Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 09:17

"SEPT POEMES POUR MOURIR EN BONNE SANTE"
par ROLLAND HENAULT

40 pages, couverture couleur, préface Cavanna, prix : 5€
à commander aux éditions de l'Impossible




Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 16:59

Vous êtes jaloux, vous autres, les Limousins, les Marchois, les Charentais, les Corréziens, les Creusois, et autres tribus plus ou moins millevachiennes, oui, vous êtes jaloux, parce que vous enviez les Berrichons !

Avouez-le, vous avez honte, vous ruminez de sombres pensées. Vous éprouvez des aigreurs, vis-à-vis des maîtres du mondes, les Bituriges Cubi, vantés dès avant le Moyen Age, et, vu la nature du mot, vous vous dites, après avoir étudié l’étymologie : Ces Berrichons sont des Bituriges ? Je n’insiste pas auprès des érudits qui comprennent immédiatement : un Biturige, c’est un gaulois qui a la Bite qui s’érige ! Autrefois on disait « uriger » en lieu et place de « ériger » mais ça ne trompe personne chez les spécialistes.

Et en prime, vous êtes assommés sous leur virilité berrichonne, par ce mot terrible : « cubi ». Etymologiquement : « en forme de cubitainer » ! Mon voisin, qui vagabonde dans les vignobles, en pâlit de jalousie. Excuse-moi, vagabond !

Et pourquoi d’abord, cette maladive jalousie ?

Parce que, encore une fois depuis 1966, date du départ des Américains, le « complexe aéroportuaire » de Châteauroux va s’équiper encore davantage, et devenir à tout jamais la plus importante surface bétonnée de toute l’Europe. Avec un « plus » !

Je vous le dis ? Préparez-vous ! Voilà, je lâche le morceau : les Berrichons vont accueillir une quantité incroyable de Chinois ! Et rien que des industriels de haut de gamme ! On chiffre déjà le nombre d’habitants à venir : des milliers de berrichons asiatiques, avec les yeux bridés et la peau toute jaune ! On s’habituera facilement. Ils vont révolutionner l’aéroport de Déols ! Pourquoi ? Parce qu’ils sont les meilleurs, les Berrichons. Ils sont le peuple élu. C’est indiqué  dans tous les journaux du mardi 1er décembre. Le président du Conseil Général de l’Indre, le maire de Châteauroux, tous les élus se frottent les mains ! Ils vont enfin pouvoir se polir le chinois, à volonté, le jour, la nuit, le matin et le soir.

C’est l’allégresse générale. Avant on rêvait du retour des Américains, c’était banal. Maintenant ce sont les Chinois, un milliard trois cent mille millions d’habitants !...ils arrivent enfin ! Pour nous sauver.

Je vous explique, les détails pratiques ont manqué depuis ce début d’article ! Eh bien ça vient !

Ils vont installer des entrepôts partout, des usines à découper les chiens pour les restaurants, des médecins spécialisés dans la chirurgie esthétique, qui vous feront un bridage d’yeux pour une somme dérisoire, d’autant plus que les employés seront payés selon les modèles chinois : au minimum. Les lois sociales, qui sont faites pour les taffiotes de la CGT, seront enfin abolies. On aura le droit de payer cher, plus cher qu’on gagnera !

Bref, ce sera encore mieux qu’avec les Yankee, dégénérés par ce pauvre Obama, qui veut leur faire croire que la Sécu ça sert à aider les pauvres ! Et même les nègres !

Grâce aux Chinois, nous n’aurons plus ces problèmes là ! Tout le monde à vélo et la queue bien retenue par un élastique, pas de familles avec plus d’un enfant. Remarquez, quand je vois comme ils sont emmerdants, les enfants de l’an 2010, je comprends cet engouement pour le système chinois.

Mais, évidemment, c’est sur le plan sexuel que les nouveautés nous arrivent ! Et là, c’est absolument génial. (Attention j’attire les parents sur le contrôle parental : cet article est interdit aux moins de 6 ans, ça les traumatiserait trop ! non, n’insistez pas…sept ans ? bon, d’accord ! mais je n’irai pas plus loin ! Je ne veux pas m’attirer les foudres des juges intègres et des avocats marron !)

