Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 10:51

Il paraît que la Nouvelle-Zélande est devenue – après la Chine, les Émirats, l’Australie et Singapour – « the place to be ». Les reportages se multiplient sur ces Français qui fuient notre pays enkysté pour aller trouver, ailleurs, le goût d’entreprendre et la possibilité de réussir. Auckland serait, dit-on, leur nouvel eldorado.

Mais pour ceux-là qui fuient notre vieux monde avec des rêves d’entreprise plein la tête, il en est d’autres – et plus nombreux à ce qu’il semble – qui choisissent la terre des Maori pour s’y faire un paradis loin du bruit et de leurs louches affaires. L’île du Nord et sa voisine l’île du Sud sont ainsi grignotées par de riches étrangers – Chinois, Singapouriens et autres nababs de la Silicon Valley – qui y installent leur villégiature loin de la fureur du monde. L’argent n’étant pas, pour eux, un problème, ils achètent à des prix que les locaux ne peuvent se permettre. Résultat : les prix de l’immobilier s’envolent et les biens échappent aux autochtones.

Ce qui touche la Nouvelle-Zélande n’est qu’une maladie de jeunesse. Voilà belle lurette que nous, vieille France, avons « vendu à crédit la corde pour nous pendre », comme disait le camarade Lénine. À qui appartient le Paris du « Triangle d’or » ? À qui, bientôt, les vignes du Bordelais ou des coteaux du Cher ? À qui, les villas de la Côte d’Azur et les cœurs historiques chèrement rénovés de nos métropoles régionales ?

Les Néo-Zélandais pourraient, comme tous nos gouvernants, s’en frotter les mains. Mais non. Ça ne leur va pas. Ce n’est pas le rêve qu’ils ont fait pour leur population, alors le gouvernement néo-zélandais a pris, ce mercredi 15 août, une mesure radicale : il sera désormais interdit aux étrangers d’acheter des biens immobiliers.

Il paraît que cette loi ne plaît pas, mais alors pas du tout, au FMI. Entre nous, je pense que c’est un signe qui plaide, justement, en faveur du gouvernement néo-zélandais.

 

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires