Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:32

 

Ca y est, ils sont revenus, et ils nous cassent déjà les couilles avec leurs mensonges, leurs programmes pour qu’on arrive enfin au paradis sur terre, leurs statistiques invérifiables, leur prétention à tout savoir, leur hargne à nous humilier, et moi je leur réponds : « je vous chie au nez. » (Comme c’est une citation de Boris Vian, un des plus grands auteurs du 20ème siècle, je n’ai pas dit de grossièreté !).

Mais je chie au nez de qui, au fait ?

De quatre vingt quinze pour cent de ceux qui se pavanent sur les plateaux de télévision, qui puent même à travers l’écran, et spécialement les spécialistes, les économistes distingués, les prévisionnistes sûrs de leur coup, les représentants de la finance et de la pseudo culture. Notamment.

Parce que d’abord, tout ce qu’ils sont capables de nous dire c’est qu’on va en chier, justement ! Eh bien chions !... Mais pas n’importe où, car, comme l’écrivait Céline le maudit, « ne chie pas juste qui veut ».

Chier sur la gueule d’une crapule au pouvoir est un art délicat, tout en finesse ! Il y faut de l’élégance, du doigté, ainsi qu’un longue pratique. Profitons en d’ailleurs pour chier aussi sur la tronche des imbéciles qui les approuvent et qui vont re-voter pour les mêmes, ou pour l’opposition, qui les rejoindra aussitôt, comme c’est la mode en ce moment !

Bon je tire la chasse et je récapitule les escroqueries de la semaine. D’abord, le prix du carburant va augmenter, les médicaments seront de moins en moins remboursés, les riches seront toujours aussi bien récompensés, et les pauvres seront punis.

Ca leur apprendra à être pauvres !

Tenez, pour vous énerver, je vous donne un chiffre : il y a au moins mille personnes, en France, qui gagnent mille fois plus que le revenu d’un électeur moyen. (ou d’un abstentionniste) Je l’ai entendu à la télévision, je crois que c’était un communiste qui parlait. Il ajoutait : « ceux qui gagnent plus de 360 000 euros par an, l’état doit leur prendre tout ce qui dépasse ! »

Or, je trouve que ça ne suffit pas. Les travaux forcés s’imposent à ces voyageurs professionnels, qui vivent à dix mille mètres d’altitude et qui n’ont pas de métier.. Qu’attend-on pour leur en trouver un ? Un emploi à mille euros mensuel, par exemple. Je vois bien la Pécresse en dame pipi par exemple, l’Alliot-Marie passant la serpillière dans les toilettes des aires d’autoroute, la Morano femme de ménage au ministère de la Culture, elle qui confond Renaud le chanteur et la régie Renault. Faut qu’elle s’instruise un peu, elle me fait de la peine. Presque autant que le nommé Bertrand, le Fillon, le Sarkozy, dont on se demande toujours à quoi ils servent exactement.

Au moins à gauche, on voit clairement les vrais voyous. Le nommé Guérini, à Marseille, fait l’objet d’indignations vertueuses, notamment de la part de Mr Harlem Désir, bienfaiteur de l’humanité et kleptomane humanitaire. Comme les Français ont la mémoire courte, je rappelle les faits. Ce Désir désirait l’argent, à tel point qu’il recevait un salaire de 8900 F pour un emploi fictif à Lille. Il fut condamné le 17 décembre 1988, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000F d’amende pour « recel d’abus de bien sociaux ». En prime (si on peut dire) il bénéficia d’une amnistie du président Mitterrand, concernant une dette de 80 000 F au Trésor Public, le 9 mai 1992. (accumulation de PV pour stationnement illicite). Il stationnait, en effet, contre le racisme.

Mais Mr Guérini est accusé «d’Association de malfaiteurs » et c’est le vertueux Harlem qui le somme de démissionner.

Pour ma part, je trouve que le chef d’inculpation pour « Association de malfaiteurs » est excellent, et je pense qu’on devrait l’appliquer à l’ensemble des responsables politiques. Ces malfrats, en effet viennent chez nous, et avec ou sans huissier, piquer dans notre caisse à nous !

J’ai surpris un nommé Bertrand, qui essayait de crocheter mon modeste compte en banque.

