Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 09:09

 

Monsieur Le Président,

Indigné, je le suis par votre bilan de ces 3 années que nous avons subies.

Je les ai subies, d’autres plus fortunés que moi aussi, mais j’ai eu la chance de pouvoir résister et aider mes enfants à résister.

Pour nous la vie reste BELLE, mais, beaucoup d’autres au dessous de notre niveau social, d’autres plus miséreux, ne s’en remettront pas.

Aussi, elles sont nombreuses les raisons qui font que je ne vous souhaite pas, Monsieur Le Président, une bonne et heureuse année 2011 !

C’est par courtoisie que je ne suivrai pas l’exemple de ce prêtre qui vous a souhaité un infarctus, le plus rapidement possible, mais ce n’est pas l’envie qui me manque.

Non, je ne vous souhaiterai pas une joyeuse année car vous avez semé la peine chez les plus démunis.

Non je ne vous souhaiterai pas du bonheur car nous n’en avons pas la même conception. Le vôtre se trouve dans l’argent, les apparats, le paraître. Le mien se trouve ailleurs, dans la liberté, le droit à l’information, la justice, l’équité, l’égalité, mais surtout…. le sourire des autres.

Vous préférez vous épanouir dans leurs larmes et leur asservissement.

Non, je ne vous souhaiterai pas La Paix, car vous avez déclaré la guerre aux plus faibles, vous avez tenté de diviser les gens de ce pays, vous avez mis à mal les acquis de millions de jeunes gens et de moins jeunes qui avaient fait de ce pays ce qu’il était devenu…..Le pays des droits de l’homme, le pays de la protection sociale des plus faibles, du droit à l’information, à la justice. Un pays d’ouverture: La France, grande comme un confetti sur la planète, mais respectée, admirée.

Envolée, la belle unité Nationale qui avait puisé son ferment dans l’action du conseil national de la résistance au lendemain de la guerre ! Vous avez rétabli la lutte des classes !

Je ne vous souhaiterai pas « grandeur », puisque par votre action nous sommes en pleine décadence !

Vous êtes aujourd’hui, et notre pays avec, « raillé » par l’ensemble des pays du monde et de la presse internationale.

Qu’avez-vous fait, Monsieur Le Président pour mériter ainsi mon courroux et avoir déclenché une telle colère que de nombreux citoyens partagent ?

C’est un livre qu’il faudrait pour relater vos exploits de ces 3 dernières années.

Je ne m’y aventurerai pas, d’autres, dont les compétences littéraires et politiques sont bien supérieures aux miennes, s’y sont essayés et ont parfaitement réussi.

Je me contenterai simplement de vous faire grief de ce qui s’est passé ces quelques derniers jours, du moins des informations qui ont pu fuiter et parvenir jusqu’à nous, informations que je ne peux m’empêcher de mettre en parallèle avec la misère que je constate.

Vous avez osé en 2010 faire front à des millions de personnes qui ne voulaient pas de vos réformes qui accentuent les privilèges, sous prétexte d’une nécessaire solidarité face à la crise, et aujourd’hui vous gratifiez des membres de vôtre ancien gouvernement de la légion d’honneur, vous nommez deux de vos icônes à des fonctions fortement rémunérées.

Rama Yade dont on retiendra de son passage au gouvernement, sa visite à l’équipe de France de football en Afrique du Sud pour un coût de 45 000 € (que le contribuable a payé).

Pour tous les services qu’elle a rendus au pays, vous la nommez Ambassadrice de l’UNESCO, une planque en or !

Fadela Amara, dont on ne retiendra RIEN de son passage au gouvernement, se contentera de débuter à 8 000 € par mois.

Vous lui faites occuper un poste d’inspectrice générale des Affaires sociales que vous lui offrez généreusement !

« Ni Putes ni Soumises » vous avez dit ?

Pendant que vous demandez toujours plus d’efforts aux ouvriers, vos amis, Monsieur Copé secrétaire général de l’UMP et Monsieur Jacob président du groupe UMP à l’assemblée se sont démenés, le 20 décembre dernier, pour vider de sa substance la proposition de loi pour améliorer « la transparence financière de la vie politique ».

Ainsi nos hommes politiques en cas d’enrichissement illégal risqueront moins qu’un jeune voleur de scooter !

