Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 07:54

Autrefois on faisait voter les cadavres, aujourd’hui c’est les cadavres qui font voter. Vous vous souvenez du 7 janvier 2015 ? Et du 11 janvier de la même année ? Et de la propagande autour de la liberté d’expression ? Vous avez déjà oublié, c’est fou ce que le temps passe vite ! Et pourtant rien ne change. C’est bien les morts qui font voter les vivants. Oui, heureusement qu’ils sont pas encore refroidis, les cadavres de Charlie Hebdo. Ils peuvent encore se rendre utiles. La preuve que c’est toujours utile, un cadavre. Et il n’y a pas de date limite d’utilisation. Le cadavre est la nourriture naturelle de l’électeur. Pour les élections du dimanche 21 mars, les cadavres sont servis en plat de résistance. Heureusement, il y en a eu d’autres depuis janvier. Rappelez-vous les terroristes de Copenhague. Ces cadavres-là sont moins nombreux et donc moins efficaces. Pour que le cadavre soit performant, il faut le servir à point. Alors l’électeur bave de convoitise. Il bave avec sa propre salive mais aussi avec ses larmes. C’est ce qu’il faut. L’électeur obéit à tous les cadavres. Mais il préfère quand même les cadavres blancs. Et pas trop éloignés de son pays d’origine. Par exemple, en France, le français boude un peu le cadavre chinois ou nord-américain. Ces cadavres-là sont trop exotiques. Heureusement encore, il y a les attentats de Tunisie. Il suffit de chercher et de trouver des cadavres français. Heureusement il y a toujours un français qui traîne au Maghreb. C’est bien pratique. Parce que sinon, un cadavre d’arabe ça ne motive pas suffisamment l’électeur. On en a trouvé en cherchant bien, en Tunisie. Et du coup la symphonie se remet en marche. La grande orchestration peut recommencer. On rappelle les cadavres du début janvier. C’est ce qu’ont fait tous les grands musiciens des partis politiques français. Et le miracle se reproduit ! Toutefois, on sent bien que ce ne sera pas suffisant. Heureusement, Dieu veille sur les électeurs. Un isoloir c’est un peu un confessionnal. Et Dieu fait encore un miracle ! Un de plus qui va sauver les élus. Le miracle, vous avez deviné, ce sont les bébés conservés au congélateur. Ca se passe pas loin de Bordeaux, c’est impeccable. Le cadavre congelé présente l’avantage d’une bonne conservation. A l’abri des microbes. Evidemment c’est moins porteur que l’attentat terroriste ! Mais pour peaufiner la période électorale, c’est ce qu’il faut. Et puis le bébé congelé ça émeut les mères de famille. C’est la cerise sur le gâteau, comme disent les  journalistes analphabètes. Suffit d’un petit coup de clairon et voilà les électeurs qui accourent. Tous à plat ventre. Mais l’essentiel c’est d’arriver au bureau de vote et d’être dans les temps. Bon, vous êtes prêts ? Vous tremblez encore un peu devant Marine Le Pen ? Et devant tous ces cadavres de bébés joufflus vous tremblez ? Ce qu’on vous demande c’est de l’émotion, du tremblement. La plupart des candidats ne vous font pas trembler ? C’est normal, ils sont inodores, incolores et sans saveur. Alors qu’un cadavre bien conservé ça sent le faisandé. C’est ce qu’il faut. Tous les élus sont plus ou moins faisandés. Et pour les produits surgelés, ne vous inquiétez  pas. Ils vont retrouver la bonne saveur du gibier. Bon, je vois que vous m’approuvez mais ne votez pas pour moi. Ce sera facile, je ne suis pas candidat. Je n’ai pas besoin de cadavres pour vivre. Bon appétit les nécrophages !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article

commentaires