Il est temps que cessent ces agissements, qui nuisent au moral des Français normaux.

Il reste maintenant à lancer une pétition contre les « voyous qui nous gouvernent ». On trouvera facilement des signatures.

Faites circuler l’info !

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:26

 

11/9 : le terrorisme, menace ou prétexte ?
>
>
Michel Collon sera sur le plateau de la chaîne RTL (Belgique), ce dimanche 11 septembre à 11h. Il sera en débat avec le Ministre de la Guerre, Pieter de Crem.
> Nous serons également présent à ManiFiesta et à la fête de l'Huma Informations et Agenda...
>

>
En attendant, à l'occasion des dix ans du 11 septembre, Investig'Action a sélectionné ses meilleurs articles parus sur le sujet.
>

>
Origines du terrorisme :
> Le gouvernement des Etats-Unis impliqué dans les attentats du 11 septembre? - Grégoire Lalieu
> « Justice a été faite » déclarait Obama à l'annonce de la mort de Ben Laden. Pourtant, certains responsables courent toujours...
>

>
Terrorisme: "grossistes" et "détaillants" - Ed Herman et David Peterson
> Le terrorisme d'Etat est infiniment plus nocif que le terrorisme d'opposition à l'Etat, qu'il soit individuel ou de groupuscules.
>

>
Conséquences du 11 septembre
> Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression - John Pilger
> Irak, Iran... lutte contre le terrorisme?
>

>
Etats-Unis: surveillance permanente des populations - Jean-Claude Paye
> Le Patriot Act, voté immédiatement après les attentats du 11 septembre, permet un contrôle généralisé de la population.
>

>
Amérique latine: les USA voient Al-Qaeda partout - Maurizzio Mateuzzi
> Sous prétexte de « guerre contre le terrorisme », Washington essaie de remilitariser l'Amérique du Sud.
>

>
L'autre 11 septembre :
> 11 septembre 1973, coup d'état au Chili - Alvaro Cuadra
> Le coup d'Etat de 73 n'est pas enterré. Au contraire, le Chili actuel s'explique par lui.
>

>
En finir (vraiment) avec l'ère Pinochet - Victor de la Fuente
> Des centaines de milliers dans les rues ; l'armée appelée pour contrer la commémoration du 11 septembre 1973
>

>
Théories du complot ?
> Chomsky et Bricmont à propos du 11/9 et du "complot" - Jean Bricmont, Noam Chomsky
> Pour les autorités, il est bon que les gens discutent sans fin sur l'effondrement des tours jumelles.
>

>
11 septembre: réaction à chaud sur une curieuse émission télé - Michel Collon
> Ceux qui remettent en cause la version officielle sont-ils fous, antisémites ou manipulés par l'extrême droite?


Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:23

Dimanche 11 septembre à 15h
> Ambassade du Japon
> 7 Avenue Hoche 75016 Paris
> RDV devant le Parc Monceau, sortie Avenue Hoche.
>
> Sortir du Nucléaire Paris vous convie pour une farandole main dans la main face à l’Ambassade du Japon.
> Nous n’oublions pas la commémoration de l’Attentat du WTC, mais nous sommes très préoccupés aussi de la situation au Japon depuis Fukushima-Daiichi.
>
> Nous rejoindrons une association de Japonais pour les soutenir et leur témoigner toute notre solidarité face à ce drame qui va changer notre vie pour des siècles et des siècles...
>
> L’heure peut changer selon nos amis japonais !
>
> Madame Corinne LEPAGE sera certainement à nos côtés.
>
> Contact :
> Nicolas BERTHE
> inkatapult@hotmail.fr

> Liens utiles :
> http://www.rue89.com/corinne-lepage/2011/09/02/de-retour-de-fukushima-ou-le-silence-et-les-mensonges-tuent-220331
>
> Site web : http://www.sortirdunucleaire75.org
>

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:19

Au moins 124 pays - sur les 193 membres de l'ONU - ont déjà annoncé qu'ils reconnaissent l'Etat palestinien et qu'ils voteront pour son admission. Une vingtaine d'autres au moins auraient, selon le négociateur palestinien Saeb Erekat, promis de les imiter. Le seuil requis des deux tiers de votes favorables (129 Etats) semble donc largement dépassé. Mais, les dirigeants palestiniens le savent déjà, leur pays ne deviendra pas, après le Soudan du Sud, le 194e Etat membre de l'ONU. Il faudrait pour cela le vote favorable de 9 des 15 membres du Conseil de Sécurité, dont, impérativement, celui des cinq membres permanents (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine). Et Washington a déjà annoncé que les Etats-Unis opposeraient leur veto à la demande des Palestiniens.