Je rappelle d’abord que le « Chinois » désigne un habitant ou une personne originaire de la Chine. Toutefois, dans le sens non conventionnel, pour employer une expression chère à Alain Rey, le premier sens du mot, c’est le « pénis ». Pourquoi ? Parce que le « Chinois de paravent » est, selon la tradition, représenté comme un vieillard chauve, au crâne pointu, ce qui fait dire à Alain Rey que c’est « l’image du gland caressé par la masturbation ». Attention je re-précise à nouveau, c’est Alain Rey qui parle, qu’on ne vienne pas m’accuser de proférer des propos déplacés qui seraient une atteinte à l’honneur de la France !

C’est au début du 20ème siècle que ce nouveau sens serait apparu. Et l’expression « se polir le chinois », par la même occasion. Je cite une poésie, que me murmure à l’oreille le lubrique Alain Rey ?Allons-y :

« Du dieu Vulcain quand l’épouse mignonne

Va boxonner loin de son vieux sournois

Le noir époux, que l’amour aiguillonne

Tranquillement se polit le chinois ».

A l’occasion, Alain Rey donne deux expressions synonymes : « scalper le Mohican » ou « Charles le Chauve ». Il va sans dire que les fiers berrichons n’ont rien à cirer, ni même à reluire, avec les Mohicans ! Déjà que j’ai inventé (si c’est vrai, j’ai des preuves !) le mot « Indrien » et que tout le monde l’utilise, même dans la presse nationale, sans me refiler le moindre droit d’auteur ! Allez vous faire polir le chinois, ça se passe sur la base de Déols, 36130, vous trouverez facilement. Nous prélèverons une taxe, c’est bien normal, dans la société libérale.

 

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:05
Le grand débat sur l'identité nationale française a certainement une fonction politicienne,
à l'approche des élections régionales, mais il n'est pas nouveau. Depuis au moins 20 ans
les Français ont mal à leur identité nationale.
Ce malaise se comprend aisément.
Les progrès de la recherche historique et de sa diffusion peignent un tableau peu avenant
de la France à travers les siècles. La nation qui se voulut parfois le flambeau des Droits
de l'Homme se signale surtout comme le champion toutes catégories de la guerre civile et
du massacre. De la croisade contre les Albigeois ("Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les
siens") à la guerre d'Algérie, en passant notamment, mais la liste complète serait
interminable, par la Saint-Barthélémy, la traite négrière, le génocide vendéen,
l'expropriation et la déportation des Juifs, l'histoire compose de la France un portrait
effrayant.
Le fait que tous les dictateurs communistes, de Lénine à Pol Pot, se référaient
explicitement à la Révolution Française et en particulier à Robespierre, augmente le
trouble.
Par surcroît, une des conséquences du colonialisme français se constate aujourd'hui: une
immigration trop mal accueillie en France et trop massive pour avoir désormais envie de
s'intégrer et encore moins s'assimiler.
Pour aggraver leur mal, les Français se découvrent comme les touristes les moins
appréciés du monde: les plus exigeants, les plus râleurs et les plus pingres.
Les Savoisiens n'ont aucune solution à proposer au problème de l'identité française. Ils
n'en sont pas les dépositaires, car ce n'est qu'en 1860 qu'il leur fut imposé de partager un
destin qu'ils n'avaient pas choisi.
La Savoie n'a nullement besoin de définir son identité. Les Savoisiens se réfèrent
essentiellement à une géographie et à une histoire particulière. La géographie de la
montagne est appréciée partout, même des habitants des plaines. L'histoire ne soulève
aucun problème particulier. En effet, depuis l'an mille, les princes de Savoie, comte, ducs
puis rois, s'ils ne furent certes pas des anges ni des philosophes, ne se signalèrent à
l'intérieur par aucun des crimes qui maculent l'histoire de France. À l'extérieur, ils ne
cherchèrent à conquérir ni à coloniser aucun peuple.
Les Savoisiens sont les femmes et les hommes qui ont fait l'effort d'apprendre et de
connaître la géographie et l'histoire de la Savoie. Ils savent pourquoi leur fête nationale
se célèbre le 19 février et non le 14 juillet. Contrairement aux Savoyards partagés entre
France et Savoie, ils n'ont aucun problème d'identité.


