Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 09:01

Le lundi 12 mars 2012 à 6h00, des colons Israéliens de la colonie de Bat Ayin ont coupés à peu près 150 oliviers et vignes de raisins pendant que l’armée Israélienne servait de sécurité pour les colons. Ces arbres appartenaient à Hammad Alsalaby à Wad Abu Reesh. La colonie de Bat Ayin fut établit en 1989 et est connu pour sa violence contre les Palestiniens. Les Palestiniens n’aiment pas entretenir leur terre sans être accompagnés d’internationaux de peur que les colons leurs tirent dessus.

La plupart des colons sont opposés à toutes formes de séparation des terres Palestiniennes et de leur colonie car ils considèrent que toute la terre leur appartient, malgré le fait que la colonie elle-même est illégale devant la loi internationale.  Les colons de Bat Ayin ont tendances à être très religieux et viennent d’un peu partout dans le monde : Etats Unis, Europe, Russie, etc… La vallée d’Abu Reesh est couverte de pruniers, d’oliviers et de vignes que les colons coupent et attaquent périodiquement pour endommager la situation économique des Palestiniens et pour les pousser à partir de leurs terres.

Des activistes du Project Palestinien de Solidarité sont allés observer la situation et ont trouvé sur un grand rocher un graffiti qui lisait en Hébreu « Salutations de Bat Ayin Prix Etiquette » (dreshat shalom Bat Ayin, Tag Meicher). Ainsi les violences contre les arbres est lié au mouvement de colons d’extrême droite du « prix étiquette » qui a fait sont nom en mettant feu à des mosquées, en attaquant des Palestiniens et leur propriétés, ou en mettant feu aux terres Palestiniennes. Chaque violence est le « prix» pour toute action prise contre les colonies. Pour plus d’information sur le mouvement de « prix étiquettes » ou "price tag" en anglais et la violence des colons consulter: http://www.btselem.org/settler_violence

Partager cet article
Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:58

 

 

Notre entreprise publique et le Service Public SNCF sont devenus, dans la période, une cible privilégiée des libéraux.

 S'appuyant sur le dogme de la concurrence et les travaux menés au niveau de la Commission Européenne des Transports, le Gouvernement pousse différents feux pour disloquer notre entreprise publique, remettre en cause le statut des cheminots de la SNCF pour, au final, transformer le Service Public Ferroviaire en un marché pour satisfaire les ambitions du patronat et de la sphère financière.

 Les dernières attaques sont sans détour ! A l'occasion de la plénière conclusive des Assises du Ferroviaire que le Gouvernement avait organisée, celui-ci a annoncé, ce 15 décembre sa volonté :

 - d'ouvrir à la concurrence pour le transport voyageur (TET, TER) dès 2014 !

- de fermer 9 000 km de lignes jugées non rentables !

- d'éclater  lEPIC  SNCF !

 En somme, pour les forces libérales et patronales, les Services Publics qui ne sont pas délocalisables doivent être privatisables !

 Face à cette mascarade, qui tourne le dos à la réponse aux besoins exprimés par les populations, nous avons décidé dorganiser en proximité les Etats Généraux du Service Public Ferroviaire, afin de gagner un véritable débat public concernant lavenir de la SNCF.

 Dans le cadre de la campagne confédérale sur le développement des Services Publics, il va de soi que l'ensemble de nos structures (UD, UL, autres secteurs pro…) doivent participer activement à cette initiative revendicative.

 D'ores et déjà, nous avons établi un plan de travail spécifique qui va se matérialiser par la tenue de 15 débats publics sur la région SNCF de Limoges.

 A Châteauroux c'est Mardi 20 mars à 18h00

"Chapelle des rédemptoristes rue Paul Louis Courier.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:38

Pour savoir qui a méprisé ouvertement la démocratie en ratifiant, sous le nom de Traité de Lisbonne, le Traité de Maastricht que le peuple français avait rejeté en 2005 par référendum à la majorité de 55 %, suivez le lien :  http://www.ladepeche.fr/article/2008/02/04/431513-traite-de-lisbonne-decouvrez-comment-ont-vote-votre-depute-et-votre-senateur.html
Rappelons que le Congrès (députés + sénateurs) avait été convoqué dans ce but par Nicolas SARKOZY. Alors, ceux qui s'apprêtent à voter pour lui..... !
Ne manquez pas de revoir cette liste au moment des législatives de façon à virer les renégats de tous bords.

Partager cet article
Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:33

Une invitation à soutenir un homme ayant refusé de couper l’électricité à une mère de famille en détresse et qui est menacé par ERDF de licenciement.

Faites suivre massivement à tous vos réseaux, cette pétition (objectif au minimum 100 000 signatures), pour éviter le licenciement à ce jeune de 21 ans.

Comme quoi, il ne faut pas désespérer de nos jeunes...

http://www.fnme-cgt.fr/pages/signe_petition.php?mess=ok&id_pet=26

Partager cet article
Repost0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 08:28

Au moment d'écrire, le traité doit encore être ratifié par les Parlements nationaux dans tous les 17 pays, à moins que ceci aussi ait été fait silencieusement déjà ici et là. (Note janvier 2012 : entre temps le texte va être modifié pour hâter sa mise en vigueur, qui sera prévue pour juillet 2012. La ratification du nouveau texte sera probablement pour février/mars 2012.). Voir la vidéo.