Certains élus commencent à se positionner sur la démarche de reconnaissance d'un état palestinien à l'ONU le 20 septembre prochain. Même notre président ne rejette pas un soutien à cette initiative si nous sommes toujours au point mort en septembre...

Dans l'Indre nos élus (députés et sénateurs), font la sourde oreille, quant à leur positionnement... !

Mais heureusement qu'en France il n'y a pas que l'Indre et que des élus comme:

 

Patricia Adam, députée PS
> Marie-Hélène Amiable, députée GDR
> Jean-Louis Bianco, député PS
> Marie-George Buffet, députée GDR
> Jean-Pierre Decool, député apparenté UMP
> Pierre Gosnat, député GDR
> Michel Issindou, député PS
> Jean-Paul Lecoq, député GDR
> Didier Mathus, député PS
> Anny Poursinoff, députée EELV
> Michel Raison, député UMP
>
> Michel Billout, sénateur CRC-SPG
> Monique Cerisier-ben Guiga, sénatrice PS
> Marie-Christine Blandin, sénatrice EELV
> Alima Boumediene-Thiery, sénatrice EELV
> Martial Bourquin, sénateur PS
> Jean Desessard, sénateur EELV
> Claude Jeannerot, sénateur PS
> Jean-Pierre Michel, sénateur PS
> Dominique Voynet, sénatrice EELV
>
> François Alfonsi, député européen EELV
> Malika Banarab-Attou, députée européenne EELV
> Jean-Paul Besset, député européen EELV
> Sandrine Bélier, députée européenne EELV
> José Bové, député européen EELV
> Pascal Canfin, député européen EELV
> Daniel Cohn-Bendit, député européen EELV
> Karima Delli, députée européenne EELV
> Hélène Flautre, députée européenne EELV
> Catherine Greze, députée européenne EELV
> Yannick Jadot, député européen EELV
> Eva Joly, députée européenne EELV
> Nicole Kill-Nielsen, députée européenne EELV
> Michèle Rivasi, députée européenne EELV

 

ces élus prennent position pour soutenir la démarche de paix de tout un peuple qui nourrit tant d'espoir dans cette reconnaissance. Ne tuons pas l'espoir par notre silence car demain il sera trop tard, et comme l'écrit Akram Haniyeh, directeur du quotidien «Al Ayyam» à Ramallah Ce que je redoute surtout, après septembre, c'est la déception, la frustration, la colère de mes compatriotes s'ils constatent que leur vie quotidienne ne s'améliore pas et que leur aspiration à un Etat indépendant a été trahie.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:17

Chers Amis, Signer cette pétition est déjà un premier pas.Mais je vous propose aussi d’écrire à Monsieur Sarkozy et aux Ministres de la culture, des affaires étrangères, de la justiceA monsieur Barosso  et l’ONU,Toutes ces personnes ont saboté notre action  contre le blocus de GAZA,Mais ne proposent aucune action sinon des paroles dont Israël se moque.Les frappes récente sur GAZA pour replacer en première ligne la sécurité et détourner le regard de la contestation interne.Des assassinats de « Responsables », la destruction de toute action qui pourrait poser le problème de l’occupation dans l’opinion publique.Et ce dernier rapport de l’ONU qui déclare légale le blocus de GAZA ????C’est encore et toujours le soutien qui est apporté à ce gouvernement Israélien :Le Peuple Palestinien a le droit de vivre dans un Etat où il put prospérer et sa jeunesse espérer un avenir ?Le Peuple Palestinien a tout simplement le droit de vivre ?La sécurité d’Israël sera assuré si son Armée d’occupation et les colons se retirent sur la ligne de 1967.Israël  fait durer et ainsi gagner du temps pour rendre impossible la création d’un Etat Palestinien..Il n’y a plus rien à négocier, tout est là : la feuille de route, les accords de Genève. Il faut maintenant appliquer ce qui a été négocié.Mais Israël ne bouge pas.Aussi il appartient à l’ONU  de prendre ses responsabilité comme ce fut le cas pour Israël qui dispose bien d’un ETAT et S’ils se sentent en insécurité c’est parce que ce pays opprime le Peuple Palestinien.Il nous appartient d’agir et ceci autant pour le Peuple Palestinien que Israélien devant ce gouvernement irresponsable et une communauté internationale endormie. Jean-Jacques Hirtz 