Note:
L'expression mal français désignait autrefois la vérole, ou syphilis, souvent propagée par les armées
françaises en invasion. Alain Peyrefitte lui a donné un autre sens dans un livre publié en 1976, Le mal
français, toujours d'actualité car rien de fondamental n'a changé.

Secrétariat : 3, place du Val d’Arly 73400 UGINE -secrétariatls@free.fr
Repost 0
Publié par Daniel Houguet
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 08:42

Là-bas si jy suis et les Mutins de Pangée vous font vraiment

Un cadeau modeste et génial !
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
DEUX  FILMS AVEC NOAM CHOMSKY

Novembre 2009, sortie d'un DOUBLE DVD

                         1 . CHOMSKY et Cie
               
    2 . CHOMSKY ET LE POUVOIR  (INEDIT)


Réalisation Olivier Azam et Daniel Mermet


Pour tout savoir : www.lesmutins.org
Pour commander : lesmutins.org/officine/



Chers Amis de Là-bas,

Grâce à vous l'aventure continue !

Après le succès en salle de Chomsky et Cie, voici la suite, Chomsky et le pouvoir, en réponse aux nombreuses questions posées lors des débats qui ont suivi les projections. Les deux films  sortent dans un double DVD. Un moyen d'aller plus loin et de s'approprier le regard  émancipateur de Chomsky.    

Car c'est bien connu pour la crème des penseurs français, Chomsky est un négationniste, Chomsky a soutenu Pol Pot, Chomsky c'est la théorie du complot, Chomsky est anti-américain et donc antisémite. En un mot, Chomsky a les pieds fourchus.

 C'est ce que nous avons voulu vérifier en partant sur ses traces à Boston en avril 2007. Et nous avons réussi à le rencontrer.

Pour mettre le monde en garde,  nous avons lancé une souscription pour la réalisation d'un DVD avec les images des  entretiens  qu'il nous a donnés en avril 2007. Vous avez répondu si favorablement que nous avons eu les moyens suffisants pour  réaliser  « Chomsky et Cie ». Plus de 15 000  SMG, (Souscripteurs  Modestes et Géniaux) nous ont soutenu. Un financement original qui nous a permis de déjouer pressions et censures économiques.

Avec le soutien du CNC (Centre National du Cinéma) et de France Inter, le film est sorti en salle en novembre 2008. Un accueil chaleureux  de la presse et plus de 55 000 entrées, un vrai succès pour un documentaire !   Et le film  fait le tour du monde, de Bratislava à Seattle, de Téhéran à Brasilia, de Buenos Aires à Alger.  En juillet 2009, pour son festival estival,  Michael Moore choisit de présenter ce « Modest and genial film »  

Plus de 100 000 spectateurs au total et plus de 200 débats en France ! Grosse fatigue, vrai bonheur et beaucoup de questions sur des sujets qui n'étaient pas abordés dans le film ou sur des points qui demandaient précisions et développements.

Aussi, en passant par Boston en avril 2009, nous sommes retournés voir Noam Chomsky, avec l'essentiel de ces questions, les intellectuels et le pouvoir, le conflit israélo-palestinien, l'Etat et la crise du capitalisme, le socialisme libertaire, les luttes sociales  dhier et daujourdhui.

Voilà ce qui a donné un deuxième document, « Chomsky et le pouvoir »

L'aventure continue donc, et nous en sommes  heureux, plusieurs projets sont en route. Heureux aussi parce que votre soutien  donne raison à nos  penseurs de métier,  c'est  bel et bien un complot !

Repost 0
Publié par Les Mutins
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 15:40
Le décès de Jean-Yves Gateaud est une injustice contre laquelle on ne peut malheureusement rien.