Pendant que nos députés s’ingénient à protéger leurs richesses, votre ministre du travail, le généreux Xavier Bertrand augmente le SMIC de 0,5% par rapport à celui du 1er janvier 2010 !

14 centimes brut de plus par heure! Moins de 22 € d’augmentation par mois ! 1073 € mensuels pour payer son loyer, son chauffage, ses assurances, ses médicaments.

22 € par mois, c’est le prix d’une petite cartouche d’encre pour l’imprimante qui me permettra de vous adresser ce courrier !

Joyeux Noël et bonne année !

Je ne vous souhaiterai pas de « revenir » sur terre, Monsieur Le président, vous avez définitivement laissé un pied sur le yacht de Monsieur Bolloré.

Vous avez dépensé 140 millions d’euros pour la communication ( !) en 2010 et les principales campagnes d’information ont été attribuées à…à…à….devinez ! Le césar du meilleur profiteur :….  « Le groupe Bolloré ».

Alors, permettez-moi de vous souhaiter la sincérité.

La caractéristique de votre quinquennat aura été le mensonge.

Jamais homme politique n’a laissé plus que vous cette image de Menteur.

Je pourrais vous en rappeler des pages, mais celui-ci, s’il n’est pas le dernier, ne date pas encore :

Le 22 janvier 1993: Vous déclarez….. 

« Moi, j’ai voté pour le RMI, et j’ai voté pour la retraite à 60 ans, que les choses sont claires. ».

Mot pour mot, la faute grammaticale n’est pas de mon fait.

 « Le Monde », le 22 janvier 2007 :

Q : « Faut-il garder la retraite à 60 ans ? »

R : « Le droit à la retraite à 60 ans doit demeurer….. ».

Le 2 mai 2007, à la télé…

« Le financement des retraites est équilibré jusqu’à l’horizon 2020. »

Le 2 mai 2007, même jour sur RTL

. à Laurence PARISOT qui voudrait faire passer la retraite à 63 ans car « à un moment donné, on ne pourra plus payer les pensions », vous répondez :

« Elle a le droit de dire ça. Je dis que je ne le ferai pas. Pour un certain nombre de raisons, et la première c’est que je n’en ai pas parlé pendant ma campagne présidentielle. Ce n’est pas un engagement que j’ai devant les Français. Je n’ai donc pas de mandat pour faire cela. Et ça compte, vous savez, pour moi. ».

La suite, nous la connaissons !

Il n’y a pas loin du mensonge à la perfidie, et lorsque, sur le site Wikileaks, nous découvrons…., -( nous, la base, « les Pov’cons », ceux dont vous dites à Rachida Dati « fais-toi plaisir, tu les emmerdes »)-… que vous n’hésitiez pas à jouer contre Jacques Chirac sur l’engagement de la France dans la guerre en Irak, alors que vous étiez son Ministre, je n’ai pas envie de vous souhaiter une bonne et heureuse année.

Pour terminer sur une note positive, permettez-moi de vous souhaiter « la lucidité » pour cette année 2011, celle qui vous permettrait de trouver l’argent qui, distribué à tous les précaires, les autoriserait enfin à vivre décemment.

Pour cela, Monsieur Le Président, il vous faudrait renier certains de vos amis, Ce Monsieur Servier par exemple à qui vous avez décerné la grand croix de la légion d’honneur en juillet 2009 et auquel vous déclariez : « Vous êtes un homme fidèle », « vous êtes un homme qui ne retire pas son amitié ».

Le problème, c’est que votre ami dont vous avez soutenu les affaires alors que vous étiez avocat, ne retire pas non plus ses médicaments du marché, alors qu’ils ont été déclarés et reconnus dangereux dans de nombreux pays.

Mieux, Xavier Bertrand, votre actuel Ministre du travail, de l’emploi et de la santé ( !), ancien Ministre de la santé et des solidarités, continue en 2006 à faire rembourser «  le médiator » par la sécurité sociale, malgré un avis très défavorable des experts qu’il avait consultés… Résultat, quelques années plus tard…1000 à 2000 morts. Coût probable pour la sécurité sociale 2 milliards d’euros, voire plus…

Mais la 9ème fortune de France ça se ménage !