 

 

http://www.solidaritefreedomtheatrejenine.com/spip.php?article1

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:07

Visite guidée dans l’enfer des préfectures françaises

J’ai croisé durant ma scolarité pas mal d’étudiants étrangers qui me racontaient leurs galères avec leur renouvellement de titre de séjour... Lire la suite

 

 

Un tramway pour les Roms : le gouvernement plonge dans l'indignité

Le 31 août à Saint-Denis, après une nouvelle évacuation de leur bidonville, des familles de Roms roumains ont été entassées par la police dans une rame du tramway jusqu'à la gare de Noisy-le-Sec puis forcées à prendre le RER avec l'objectif de leur faire quitter le département.

Cette traque inhumaine menée par l'Etat contre les plus précaires est inacceptable. La Ligue des droits de l'Homme condamne cette opération indigne de bannissement territorial menée sous les ordres du préfet de Seine-Saint-Denis. La réquisition des moyens de transport public est injustifiable et la complicité des représentants locaux de la RATP est inadmissible. 

Déjà en 2008 pour des faits semblables à la gare de Massy, la Commission nationale de déontologie de la sécurité, que la LDH avait fait saisir, avait fermement qualifié d'illégal le comportement de la police et du préfet de l'Essonne et fortement condamné la duplicité de la SNCF dans cette affaire. 

La Ligue des Droits de l'Homme a décidé en conséquence de saisir le Défenseur des droits désormais compétent pour instruire des tels agissements.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:03

Le débat sur la demande de reconnaissance de l'Etat palestinien entre dans sa phase finale -- et si nous unissons nos forces dans les prochaines 72 heures, nous pourrions obtenir le leadership crucial de l'UE, nécessaire pour faire adopter cette demande.

A l'heure actuelle, trois pays clés - la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne - demeurent indécis sous la pression des opposants à la requête qui tentent d'écarter cette nouvelle opportunité de liberté. Pour les forcer à se décider, nous prévoyons une remise spectaculaire de notre pétition forte de 900 000 voix, sous forme d'un immense drapeau palestinien de 300 m² juste en face du lieu de réunion du Conseil de l'UE. Nous devons également réaliser d'urgence 3 sondages d'opinion pour montrer clairement à ces dirigeants que leurs concitoyens soutiennent cette reconnaissance, et couvrir les journaux d'encarts pleine page.

Nous pouvons attirer l'attention de nos responsables politiques, leur montrer cet appel massif des citoyens à agir et faire retentir le message d'espoir pour le peuple palestinien. L'occasion pourrait ne pas se représenter - si 10 000 d'entre nous font un petit don maintenant, nous pouvons utiliser ces fonds d'urgence pour des actions percutantes, indispensables en ce moment critique:

https://secure.avaaz.org/fr/time_for_palestine/?vl

La reconnaissance de la Palestine pourrait ouvrir une voie nouvelle vers la paix dans la région, et offrir aux Palestiniens le soutien dont ils ont besoin pour leur protection en vertu du droit international. Et ce soutien arrive à point nommé: le gouvernement d'extrême-droite en Israël étend la construction des colonies en Cisjordanie, ce qui entrave la possibilité d'une solution viable fondée sur deux Etats -- une solution soutenue par la majorité des citoyens en Israël et en Palestine.

Plus de cent vingt pays ont déjà promis de soutenir la reconnaissance de l'Etat palestinien, mais obtenir l'accord des principaux pays de l'UE est crucial pour gratifier cette demande des fondations et de la légitimité mondiale dont elle a besoin. La pression publique a poussé l'Espagne à apporter son soutien à l'État palestinien. Des sondages d'opinion, pour montrer que la majorité des citoyens veulent que leurs dirigeants soutiennent la demande, et une action médiatique spectaculaire au cœur de la prise de décision pourraient faire changer de position les trois pays décisifs: la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne.

