Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:34

Voir l'annonce légale :

annonce-legale-nucleaire-NV.jpg

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:26

Ales Bialiatski, vice-président de la FIDH et président du Centre de défense des droits de l’homme Viasna (Bélarus), a été condamné jeudi 24 novembre à 4 ans et six mois d’emprisonnement en régime sévère, au paiement d'amendes ainsi qu’à la confiscation de ses biens, y compris le bureau de Viasna et les biens enregistrés avec les membres de sa famille. Lire la suite sur :
http://www.fidh.org/Scandale-et-indignation-Ales

Pour plus d’informations sur le contexte de cette affaire, consulter le site : freeales.fidh.net

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:22
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:13

 

affiche.jpg

Voir toutes les manifestations sur : http://www.unionpacifiste.org/

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:08

 

Chers militants, sympathisants, espions du groupe Casino,

Malgré leurs efforts, les avocats de Jean-Charles Naouri, laborieux forçats de la procédure, ahanant comme des cyclistes privés de dopage en train de grimper un col alpestre,sont arrivés hors délais.

En raison du dépôt tardif de leurs conclusions,le juge en charge de l'affaire a décidé de reporter la date de notre procès historique.

Que ceux qui s'apprêtaient à passer quelques nuits sur les marches du palais de justice afin de s'assurer une place aux premières loges se réjouissent: les11 et 13 juin 2012, nouvelles dates des audiences, les nuits seront plus douces !

Que ceux qui étaient pressés d'en découdre se rassurent, d'ici là, on va inventer de nouvelles aventures.

Et dans notre marathon judiciaire, si on se sent le courage, de notre côté,d’aller au bout, c’est parce qu’on se sait pas tout seuls.

Sans vous, on ne peut rien. Avec vous,on peut beaucoup.
Et c’est pour ça qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner !

Lire : http://www.fakirpresse.info/

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 13:02

 

 L'histoire du Fichier national automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg), créé en 1998, est, comme celle de nombreux autres fichiers, celle dune expansion permanente qui finit par rompre gravement l'équilibre nécessaire en démocratie entre deux objectifs légitimes : la recherche des auteurs d'infractions dune part et la protection des libertés individuelles dautre part.

 Expansion de son objet, d'abord, puisque, créé pour l'identification des auteurs de crimes et délits sexuels commis sur les mineurs de quinze ans, le Fnaeg concerne aujourd'hui presque toutes les infractions, y compris les moins graves qui, pourtant, donnent très rarement lieu à des expertises génétiques dans le cadre des enquêtes…

 Expansion, surtout, du nombre de personnes inscrites dans le fichier. En moins de dix ans, six lois sont venues étendre le champ des prélèvements génétiques, si bien qu'aujourd'hui, plus de 1 700 000 profils sont recensés dans le fichier, pour des délits aussi divers que les vols, les extorsions, les dégradations ou les usages de stupéfiants… Pire, il n'est pas nécessaire d'être condamné pour être inscrit, il suffit simplement que des soupçons aient été portés sur la personne, et encore, pas par un magistrat mais le plus souvent à l'initiative de la police. A l'heure où plus d'un citoyen sur cinquante figure au Fnaeg, il est inquiétant de constater que plus d'un million n'y sont inscrits que comme simples suspects…

 Cette augmentation démesurée du nombre de personnes fichées a fini par changer la nature du Fnaeg, initialement réservé aux personnes condamnées pour des crimes à caractère sexuel. L'inscription au fichier devient une peine en soi et crée une présomption de culpabilité appuyée sur un fichier de suspects permanents.

 Et ce n'est pas la durée de conservation des données qui pourra apaiser les inquiétudes

-40  ans pour les condamnés, 25 pour les simples suspects- : un tel délai est manifestement disproportionné, à tel point que le Conseil constitutionnel, dans une décision du 16 septembre 2010, a dû rappeler que ces durées devaient être plus strictement limitées, notamment pour les mineurs. Sans grand effet pour l'instant…

 La fébrilité du gouvernement, sur ces questions, est pourtant patente : refusant de se soumettre à un prélèvement de leur ADN, trente-quatre faucheurs d'OGM, condamnés par la justice française, se sont tournés vers la Cour européenne des droits de lHomme pour violation de leur vie privée. Plutôt que d'attendre sereinement l'arrêt, le ministère des Affaires étrangères a entrepris de leur proposer une somme d'argent afin qu'ils se désistent de leur action. Ils ont naturellement refusé, car ils sont de ceux qui pensent que les libertés publiques n'ont pas de prix. La manoeuvre, toutefois, est éloquente !