Source : http://partidegauche34.midiblogs.com/archive/2012/02/12/le-mecanisme-europeen-de-stabilite-un-coup-d-etat-dans-17-pa.html

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:45

100610boutinToutes ces charognes qui viennent nous humilier à la télévision après nous avoir piqué notre boulot notre pognon, il y a une façon très simple de s’en débarrasser. (Bien entendu on peut les zigouiller après, en faire du pâté de cochon, qu’on vendra au supermarché, rayon charcutailles par exemple, avec une souris en prime dans les haricots verts).

Mais d’abord je me demande pourquoi, dans un premier temps, qui précède forcément le second, on n’engage pas une vraie conversation. Exemples :

-Ton costard, où tu l’as payé, salopard ? Ca te fait une sacré gueule d’enfoiré, mais c’est pas là que je veux en venir…ton costard, tu l’as payé combien et où tu l’as pris ?

- Et toi grosse vache à lait, oui, toi, la Boutin, où tu les a pris tes sacs à mamelles ? Chez Lejapis...C’est sûrement pas dans un élevage industriel, à Levroux, (36) où paraît-il, t’as passé ta belle jeunesse, que t’as pu ramasser les sous pour t’acheter ça ?...

T’es pleine de bons sentiments qu’ils disent…oui, t’es pleine de tripailles avec du gras en quantité, et puis un bon kilo d’hosties pour la bonne conscience…ça doit t’en prendre, du temps, pour laver tout ça ?...ah tu dois en acheter des « produits phytosanitaires », comme ils disent aujourd’hui ?...

Restent tous les habitués, les soi-disant révoltés, les pseudo trouble fêtes. C’est les plus dangereux ! Mieux vaut les archi cons, on les dépiste tout de suite. Les abrutis de naissance et déjà passés au décervelage.

Je parle sérieux. Autrefois, au début des années 70, il existait une émission de télé, « La mâle parole ». L’auteur en était Jean-Pierre Chabrol. On voyait notamment des clients qui revenaient chez leur boucher et qui se livraient à des propos très désobligeants vis-à-vis du lascar qui les avait proprement enculés.

Par exemple :

- Je voudrais deux steaks…et pas des saloperies, comme celles que tu m’as refilées la dernière fois !...imbouffables, ils étaient !...Tu m’entends, Duconnard ?

Le gars rentrait la tête dans les épaules, il s’y fiait pas. Le mauvais client aurait pu sortir une pioche de la poche de sa veste !

Ou une clé à molette, en ce temps-là, les prolétaires ne s’endormaient pas devant les écrans.

Je reviens quand même sur la Boutin ! C’est vraiment un cas intéressant.

D’abord elle a lancé à Sarkozy : « Si j’ai pas les 500 signatures, je vais à Saint Jacques de Compostelle ! » Mais Saint Jacques de Compostelle, c’est pas loin si on part de Bayonne. Pas de quoi trouver les 500 signatures. En plus c’est des Espingouins et des Espingouines, ça compte pas. Alors la Boutin, elle a bien regardé son Lejapis et elle s’est dit : ça va être lourd à porter si je pars de l’Elysée ! …alors elle a réfléchi et elle a trouvé plus efficace.

« Une bombe ! c’est ça ! il faut lui balancer une bombe au petit nourrisson mal foutu ». Eh puis elle s’est reprise : « Une bombe sexuelle ! »

Elle a regardé l’émission d’Alessandra Sublet, qui recevait justement Carla Bruni. Elle a pris des photos et elle a essayé d’imiter. Par moments, elle avait des doutes :

-Est-ce que j’arriverai à être aussi moche que cette Carla-Bruni-Sarkozy ?

Elle est retournée à Levroux (36) elle a regardé les chèvres, elle a bien observé. « Les chèvres, on leur zy voit les côtes ».

Elle a ajouté : « Comment je serai sûre qu’on me prendra pour une catholique romaine ?... Il paraît qu’il y a des chèvres juives, musulmanes, athées même, dans les pacages les plus évolués !

Je suis allé la voir, en pleine mutation esthétique : elle m’a bien reçu, avec son bouc, elle sentait fort, elle était en odeur de sainteté. J’ai pas fait de remarques, bien que ce soit désobligeant pour les chèvres !

Je lui ai balancé un coup de pelle sur le cul, à tout hasard et j’ai dit : « Vas-y Titine, t’est la meilleure. Elle a pris ses sabots galoches, ses bas résilles de chez Gaultier. Modèle spéciale « Biquette ». et puis elle s’est ralliée à Sarkozy !

Comme vont le faire des millions d’abrutis, sûrement.

Mais au moins je lui aurai causé du pays. Comme Siné dans Siné-Mensuel : « Casse-toi, Triple Conne ».