Le compte à rebours a commencé. Nos actions dans les prochains jours pourraient empêcher les dirigeants d'aller droit dans le mur et les amener à une décision qui, au contraire, ouvrira une ère de liberté et préservera le chemin vers la négociation d'un accord. Un simple petit don aujourd'hui peut faire changer les choses-- cliquez ci-dessous pour faire un don:

https://secure.avaaz.org/fr/time_for_palestine/?vl

Plus de 900 000 d'entre nous ont déjà prêté leur voix à cet appel plein d'espoir pour l'autodétermination et la paix. Projeter cet appel en direction des principaux dirigeants de l'UE, aux médias d'information et à la réunion de l'ONU elle-même est la prochaine étape indispensable. Ensemble, nous pouvons étouffer la peur et l'intolérance à l'aide d'un appel mondial à la non-violence, à la diplomatie et à la reconnaissance de la Palestine.

PLUS D'INFORMATIONS

L'Union européenne divisée sur la reconnaissance d'un Etat palestinien (Le Nouvel Observateur)
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110901.FAP3517/l-union-europeenne-divisee-sur-la-reconnaissance-d-un-etat-palestinien.html

Etat palestinien à l'ONU : Américains et Palestiniens restent en désaccord (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/07/etat-palestinien-a-l-onu-americains-et-palestiniens-restent-en-desaccord_1569090_3218.html

L'État palestinien, un casse-tête pour les États-Unis (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/international/2011/09/06/01003-20110906ARTFIG00692-l-etat-palestinien-un-casse-tete-pour-les-etats-unis.php

Abbas a rencontré récemment Barak à plusieurs reprises (Romandie/AFP)
http://www.romandie.com/news/n/_Abbas_a_rencontre_recemment_Barak_a_plusieurs_reprises_050920111709.asp

Tony Blair au centre de l'échiquier proche-oriental (L'Express)
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/tony-blair-au-centre-de-l-echiquier-proche-oriental_1026674.html

Reconnaissance d'un État palestinien : "Paris mène une diplomatie d’équilibriste" (France 24)
http://www.france24.com/fr/20110907-onu-reconnaissance-etat-palestinien-france-juppe-sarkozy-diplomatie-abbas-israel-veto-assemblee-generale

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 07:53

 

 

Complétant les dispositions de la Loppsi, et en particulier son article 113 instituant des milices para-policières, le Parlement a adopté une loi "tendant à faciliter l’utilisation" de ces "réserves", "en cas de crise majeure". Rappelons que dans sa version d’origine ce texte prévoyait que les dites "réservistes", mobilisables ponctuellement pour des périodes de trente jours, soient rémunérés par leurs employeurs d’origine au titre de ce qui était appelé un "mécénat patriotique" bénéficiant de dégrèvements d’impôts sur le modèle des dispositions encadrant le mécénat. Cette dimension financière a été écartée par le Sénat, semble-t-il du fait d’objections du Medef. Et la question a été renvoyée à la loi des finances qui doit être votée en fin d’année.

Soulignons ici que ce texte, présenté après l’accident nucléaire de Fukushima, bien qu’il ait déjà été en préparation avant a été présenté comme une disposition permettant de faire face à ce type de catastrophes. Or, il fait l’économie de préciser ce qu’il entend par "crise majeure", n’excluant aucunement qu’il puisse s’agir de crises politiques ou sociales.

Il n’est pas interdit de mettre en rapport ceci avec le décret datant du 30 juin 2011 qui autorise l’utilisation d’armes à feu contre des manifestants. Là encore, ce décret, s’il précise que l’usage de la force doit être "proportionné" à la menace, n’en prévoit pas moins que des armes de guerre puissent être employées dans le cadre de manifestations publiques y compris lorsque les manifestants sont désarmés.