Je rappelle qu’il fut maire à partir 1989, et, aujourd’hui, on peut dire enfin, parce que c’est un honneur, que c’est grâce aux voix portées par « Le Provisoire », qu’il fût élu. Un déplacement de 400 voix, m’avait dit l’un des responsables des Renseignements généraux.

Par la suite, il fut aussi élu député à deux reprises.

Jean-Yves participa-t-il au « Mensuel du Berrichon évolué ». Il répondait toujours par une pirouette. Faisons pareil !

Mais ajoutons qu’il venait assez couramment aux spectacles d’Elizabeth, qu’il avait été le seul à oser porter sur moi un jugement, évidemment sympathique, lors d’un « portrait » du Rédacteur en Chef du Provisoire fait par France Bleu au printemps 1991…aucun des autres politiques n’avait voulu s’abaisser à dialoguer avec moi, tellement je sentais mauvais, probablement.

Il était là aussi, au « Bleu Fouillis des mots » lors de la mémorable « Après midi dans la rue »…

Quand je lui ai parlé de la préface au livre « Raymonde Vincent, chrétienne et libertaire », préface rédigée par François Gerbaud, il m’avait dit : « Gerbaud, c’est pas comme les autres (de droite) il est intelligent, sympathique, je l’ai tutoyé tout de suite… »

J’avais écrit un livre sur lui, ou plutôt avec lui : « L’Autre Gateaud ». Il me semble que la pudeur m’interdit de le rééditer, car il s’est vendu très rapidement. L’entretien avec Jean-Yves offre un contenu d’une très grande clarté, et son langage est celui d’un véritable auteur populaire.

J’espère que le remords va ronger ses faux amis de « gauche », ceux qui ont provoqué sa défaite et participé à sa mise à mort.

 Ah non ! Jean-Yves Gateaud ne méritait pas ça !

Mais les habitants de Châteauroux ne méritaient pas Jean-Yves Gateaud !

Trop intelligent, trop honnête, trop fort pour eux.


Un hommage public sera rendu lundi 23 Novembre à 17H à Equinoxe (Châteauroux).
Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 09:39
La réhabilitation des victimes des tribunaux militaires de 14-18 est loin dêtre achevée. Malgré les efforts de la Ligue des droits de l'Homme et d'autres associations qui ont permis d'annuler un certain nombre de condamnations, comme celle des « caporaux de Souain », dont l'instituteur Théophile Maupas défendu avec acharnement par sa veuve, Blanche Maupas, de nombreux soldats victimes d'injustices flagrantes n'ont pas été réhabilités.  
Tel Jean Chapelant, sous-lieutenant de 23 ans ramené blessé dans ses lignes, accusé en octobre 1914, dans la Somme, de « capitulation en rase campagne », condamné à mort et fusillé, attaché sur un brancard. Ou Léonard Leymarie, condamné à mort et fusillé dans l'Aisne en décembre 1914 pour mutilation volontaire et abandon de poste, alors quil avait été blessé à la main à son poste de guetteur dans une tranchée.
 Des exécutions sans jugement ont eu lieu. Une stèle vient d'être inaugurée, le 4 novembre, à la mémoire des deux sous-lieutenants Henri Herduin et Pierre Millant, fusillés sans jugement, en juin 1916, à Fleury, près de Verdun, dont l'exécution a été approuvée par le haut commandement de l'armée. En l'absence, malheureusement, du secrétaire dEtat aux Anciens combattants, Hubert Falco, et du maire de Verdun, Arsène Lux, qui craignait que cela ait un « impact négatif sur le moral de nos forces armées engagées en Afghanistan ».
D'autres victimes d'exécutions sommaires doivent être réhabilitées, notamment parmi les soldats coloniaux et les étrangers européens affectés dans la Légion étrangère. La demande de vérité et de justice concerne aussi les soldats déportés après condamnations dun tribunal militaire ou sur décision sans jugement du haut commandement de l'armée, dont beaucoup en sont morts. Il faut apporter une réponse aux familles qui continuent à être tenues dans l'ignorance du sort de leur ancêtre disparu dans la Grande Guerre sans avoir eu droit à la mention « mort pour la France ».
Pour cela, la Ligue des droits de lHomme demande que soit mise en place une commission rassemblant des historiens, des juristes, des représentants d'associations et du Service historique de la Défense.
 Sans s'ériger en juge des institutions ni des hommes du passé, elle pourrait proposer à la Cour de cassation l'annulation symbolique des condamnations qui lui apparaîtraient manifestement contestables. Et aussi recommander qu'un certain nombre de militaires appartenant à ces différentes catégories de victimes bénéficient de l'inscription « mort pour la France » sur les registres détat-civil et que leurs noms figurent sur les monuments aux morts.   
Repost 0
Publié par Ghislaine Millet
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 09:59

