte pas les droits internationaux, entre autres ceux du peuple palestinien.


> Une association sest portée partie civile, il sagit dAvocats sans frontières, de Gilles-William Goldnadel, connu pour ses plaintes, entre autres, contre Daniel Mermet et contre Edgar Morin. Cette association ne poursuit, pour lessentiel, quun but, celui dentraver laction des associations qui sopposent, ici en France, à la politique dIsraël, quitte pour cela à instrumentaliser la justice française.


> La situation devient inquiétante quand on apprend quà la suite dun "hasard malheureux de linformatique" ( !!), le président de la 5ème chambre du Tribunal correctionnel de Bordeaux sapprêtait à juger cette affaire en présence des requérants, mais sans la prévenue ni son avocat, lesquels avaient été assurés que laffaire nétait pas inscrite à laudience, et ils nétaient évidemment pas en possession du dossier à charge !


> La manipulation na pu réussir, grâce à la présence desprit de Maître Landete et du responsable de la LDH de Bègles, Talence, Villenave dOrnon, qui se sont rendus au Tribunal. Ainsi lavocat a pu faire repousser laudience au 13 janvier 2010 à 14h.


> La campagne politique daction directe non-violente, appelée BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), initiée par les organisations palestiniennes elles-mêmes, sinspire très clairement du boycott organisé contre lApartheid dAfrique du Sud.


> Nous invitons toutes les associations respectueuses du droit international, quelles soient ou non daccord avec cette campagne internationale particulière, à nous rejoindre pour déclarer que cette campagne na rien à voir avec lantisémitisme comme essaient de le faire croire ces soutiens de la politique israélienne dès lors que lon critique cette dernière, et donc quelles soutiennent dans ce procès Madame S. Arnaud adhérente de la LDH.


> La libre expression politique, le droit à la critique de la politique dun Etat étranger, la défense des droits des Palestiniens, la liberté de choisir lorigine des produits que nous consommons sont ainsi gravement menacés en France si lissue de ce procès devait donner raison aux plaignants. Cest pourquoi, chacun doit se mobiliser pour obtenir que les organisations requérantes soient déboutées.


> Dores et déjà, nous vous invitons à nous retrouver nombreux le mercredi 13 janvier à partir de 11 heures devant le Tribunal sur le Parvis des Droits de lHomme.


> Bordeaux, le 20 décembre 2009


> Les premières organisations signataires avec la Ligue des Droits de lHomme section de Bègles, Talence et Villenave dOrnon (33) et la Ligue des Droits de lHomme Gironde : Association France Palestine Solidarité de Pau, ATTAC 33, ATTAC Sète Bassin de Thau ATTAC Toulouse Cercle Jean Barrué (Fédération Anarchiste 33), Confédération Générale du Travail - Université Bordeaux I, Europalestine 33, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) 33, Fédération Syndicale Unitaire 33, Génération Palestine 33, Gauche Unitaire 33, Hacktivismes, MRAP 33 Nouveau Parti Anticapitaliste 33, Palestine33, Parti de Gauche Gironde, Repères, Union syndicale Solidaires 33, Union Juive Française pour la Paix Aquitaine, ...
>

 Pétition:    http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=25bdc0afdc721ce2d29babf3a9cf0a51#signer-petition

 

Repost 0
Publié par Jean-Marc BRUNEEL
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:32

Cela s’est passé mardi 12 janvier près de Belleville, à Paris. En retard pour la représentation qu’elle donnait le soir même, Rayhana, comédienne et auteure de la pièce A mon âge, je me cache encore pour fumer, marche à vive allure lorsque deux individus s’approchent d’elle pour l’asperger d’essence, l’un d’eux lui jetant ensuite son mégot de cigarette au visage.

L’auteure s’en tire avec quelques brûlures dans le cou. Mais, selon la Maison des Métallos, où se joue la pièce depuis le 8 décembre, l’agression physique, qui s’est doublée d’une agression verbale quelques jours auparavant, « laisse peu de doutes sur le lien existant entre cette tentative d’homicide et les représentations en cours ».