C’est bien sûr dans le contexte des soulèvements auxquels on assiste depuis la révolution tunisienne qu’il faut lire l’ensemble de ces dispositions qui permettent au gouvernement de mobiliser sans limite, et y compris gratuitement, autant de citoyens qu’il le souhaite pour faire face à des mouvements politiques et sociaux. Ainsi que le prévoit l’article 113 de la Loppsi, et ainsi que cela a pu être dénoncé par le Syndicat général de la police, ces "citoyens volontaires" (ou même pas volontaires "en cas de crise majeure" comme le stipule le texte de loi ci-dessous), "réservistes" de la police ou de la gendarmerie, sont susceptibles d’être armés (et même dotés de pouvoirs de police judiciaire pour certains d’entre eux).

En temps ordinaires, en dehors de "crises majeures", des brigades de miliciens peuvent être amenées à intervenir contre des manifestations pacifiques, ainsi que le DAL semble en avoir fait l’expérience, il y a deux semaines, lors d’une manifestation à la mairie du XIème pour une dizaine de familles ayant un problème de logement. La délégations des mères de familles aura été évacuée de la mairie par une trentaine d’individus munis de brassards "police" dont le comportement – expressions racistes, attitudes "incontrôlables" – indique bien ce que sont de telles "réserves civiles et militaires" : de véritables milices au service de l’État, comme en Egypte, en Syrie ou en Tunisie. Comme en France pétainiste.

Cette énorme construction d’un État milicien – qui repose sur une dizaine de textes différents depuis le livre blanc de la défense et de la sécurité intérieur de 2008 –, restera vraisemblablement comme la plus grande œuvre de l’actuel quinquennat. Il importerait que les forces politiques d’alternance se démarquent de cette politique et s’engagent à abroger l’ensemble de ces dispositions, pour rétablir la possibilité d’un ordre démocratique. Or, il semble bien qu’au contraire le Parti socialiste trouve intéressante cette faculté de mobiliser des citoyens dans de tels contextes, ainsi qu’on a pu le voir lorsqu’il a refusé de mettre en cause l’article 113 de la Loppsi devant le Conseil constitutionnel, et ainsi qu’on le vérifie avec ces premières manifestations de milices devant la mairie du XIème arrondissement de Paris.

Peut-on espérer que la campagne présidentielle qui s’ouvre soit l’occasion des clarifications nécessaires sur ces questions essentielles ?

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:51

gorilleVoici donc septembre et tous ceux qui écrivent dans les journaux se grattent la tête, ou les couilles, selon le lieu de leur perplexité. En effet, Septembre est un mois terrible pour les pisse-copie. En dépit de ce joli mot, les fameux journalistes évoqués plus haut parviennent difficilement à pisser. C’est qu’il n’y a pas de sujet vraiment convaincant au début du mois de septembre ! Par exemple, la rubrique « où passent-ils leurs vacances » est dépassée. Les grands scandales ont été peu nombreux en août ! Les grands de ce monde étaient au repos, car c’est fatigant, à la longue, de pomper du fric aux pauvres, de supprimer des emplois et même de raconter des conneries qui feront vraiment du bruit dans l’opinion publique.

Certes, on a parfois des petites amorces de sujets. Mais ce sont des historiettes trop faibles pour attaquer en fanfare ! Mr DSK a la queue basse, qui pendouille bêtement, indolemment. Tristement.

Les femmes de ménage noires se sauvent à son approche.

Les vieilles amies parfaitement blanches font ce qu’elles peuvent pour retrouver des histoires anciennes. Mais il faut bien se rendre à l’évidence : Mr DSK ne fait plus recette. Et le terrible révolutionnaire de mai 68, Michel Rocard, lâche une vacherie ou deux, puis se lance dans la repentance.

Mais ça s’est déjà fait. C’est une resucée. Michel Rocard est vieux, maintenant. Et fatigué.

Il faudrait redonner du nerf à l’information, par des titres plus accrocheurs ! Des infos qui flashent vraiment. Je vous donne quelques exemples.

 

La vieille Bettencourt a refilé deux valoches pleines au Nain mal foutu. Le Nain s’est jeté dessus, croyant que c’était de la thune et, malheureusement pour lui, quand il a ouvert, il s’est avéré que c’était de la merde, de la vraie, de luxe, de la merde Bettencourt ! Une marque ! Mais de la merde quand même ! Ah ! elle a de l’humour, la vieille ! Et du bon !...Je vous laisse rédiger la suite de l’article, maintenant que vous avez l’idée.