Repost 0
Publié par Daniel Houguet
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 09:04

La nouvelle est désormais de notoriété publique : le Palais de l’Elysée est infecté par la gale ! Ce sont des sous officiers de la garde présidentielle qui l’ont fait savoir à l’AFP. C’est donc du sérieux. Rappelons que la gale est une maladie très contagieuse, très prurigineuse, de la peau, produite par un parasite animal, l’acarus de la gale ou sarcopte, qui creuse dans la peau de fines lignes grisâtres. On l’appelle aussi la « grattelle ». Les sous-officiers atteints ont dit à l’envoyé spécial de l’Echo, qu’ils craignaient la contamination de toute leur famille, car la gale se contracte quand on s’assied seulement sur une chaise, sans s’y livrer à des actes Fédérico-Mitterrandiens !

 Or les chaises des gardes, qui ne sont pas « à porteurs » sinon du fameux « sarcopte », ne sont pas non plus vraiment des chaises percées, comme celles utilisées par les membres de la Famille Sarkozy qui défèque en public, en hommage aux pratiques du Roi Soleil, qui montrait sa lune et le résultat de sa digestion aux courtisans admiratifs.

Ces chaises (et ici c’est authentique !) ont tout de même été « récupérées dans les poubelles de

L’Elysée ». Le chef de l’Etat a donc pété abondamment sur ces sièges ministériels. La question qui se pose est purement politique : lequel, parmi tous ses ministres, élevait des colonies d’acariens dans sa raie ? Car c’est là qu’ils se cachent, les acarus ! Ils y sont tranquilles, à peine léchés de temps à autre par une langue de gauche, notamment, la dernière en date, celle de Julien Dray, dont la caresse serait particulièrement excitante pour les amateurs d’émanations socialistes.

Une ministresse, dont nous tairons le nom par pure galanterie française puisqu’il s’agit de Rama Yade, nous a avoué :

-« Juju, (comprenez Julien Dray) il me prépare, ensuite j’appelle Kouchner pour le service sanitaire, car ces socialistes sont  très infectés par toutes sortes d’insectes de gauche, et l’on sait que la gauche manque d’hygiène depuis quelques années. »

Ce détail nous est confirmé par de nombreux vétérinaires qui nous assurent que le tourisme sexuel en milieu animal s’est largement développé, ce qui est une avancée sans précédent en matière de liberté, mais il va falloir penser, camarades, à enfiler des préservatifs haute sécurité, avant d’enfiler n’importe quelle vache, dans vos nombreux voyages vers des pays où l’on élève des animaux très exotiques.

 Mais revenons à nos moutons et enculons ces braves bêtes après avoir respecté le principe de précaution. (Je vends personnellement des préservatifs qui sont une version cool de la tenue de plongée sous marine. Très efficaces !)

 Donc, l’Elysée est infectée (bas latin « infectio ») par « l’acarus de la rage » et ici une analyse plus précise s’impose. Cette bestiole microscopique s’appelle le « sarcopte ».

Je vois que vous avez déjà compris !

Le sarcopte est, nous dit le Petit Robert, un mot issu du grec « sarco », qui signifie « chair ». Un « sarcoïde », par exemple, est « un nodule de la peau constitué par un infiltrat de cellules particulières ». Le sarcome (latin « sarcoma » apparu en France au 16ème siècle et dans le 16ème arrondissement de Paris), est une tumeur maligne, autrement dit un cancer, et le « sarcomateux » désigne un tissu atteint de ce type de cancer.