 Mais le pire est peut-être à venir. Les progrès en génétique semblent bien démontrer que les marqueurs génétiques entrés dans le fichier pourraient donner des informations assez précises sur l'origine géographique ou les prédispositions pathologiques des personnes inscrites. Il s'agirait dès lors, ni plus ni moins, que de constituer un fichier de type quasi-ethnique. Tout le contraire, en somme, des exigences minimales de la législation et des assurances données par les gouvernements successifs. Le 7 novembre dernier, Xavier Renou, membre des « désobéisseurs » poursuivi pour un refus de son prélèvement ADN, a vu son procès reporté dans l'attente de réponses aux questions prioritaires de constitutionnalité soulevées par sa défense, notamment sur le caractère codant des marqueurs génétiques. Le Conseil constitutionnel aura donc, très vraisemblablement, à se prononcer sur cette question de première importance.

 A l'heure d'un certain endormissement démocratique, nous ne sous-estimerons jamais l'utilisation qui pourrait être faite, dans d'autres circonstances, d'un tel fichier.

 Dans ces conditions, nous nous opposons à un développement illégitime du Fnaeg et demandons :

-        que ne figurent, dans ce fichier, que des personnes effectivement condamnées ;

-        que le nombre d'infractions motivant l'inscription soit drastiquement réduit ;

-        que les délais de conservation des profils soient mieux adaptés à la personnalité des auteurs ;

-        que, pour le moins, toute forme de réhabilitation judiciaire emporte retrait du fichier.

 La campagne présidentielle commence et il nous paraît indispensable que les candidats se positionnent clairement sur des questions qui mettent aussi crucialement en jeu les libertés publiques.





Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 12:57

 

 Le tribunal administratif de Melun vient de faire droit à la requête de la LDH en prononçant la suspension de l'arrêté « anti-chiffonnage » du maire de Nogent-sur-Marne qui s'était substitué à l'arrêté « anti-fouilles de poubelles » mais dont l'objectif était le même : chasser les pauvres de sa commune. 

 La LDH salue tout d'abord un élément jurisprudentiel d'importance dans le refus de la stigmatisation des pauvres et des marginaux par le biais d'un arrêté anti-chiffonnage. La LDH, requérante, se félicite de cette décision qui met un terme à une série de mesures prises depuis un an par cette municipalité visant à la répression des pauvres et des personnes en grande nécessité.

 De plus, l'urgence à suspendre une décision municipale leur portant un lourd préjudice a été reconnue au motif que ces personnes devaient pouvoir continuer à utiliser librement le domaine public, de surcroît, durant la période hivernale. Il convient que les maires comprennent que faire disparaître les pauvres de l'espace public qui appartient à chacun comme le rappelle la suspension prononcée par le tribunal , est non seulement injuste mais aussi illégal.

 Dans le contexte actuel durci par la crise, la LDH continuera à se battre sur le terrain pour une politique sociale publique qui aura comme objectif principal la lutte contre les inégalités et les discriminations.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 12:39

DIMANCHE 4 DECEMBRE 2011 à 17h00 - FORUM LEO FERRE (94)

Gala "Mots et Musiques" avec : Elizabeth - Jean-Marie Vivier - Marcel Eglin - Béa Tristan -

FORUM LEO FERRE 11 Rue Barbès 94200 Ivry-sur-Seine -  Métro : Pierre Curie.

Réservations : 01.43.84.70.04 ou 06.17.70.11.53

Entrée : 14 et 11€.


SAMEDI 17 DECEMBRE 2011 à 18h00 - SALLE DES FETES - SAINT-GAULTIER (36) Concert  Elizabeth accompagnée par Jérémie Tepper (guitares) et Christophe Garreau (contrebasse) -

15h00 : INAUGURATION d'une rue "MIS ET THIENNOT" par le maire Jean-Louis SImoulin.

SALLE DES FETES 9 rue PLAINE DES CHEZEAUX 36800 SAINT-GAULTIER.

Renseignements (mairie) : 02 54 01 66 00

Entrée gratuite

 

Affiche

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 10:07

satisfait-ou-rembourse-360x275-copie-1.jpgNon, vous ne rêvez pas ! C’est sous ce titre que la nouvelle est apparue dans les médias de mercredi dernier. Il s’agissait de la Maison de retraite joliment nommée « Le Sourire » à Carrières sous Poissy dans les Yvelines. Dans un premier temps on comprend mal le terme de « pensionnaires » employés pour désigner des « Seniors » (terme plus sportif) des « Résidents » (plus bourgeois) des Détenus (plus authentique).