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:41

 

Les DATES des représentations :
> Mardi 13 mars 20 h 30
> Centre Socio Culturel
> NEUVY sur BARANGEON
> Réservations : 02 48 52 95 20
>
> Samedi 17 mars 20h00
> Salle des Fêtes  
> PLAIMPIED
> Réservations : 02 48 25 66 18
>
> Dimanche 18 mars 17h00
> et
> Mercredi 21 mars 20h30
> Théâtre Saint-Bonnet
> BOURGES
> Réservations et vente des billets
>      Soit en complétant et en nous renvoyant
> LE BON DE RESERVATION EN PIECE JOINTE
> Soit directement à  l'Office du Tourisme de Bourges
>    02 48 23 02 60

 

représentations supplémentaires :
> Mardi 20 mars 18 h 00
> Théâtre St Bonnet
> BOURGES
> Réservée au public étudiant
> Vendredi 11 mai 20 h 30
> Salle des Fêtes
> BAUGY
> Samedi 12 mai 20 h 30
> Salle des Fêtes de la Mairie
> CULAN
> Pour ces trois représentations 
> renseignements au 02 48 25 61 97
> Le spectacle :
> " Léo de Hurlevent "
> fera également l'objet d'un enregistrement public et d'un livre raconté par Alain MEILLAND, mis en récit par Gilles MAGREAU
> Dédicace par les auteurs
> mercredi 14 mars à 18 h 15
> CREDIT AGRICOLE Agence Littré
> 18, rue Littré à Bourges
> Un cocktail clôturera cette dédicace
>

 Spectacle interprété par :
> Alain Meilland
> Co-fondateur du Printemps de Bourges en 1977
> Comédien : formation à la Comédie de St Etienne JEAN DASTE 1966/1968
> Auteur Compositeur : a enregistré six albums dont LES CENT PRINTEMPS DES POETES - Prix de l'Académie Charles Cros (patrimoine 1986)
>     Metteur en Scène : MCB Bourges / Théâtre de l'Ouest Lyonnais / Gaîté Montparnasse ...
> Responsable du Secteur Chanson de la Maison de la Culture de Bourges 1971/1981 puis
>    Directeur du Centre Régional de la Chanson 1981/1987

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:35

 

L’autre jour, l’ami Jean et sa sœur Bernadette sont venus déjeuner chez moi. J’avais, pour l’occasion, acheté trois beaux steaks probablement hallalisés car provenant de la boucherie du coin, la seule ouverte, dans un quartier populaire de Paris. De son côté, l’ami Jean avait pensé à la boisson et apporté une bonne bouteille de vin rouge venue de l’épicerie casher dudit quartier, la seule encore ouverte ce jour-là. Pour faire bonne mesure, et en plaisantant, Bernadette avait pris soin, à l’aide d’un couteau, de faire le signe de croix sur la baguette de pain avant de la couper en tranches.

Depuis ce jour et ce repas funeste où les dieux nous bénirent malgré nous, la contamination opère. Il ne nous est plus possible d’entretenir une conversation sans qu’elle tourne illico à l’engueulade et au pugilat. Le conflit israélo-palestinien, les cantines scolaires, le mariage des prêtres, tout nous oppose désormais, quand nous étions naguère d’accord sur tout, du temps où nous déjeunions ensemble chez Roger la Frite en bouffant du curé à toutes les sauces.

Bon appétit !…

 

Autre article conseillé : http://florealanar.wordpress.com/2012/03/07/albert-camus-le-mouvement-libertaire-et-michel-onfray-ou-le-bon-la-brute-et-michel-onfray/

Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:25

 

Giulia est une petite fille de quelques semaines qui n'aura pas, comme la plupart des enfants, la chance de grandir aux cotés de son père.

Pourtant, son papa ne l'a pas abandonnée. Il n'est pas non plus décédé.

Non, mais il fait tout simplement un métier qui l'oblige très souvent à s'absenter et à voyager en France et à l'étranger.

Il y a des tas d’enfants dont la situation est désespérée sans que vous puissiez rien faire pour les secourir ; aujourd’hui, vous pouvez vraiment aider la pauvre petite Giulia.

Je vous en prie, aidez Giulia, rendez-lui son papa. Comment ? C’est simple, en 2012, ne votez pas pour son papa Nicolas.

SURTOUT NE BRISEZ PAS CETTE CHAINE, SINON VOUS RISQUEZ UN GRAND MALHEUR APRES AVRIL - MAI 2012



Partager cet article
Repost0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 09:23

Vous le savez, la Fondation 30 Millions d'Amis agit pour améliorer les conditions de vie - et de fin de vie - des animaux destinés à la consommation.
Après avoir dénoncé à de nombreuses reprises l'abattage des animaux sans étourdissement préalable, pratique inacceptable qui leur inflige une longue agonie, la Fondation déplore que ses appels soient toujours restés sans réponse.
Aujourd'hui, et alors que ce thème majeur de protection des animaux s'est invité dans la campagne présidentielle, je vous demande de bien vouloir signer notre pétition à l'attention du président de la République, du ministre de l'Intérieur chargé des cultes et du ministre de l'Agriculture afin de demander l'étourdissement de tous les animaux avant leur abattage, sans exception aucune.

Partager cet article
Repost0