 

De quoi s’agit-il ? Première pièce montée en français par Rayhana, A mon âge, je me cache encore pour fumer met en scène 9 femmes algériennes dans un hammam d’Alger. Amours, violence domestique et vie quotidienne post-guerre civile constituent le nerf des conversations. Suffisant pour provoquer l’ire des agresseurs contre une pièce qui connaît un joli succès auprès du public ? «Peut-être, glisse l’auteure, qui s’avoue volontiers féministe. Je n’ai jamais eu de problème auparavant. Et l’on ne peut pas dire non plus que ma pièce soit politique. Maintenant, je veux continuer, parce que nous sommes dans un Etat de droit, et pour montrer que je n’ai pas peur d’eux, que l’intimidation, ça ne marche pas.»
Y a-t-il un lien à établir, comme l’ont suggéré plusieurs médias, avec la mosquée réputée particulièrement rigoriste située en face des « Métallos » ? «Il faut se garder de tout amalgame, souffle Christophe Girard, l’adjoint à la culture à la mairie de Paris qui a «tenu à être présent» à la conférence de presse organisée ce jeudi. Une enquête est en cours, et l’intégrisme a souvent bon dos. On verra bien.»

Née à Alger, réfugiée politique en France depuis 2000, Rayhana a été placée mardi sous protection policière.
La Maison des Métallos et la compagnie ont de leur côté décidé de poursuivre les représentations jusqu’à leur terme, samedi 16 janvier.


Pour en savoir plus :

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20100114152025/islamisme-theatre-paris-fadela-amaral-auteure-algerienne-rayhana-agressee-a-paris.html

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2555p140-141.xml1/algerie-mariage-islam-theatretheatre-dans-les-vapeurs-du-hammam.html



Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:21

Le blog consacré à Alexandre Jacob présente, dans l'article que vous pourrez lire en lien, l'interview d'un militant anarchiste périgourdin.

Mais Jacques, du CL Marius Jacob, est aussi partie prenante dans la Troupe des Gueux Insoumis qui prépare en ce moment une pièce de théâtre sur l'honnête cambrioleur. Les réponses de Jacques mettent en lumière l'intérêt que l'on peut porter aux questions illégalistes et carcérales tant au niveau politique et militant que culturel.

Et c'est à lire ici : http://www.atelierdecreationlibertaire.com/alexandre-jacob/2010/01/dix-questions-a-jacques-du-cl-marius-jacob/#more-1633

 

Repost 0
Publié par Jean-Marc Delpech
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 10:00
Non, il ne s’agit pas seulement d’un jeu de mots gratuit. Il y a un lien entre ces deux notions. L’intempérance, c’est un manque de modération, ce sont les abus, les excès, en particulier en ce qui concerne les plaisirs de la table. On donne comme synonyme (pas vraiment, il n’y a de synonymes dans aucune langue, quand deux mots signifient exactement la même chose, l’un d’eux disparaît.) « gloutonnerie », qui vient de « glouton » (latin « gluttire : avaler », d’après « gluttis » qui désigne le gosier.) L’intempérant parfait se livre donc à tous les excès, il transgresse toutes les règles, toutes les lois ! Or, vous l’avez sûrement remarqué, nous vivons sous le règne de l’intempérance, et peut-être justement parce qu’il y a trop d’interdits, trop de règlements, trop de prohibitions. Vous (pas moi, évidemment !) avez observé que les choses interdites vous attirent, mais modérément, en temps normal. Quand il y en a partout, on ne sait plus où donner de la tête, et pas seulement de la tête ! Le grand régulateur, dans la France du Moyen Age, c’était la fête : on transgressait les interdits. On avait droit à l’intempérance ! Je vous donne un exemple concret, parce que vous êtes encore dans les brumes de l’alcool.