Toujours est-il que la formule « livrés à eux-mêmes » fait également rêver à de vieux délinquants dangereux, capables de tous les forfaits, sauf celui d’escroquerie, puisque dans cette situation, ce sont eux les victimes des escrocs. A 2500 euros la détention mensuelle, la prison est chère. Pour cette raison, beaucoup de familles envoient leurs vieux parents au Grand Air, où ils seront mieux ventilés, dans le Massif Central par exemple, et pour un prix inférieur : 2000 petits euros. Ces « pensionnaires » rappellent qu’on nommait ainsi les élèves internes (ou « internés ») des lycées des années 50 ou 60. A une différence près. Les « pensionnaires en fin de vie », c'est-à-dire ceux dont un médecin, venu là au passage pour tenter de sauter une infirmière, en profite pour évaluer le temps résiduel avant le passage à la morgue, que l’on nomme ici « l’Amphithéâtre », car il s’agit d’un lieu d’études. Si l’homme de l’Art estime la désespérance de vie à moins de trente jours, le pensionnaire sera autorisé à bénéficier d’un régime spécial. Il aura droit, en effet, au kil de vin rouge à volonté !

Or, on conçoit le danger présenté par les vieux livrés à eux-mêmes. Menus larcins, vols de dentiers, viols à répétition, bagarres pour attraper au vol un paquet de shit, duel à la seringue, au déambulatoire etc…Car les vieux d’autrefois se tenaient tranquilles quand on les avait solidement attachés sur leur fauteuil. Ils attiraient les mouches mais un bon vieux coup d’insecticides mettait à l’abri de ces nuisances. On leur attachait des bavoirs, et, pour les plus âgés, les rescapés de Verdun, des masques à gaz, et ils n’emmerdaient personne !

Aujourd’hui, on a voulu procéder à des regroupements de paraplégiques et voilà le résultat ! Dès que l’équipe de surveillants de jour est partie, et que l’équipe de nuit oublie d’arriver, les vieux en profitent. Certains, parmi les plus sages, en profitent pour mourir, car ils lorgnent depuis longtemps les superbes ambulances qui sont stationnées sur le parking en bas, et ils aimeraient faire un dernier petit tour avant le terminus. Mais les plus coriaces se rebiffent carrément, accompagnant leurs gestes obscènes par des cris de sauvages que la décence m’interdit de livrer ici. Je donne un seul exemple et on en parlera plus. « Vieille pute je vais te l’enfoncer dans ton cul de salope mon gros dard ! »

Voilà ce qu’ils disent, les « pensionnaires » !

Et je ne parle pas de ceux qui se font exempter grâce à des combines qu’ils obtiennent avec l’argent volé au contribuable ! Par exemple le nommé Sarkozy n’est pas interné, alors qu’il relève nettement de la psychiatrie ! Il en va de même de l’alcoolique Boorlo, de l’hystérique Pécresse, de la nymphomane Boutin, qui viole tous les boucs qu’elle croise et tant d’autres…C’est pourquoi une pétition des « Désobéissants » s’impose : enfermons, et mieux qu’à Carrières sous Poissy, ces dangereux individus qui constituent une menace permanente.

Une bonne raclée pour commencer, dans le commissariat du 18ème arrondissement de Paris par exemple. Ensuite, ils entreront la queue basse et les joyeuses en berne, dans leurs pensions respectives. Calmés pour un moment !

Mais si vous souhaitez obtenir des renseignements pour vos vieux parents, le mieux est encore d’acheter, aux éditions de l’Impossible, un petit grand livre intitulé « Voulez-vous valser grand-mère ? » Commandez-le ici même et ça vous fera passer un excellent moment ! (Précisons que le même livre est vendu sous le titre « On les aura », édité par les Editions Libertaires et distribué notamment par les Editions de l’Impossible, 9 euros pour 120 pages hilarantes, dans sa version première.)

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que les « pensionnaires livrés à eux-mêmes » ont tous été repris. C’est le moment, pour vous de remplir le bon de commande pour « Récits de Voyage en Sauvagerie (2) ou La réforme de l’Enseignement et autres récits » 12 euros seulement !

Ah vous pensez que nous sommes bien mercantiles aujourd’hui ! Mais cherchez donc dans la masse énorme des publications actuelles, des ouvrages à des prix si peu élevés et qui vous redonneront le moral !