Vous faites paraître ce joli texte et le surlendemain, vous dites que les mots ont dépassé votre pensée.

Autre idée : Mr Baroin déclare à Libération que François Hollande est un tueur en série. La preuve, le médecin de Bayonne lui avait fait livrer des produits destinés à euthanasier tous les membres du gouvernement actuel.

Ensuite, même processus, vous vous repentez. Et puis il y a encore la Carla Bruni, qui s’est fait avorter, parce que le fœtus est de Kadhafi. Il porte déjà des grosses moustaches et ça va se voir au scanner, vous publier la photo de l’animalcule, ça fera forcément mauvais effet. Alors le lendemain vous faites votre repentance, en réalité, c’est le fœtus de Christine Boutin, qui est enceinte de son bouc. La Boutin, elle se ramassera un procès pour détournement du cheptel caprin. Vous en arriverez, tout naturellement, au problème si important de l’apprentissage de la nouvelle sexualité. Faut-il leur apprendre aux jeunes la zoophilie en classe de 3ème ou en classe de terminale ? Voilà un vrai problème de société, enfin.

Questions subsidiaires : parmi les responsables politiques actuels, combien sont, en fait, des animaux ? Et les relations sexuelles avec ces sous-hommes constituent-elles un délit de zoophilie.

Voilà déjà de quoi réfléchir avec Mireille Dumas.

Mais je rappelle que Mr DSK est qualifié de « singe en rut » aux Etats-Unis. Il ne fait donc pas de doute qu’il soit un animal. Et dangereux en plus. Il serait bon d’établir une liste et un classement de toutes ces bêtes plus ou moins carnassières et de mettre la jeunesse en garde contre les nuisibles qui nous gouvernent.

On voit que la connaissance de la nouvelle sexualité est plus que jamais à l’ordre du jour si nous ne voulons pas que nos enfants dégénèrent définitivement en fauves et en bêtes plus ou moins féroces.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 08:37

 

J’avais évoqué dans un précédent numéro les méfaits de la nourriture au cinéma. Aujourd’hui, il me paraît nécessaire de vous mettre en garde contre un autre ustensile, assez quelconque et ultra-répandu autour de nous : le téléphone.

Il est révélateur de constater que dès 1954, Alfred Hitchcock a eu recours au téléphone comme élément déclencheur d’un meurtre : dans son formidable huis-clos « Le crime était presque parfait », Grace Kelly, en répondant à l’appel de son époux, signe son arrêt de mort. L’assassin engagé pour la tuer en profite pour se glisser derrière elle, et l’étrangler, alors que la communication, qui n’a pas été coupée, permet au mari d’entendre le bruit de la lutte. Le plan orchestré pour assassiner la superbe blonde hitchcockienne par excellence (Grace Kelly, quand même !) repose tout entier sur le moment où va être passé le coup de fil. L’importance du téléphone dans l’histoire est telle que l’objet apparaît sur de nombreuses affiches du film et sur les photos de promotion. Quant à la scène où l’actrice tient le combiné, avec le meurtrier s’approchant, elle n’est pas aussi mythique que celle de la douche dans « Psychose », mais elle est très emblématique, et ferait une belle couverture pour ce numéro (Will, si tu m’entends…).

 

Plus proche de nous dans le temps, la vague fantastique qui a submergé d’abord le Japon, puis les Etats-Unis, avec le phénomène « Ring », a fait la part belle au téléphone assassin. Ainsi, le visionnage de la fameuse cassette vidéo maudite s’accompagne d’un coup de fil qui annonce votre mort prochaine. « Ring » est d’abord né dans l’esprit d’un romancier japonais, Koji Suzuki, avant d’être transposé en film par Hideo Nakata, puis d’être adapté par ces feignants d’Américains qui, une fois n’est pas coutume, ont produit un remake réussi, très proche de l’original : « Le Cercle », signé Gore Verbinski (qui n’avait pas encore tourné la trilogie « Pirates des Caraïbes »). La blonde et magnifique Naomi Watts (un écho à Grace Kelly ? – bien sûr que non, pur délire de votre serviteur !) est condamnée à mourir sept jours après avoir regardé la bande vidéo maudite. Le coup de fil qui succède au visionnage est un élément une nouvelle fois déterminant et faisant partie intégrante de la fameuse malédiction. La sonnerie du téléphone annonce le compte à rebours, et le spectateur sait, dès qu’elle retentit, que le pire est en marche.