La maladie couve un certains temps puis elle éclate d’un seul coup. Les français sont actuellement « comateux », c’est-à-dire endormis, apathiques, voire anesthésiés. Ils sont porteurs des larves du sarcopte.

Attention, le sarcopte (ou sarco) se fixe à un moment sur un organe vital, plutôt un organe de gauche. Le patient est atteint de « sarcozysme », un mal incurable qui fait beaucoup souffrir et qui conduit au suicide dans certains secteurs de l’activité économique.

Le seul vaccin contre cette bête sournoise, minuscule, et qui est agitée de tics variables provoqués par des démangeaisons, reste la lecture de journaux intelligents, locaux ou nationaux. Je pense à l’Echo, bien entendu, mais aussi à Siné Hebdo, dont le numéro de cette semaine est particulièrement recommandé à titre préventif.

Rien n’empêche d’ailleurs, pour s’immuniser définitivement, de suivre le traitement prescrit par Siné lui-même et sa bande : l’abonnement et l’achat des numéros exceptionnels.

 Le numéro précédent consacrait un article à mon vaccin personnel, intitulé « L’Ecole et moi », qui est un produit efficace contre tous les sarcoptes du monde, spécialement ceux qui s’infiltrent dans l’Education Nationale.

Si vous considérez ce qui précède comme une publicité, pensez plutôt que cet article s’inscrit dans une campagne de salubrité publique.

Je m’intéresse en général aux trous et notamment au trou de la sécu. Aux trous du cul également mais pas spécialement pour mon usage personnel. Je les laisse aux amateurs, en les avertissant cependant du danger de ce sarcopte, qui pourrait contaminer toute la population française et nous mettre dans cet état lamentable, que vous voyez poly quotidiennement sur nos écrans.

J’espère vous avoir gratté où ça vous démange !

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 10:19

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 09:12

     

Un article de presse paru dans la Bild Zeitung cette semaine que l'on ne verra JAMAIS en France,  tellement les journaleux font dans leur froc :

  Traduction   : 8 avions, 61 voitures de fonction, 1000 employés. Toute la France est touchée par les mesures de récession. Toute la France ? Une personne ne joue pas le jeu : le Président Nicolas Sarkozy (54 ans).

     -Le budget de la Présidence a toujours été tenu secret en France. Pour la première fois il est révélé sous Nicolas Sarkozy.

     - Dans les 300 mètres carrés de l'appartement de fonction des Sarkozy les fleurs doivent être fraîches en permanence : coût 280.000 euros par an

     - Lorsque Nicolas Sarkozy voyage à titre privé, un avion gouvernemental vide l'accompagne en permanence, pour lui permettre de rentrer à Paris en cas d'urgence.    

     - Il dispose de 61 voitures de fonction, 2 Airbus et 6 avions Falcon-Jet. Le dernier  avion en date (60 millions d'euros) a été baptisé "Carla" du prénom de madame Sarkozy numéro 3   (c'est mim i... NdT)      

    - Dépenses annuelles pour les boissons (Champagne etc.) : 1 million d'euros   

    - Il a presque 1.000 employés à son service, deux fois plus que la Reine d'Angleterre. Parmi eux 44 chauffeurs et 87 cuisiniers.   

     - Les cuisiniers-chefs peuvent se servir librement dans les caves à vin du Palais de l'Elysée, le repas de midi leur est servi par des laquais.    

    - Carla et Nico peuvent commander de la nourriture ou des boissons 24 heures sur 24. La cuisine est en service en permanence.

    - Indignation ? Protestations ? Pas du tout. En France il semble être une affaire d'honneur que le Chef de l'Etat incarne la "Gloire de la nation" . Il est le successeur du Roi Soleil. Et c'est exactement comme tel qu'il vit. 

 

Repost 0
Publié par Jacques Baudoin
commenter cet article