Donc, à la faveur de la nuit, les hommes, souvent, se trompaient de femmes. Ils baisaient celle du voisin, et ils s’excusaient :

 

-         Ah c’est toué, l’Ernestine ! dans la nuit nocturne (voyez comme il parle mal, on sent qu’il n’a pas cuvé tout son vin !)…ah ben, je m’a trompé ! Je créyais ben qu’cétait la Germaine…enfin, c’est fait c’est fait…

-         Ca fait rin, Arnesse, moué j’créyais qu’c’était mon Gastounet, et pis c’est toué, l’Alphonse…je m’disais aussi que mon Gastounet, il l’avait moins grousse que toué…enfin, c’est fait c’est fait…

 

Je vous demanderai de faire un effort, je m’exprime en parler berrichon, c’est exprès pour que vous puissiez apprendre la traduction, et, par la même occasion, les « fondamentaux ». Les enseignants tireront (qui ils voudront, là n’est pas la question !) le plus grand profit de ce passage, dès la maternelle. S’ils souhaitent rester pudiques, ils réserveront la dernière partie de la réplique de Germaine, aux plus de sept ans. Contrôle parental oblige !

Mais voyez la richesse de ce texte : il permet d’identifier le « pléonasme », de réviser la conjugaison des verbes du premier groupe, de s’initier à l’ancien français (verbe croire), à l’évolution du son « oi », qui  se prononçait « oué », même à la Cour du roi de France jusqu’à la Révolution. Et en prime, il favorise la rédaction d’un petit texte libre sur les ébats de ces amants qui se trompent, mais ne se trompent pas vraiment, puisqu’ils ne sont pas responsables de la nuit, phénomène qui limite la visibilité, non seulement du paysage, mais de la plupart des parties les plus secrètes du corps humain.

 Où je veux en venir ? Mais c’est clair, mes agneaux ! (On devrait instaurer la parité et dire « mes agnelles », c’est assez scandaleux qu’on ne respecte pas la parité ! Ah oui ! la parité, bordel !). Les grandes périodes d’excès, donc d’intempérance, de débauche, ont toujours, dans l’histoire, accompagné des bouleversements climatiques. Exemple : la fin de l’Empire Romain a vu des bouleversements dans les températures ! Certaines « fêtes » ont donné lieu à des dérèglements de la part des participants mais aussi à des phénomènes atmosphériques anormaux. Tenez, on passe en classe supérieure. L’historien Leroy-Ladurie, raconte, dans le « Carnaval de Romans », comment la transgression des interdits conduit au meurtre de vingt deux personnes ! Bien sûr c’est insuffisant, ça n’élimine même pas un Conseil des ministres !

 Les intempéries particulièrement cruelles, comme le gel des vignes, toujours au Moyen Age, s’accompagnaient de cas de folie furieuse : les vignerons cassaient tout dans les caves, arrachaient leurs propres vignes, et se vautraient dans la fange. Ici, je cite « l’Histoire du climat depuis l’an mil », du même auteur, que vous ne confondrez pas avec « Le Roi de la Durit », saint patron des garagistes catholiques !

Il me semble avoir suffisamment prouvé qu’il existe bien une relation entre les intempérances et les intempéries.

Dernier exemple : le réchauffement du climat, si évident depuis un mois, a coïncidé avec une des pires catastrophes que la France ait connue, l’élection de M Sarkozy !

 Et la mondialisation de la connerie humaine, sans compter la même mondialisation, dans le domaine de l’exploitation des plus pauvres !

 Bon, eh bien voilà ce que je redoutais : je n’ai plus suffisamment de place pour vous parler d’Albert Camus et spécialement de « l’Etranger », qui est le plus grand chef d’œuvre de la littérature française, après les ouvrages de Céline, bien entendu !

Tant pis, vous m’avez retardé avec des futilités. Camus, je le réserve pour la prochaine fois, vous verrez, il y a matière à un article aussi instructif que celui-ci, et sans les grossièretés, en plus.

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 09:43

Bonjour, 

 

Pourriez vous faire connaitre cette pétition ou je dois passer en
 procès pour discrimination raciale.
>

Cordialement
Sakina Arnaud
 Ligue des Droits de l'Homme

 Talence
>
> http://www.mesopinions.com/Appel-contre-la-criminalisation-du-boycott-et-de-la-critique-de-la-politique-israelienne-petition-petitions-25bdc0afdc721ce2d29babf3a9cf0a51.html
>

Repost 0
Publié par Sakina Arnaud
commenter cet article