Avec un peu de veine vous trouverez ces ouvrages dans les bonnes librairies, mais pourquoi vous priver de la vente directe ? Pour un achat de 20 euros, vous recevrez un magnifique poster représentant l’urne définitive de la personnalité de votre choix !

Bonne semaine, joyeux lecteurs !

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 09:57

 

Cécile Duflot, première secrétaire d'Europe Ecologie-les verts et son homologue Martine Aubry chez le PS, ont signé ce mardi 15 Novembre un accord à minima pour les législatives. Ainsi cet accord ne prévoit pas d'arrêt du chantier de l'EPR, ainsi que d'abandon du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes. En échange, les verts obtiennent quelques petites friandises écolo-compatibles avec le programme du PS. Avec, cerise sur le gâteau, l'assurance de recevoir un groupe parlementaire de plus de 15 députés. L'accord doit encore être signé par le bureau du PS ce soir, et par le bureau des Verts samedi, mais nous ne nous leurrons pas sur un abandon de cet accord. Le PS étant peu mouillé dans l'affaire, tandis qu'Europe-Ecologie n'a que trop besoin de places au pouvoir. Petit retour sur un feuilleton politicien; où les seuls à y perdre leurs plumes, sont ceux/celles qui ont cru à l'intégrité des Verts : Hier encore, les négociations entre les verts et le PS paraissaient être au point mort. Les verts apparaissaient ainsi déterminés à ne rien lâcher sur leurs positions actuelles ii. Ce serait nous faire oublier leurs changements récent de points d'accord avec le PS, et ce particulièrement sur le nucléaire. Ainsi, les verts mentionnaient une sortie du nucléaire comme condition préalable à un accord, dans un article de l'express daté du 21 octobre. Hier, la presse se faisait le relais incessant de leur revendication principale : l'arrêt du chantier de l'EPR comme condition à un éventuel accord avec le parti socialiste. Leur position avait alors évolué dans la journée de mardi, et s'arrêtait à la demande d'un simple moratoire. Trois changements de position en deux semaines, cela signifiait déjà beaucoup. Concernant l'EPR, nous nous demandions encore hier, en quoi cela pouvait signifier la sortie du nucléaire? Cela aurait seulement pu être une petite sucrerie des socialistes, qui permettait aux verts de ne pas trop perdre la face, et au PS de reculer un peu plus l'échéance de la sortie immédiate du nucléaire. Explication : limiter la part de l'énergie nucléaire de 75% à 50% dans la part totale de l'énergie électrique produite en France, comme le programme les socialistes, ne signifie rien. Et ce tant que la part totale de consommation et donc de production d'électricité, en hausse constante en France, ne sera pas remise en cause. Cela n'empêche pas les verts de croire à cet algorithme douteux, puisqu'ils ont adhéré à ce programme en échange de l'arrêt de plusieurs centrales nucléaires. Le PS et l'UMP pourront toujours relancer la construction de nouvelles centrales nucléaires aux prochaines législatives, en se justifiant de la dépendance énergétique croissante de la France. Quant aux autres dossiers soulignés comme étant des points non-négociables au début des négociations avec Mr Hollande tel que le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la retraite à 60 ans, la taxe écologique, mais aussi le non-cumul des mandats... Ils n'apparaissaient que très peu voire pas du tout dans les récentes déclarations des négociateurs et des dirigeants du parti d'Europe Ecologie. Etait-ce un aveu de flexibilité sur ces soi-disant points d'achoppement ? Ainsi, concernant l'aéroport de Notre Dame des Landes, la dernière revendication des verts s'arrêterait à un simple débat public (sic). On était déjà loin de la promesse de l'arrêt de ce projet !Les verts, aidés par une presse vantant leur soi-disant fermeté, ont bien su déguiser leur multiples reculs ou omissions sur les points de mésententes avec le PS. Mais Europe Ecologie possède "un argument de poids" : ces reculs seraient nécessaires pour la constitution d'un groupe parlementaire écolo qui permettrait d'effectuer un lobbying de l'intérieur, de provoquer des débats importants et d'informer la population (sic). Arguments des verts souvent entendus au niveau de la lutte contre le projet d'aéroport de NDDL, quant on remet en question leur participation à des mairies porteuses du projet. Ne serait-ce pas plutôt par goût immodéré du pouvoir et du mépris du pouvoir des luttes horizontales, qu'Europe Ecologie cherche à se placer dans les jupes du PS ?

 

Partager cet article
Repost0