 

Je passe rapidement sur le thriller « Phone Game », dont le titre-même est suffisamment explicite. Durant tout le film, le personnage principal se retrouve menacé par un maniaque (que l’on ne fera qu’apercevoir à la fin de l’histoire), par l’intermédiaire d’un téléphone, qui devient ici un véritable instrument de torture psychologique, le tout filmé à l’intérieur d’une cabine publique. Suspense bien mené, concept de huis-clos assez original, cela reste certainement l’un des meilleurs films du tâcheron Joel Schumacher, en même temps que le long-métrage qui colle peut-être le mieux au sujet initial de ce numéro.

En 1995, soit quelques années avant « Phone Game », un autre psychopathe harcelait par téléphone le héros d’un film américain, et pas n’importe lequel : John McClane, qui faisait son come-back dans le 3e épisode de la série « Die Hard ». Durant la plus grande partie de cette « Journée en Enfer », le flic, joué par Bruce Willis, est obligé de se plier aux quatre volontés de Simon, qui lui impose de courir dans toute la ville de New-York afin de désamorcer des bombes, tout en répondant à des énigmes tordues. L’ensemble des échanges se faisant par téléphone portable ! Nous sommes donc dans un postulat radicalement opposé à celui de « Phone Game », qui exigeait une unité de temps, de lieu et d’action (bien que « Die Hard 3 » ne se déroule que sur une journée). Comme dans « Phone Game » en revanche, l’identité du méchant de service (très réussi, pour une fois) est gardée secrète pendant un bon moment, puisque nous n’entendons que sa voix durant la première heure.

Comme ça, en passant, je repense aussi à ce film asiatique, vu il y a quelques années, « Phone », réalisé par Byeong-ki Ahn. Pas forcément marquant (de mémoire, l’intrigue était assez quelconque), le long-métrage fonctionne lui aussi sur le principe du téléphone comme moyen de harcèlement.

 

Enfin, je termine la revue de presse en revenant au malicieux « Scream » de Wes Craven, sorti il y a 15 ans (déjà !). Slasher – pour faire simple : film avec un tueur qui décime pas mal de monde au cours du récit – passant en revue les règles du genre pour mieux s’en moquer, tout en les respectant au final, la mise en abyme est intéressante, avec quelques dialogues sur les mécanismes du film d’horreur. Mais revenons au sujet. Le téléphone tient une place prépondérante dans « Scream ». Le premier exemple est dans la première séquence : le dialogue se déroule intégralement à travers un coup de fil entre la future victime et le tueur invisible. Tout au long du film, le meurtrier masqué ne parlera que par l’intermédiaire du téléphone (et il y a un paquet d’appels pendant 1 H 45 !). En revanche, lors de chacune de ses apparitions physiques, il reste muet. Se contentant d’appliquer ce qu’il a énoncé à travers le combiné, à savoir zigouiller la plupart des protagonistes. Bien entendu, la recette a été déclinée avec les deux suites presque immédiates, jusqu’au 4e volet, sorti récemment et que je regrette d’avoir loupé en salle, d’autant que, d’après la revue Mad Movies, « le scénario est bourré d’idées ».

On pourrait trouver d’autres exemples de films à rapprocher de ceux déjà cités, mais le but n’est pas ici de constituer un catalogue. Il est juste amusant de constater que dans ces longs-métrages, la simple sonnerie du téléphone qui retentit devient source de stress et montée d’adrénaline chez le spectateur, puisqu’elle est à coup sûr annonciatrice de menace ou d’événements funestes.

Il n’est finalement pas étonnant que, à l’heure où plus personne ne se couche sans son portable, et, plus grave, ne peut plus vivre sans, le téléphone devienne un élément moteur de pas mal d’histoires à sensations au cinéma. Phénomène d’identification oblige, quoi de plus efficace que de se servir, comme instrument de mort ou simple vecteur de suspense, d’un outil qui accompagne et nourrit sans cesse notre quotidien ?

Ah ! je vous laisse, le téléphone sonne…

 

Partager cet article
Repost0