Ce n’est pas pour vous épargner, Monsieur Le Président que je me suis appuyé sur des informations récentes, mais tout simplement, parce que comme tous vos concitoyens j’ai oublié les autres « affaires », les autres mensonges.

Oubliée l’affaire Woerth, l’Epad, les paradis fiscaux, les parachutes dorés, le Crédit Lyonnais, le cumul des mandats, le salaire des députés, les niches fiscales, Kadhafi à Paris, le salaire de Proglio, la « mission » de Boutin, les conseils des ministres déplacés dans les régions, le train de vie du gouvernement, les déplacements en avions, votre avion, les cigares payés par le contribuable, la grippe H1N1 et les milliards perdus, Florent Lemaçon (otage) tué par les forces spéciales de l’armée Française en 2009…

Votre peuple oublie vite !

Oublié demain la proposition d’aujourd’hui de Madame Alliot-Marie, au dictateur Ben Ali, pour lui permettre de bénéficier du  « savoir faire de nos forces de sécurité », autrement dit d’aller cogner sur les manifestants Tunisiens !

De quoi attendre sans s’en faire que l’on oublie d’ici 2012 le « médiator » de Monsieur Servier.

D’ailleurs, vous exploitez à merveille, cette capacité d’oubli largement entretenue par de multiples informations futiles ou des « non évènements » amplifiés.

Votre gouvernement use et abuse de la même stratégie de communication qui nous renvoie à nos insuffisances intellectuelles qui ne nous permettent pas de comprendre que vous êtes dans une mission essentielle et indispensable de sauvegarde des futures générations.

Grâce à vous, il y a encore de l’espoir, et c’est bien par sottise que les Français viennent de se laisser désigner comme le peuple le plus pessimiste au regard de l’avenir, en ce début d’année 2011.

Vous nous avez dit et convaincus, avec tous vos amis de l’UMP, que nous étions le peuple le plus fainéant.

Vous nous avez dit et convaincus que nous étions le peuple le plus irresponsable, avec ces grèves à répétition.

Vous allez nous convaincre maintenant que nous sommes le peuple le plus bête de la planète !

Tous prêts à acheter le livre de M. Hessel !

Vos amis, inquiets du succès de ce livret d’un homme de 93 ans, commencent d’ailleurs à réagir…. 

Diversion ! « Quel est le programme de ce Stéphane Hessel ? ».

Un irresponsable, ce vieillard, et bientôt 1 million de gens qui auront lu son pamphlet.

Oui, un peuple vraiment stupide !

Heureusement vous êtes là, vous et vos amis dont la solidarité fait plaisir à voir.

Malgré tout, comme je n’ai toujours pas envie de vous souhaiter une bonne année Monsieur Le Président, je vais ME souhaiter, à MOI, égoïstement, un vœux suite au rêve que j’ai fait la nuit dernière…….

Mon rêve ?.....

Une enfilade de crocs de boucher !

En fait, un tunnel !

Un tunnel de crocs de boucher dont on ne voyait pas la fin !

Vous y aviez pendu Villepin bien évidemment, mais aussi Fillon car celui-ci y avait pendu Borloo.

On ne sait pas qui de Rachida Dati ou Chantal Jouanno avait pendu l’autre, mais elles étaient là toute les deux. Un coup de Michèle ?

Pardon, Monsieur Le président, mais vous étiez également accroché et J-F Copé en riait aux larmes en disant « j’en rêvais tous les matins en me rasant, je l’ai fait ! ».

Je ne pourrai pas citer tout le monde, et j’espère que mes oublis ne fâcheront personne, mais vous étiez si nombreux !

Nombreux et…. pitoyables comme pour la présentation des vœux au gouvernement lors du périple qui, après le déjeuner de la place Beauvau, mène tous les ministres et secrétaires d’état jusqu’à l’Elysée, sous l’œil amusé des caméras.

Pourtant, Monsieur Le Président, mon rêve s’est fort mal terminé. Il restait un crochet vide !

Et s’il restait un crochet vide, c’est qu’il en restait UN !

Aussi, mon souhait pour la nouvelle année sera qu’il reste encore des Résistants dans notre pays.

Ce ne sera pas Jean MOULIN, mais peut-être Stéphane HESSEL, WALTER ou UN AUTRE.

Je ne vous souhaiterai pas une Bonne et heureuse année, Monsieur Le Président, mais soyez assuré de ma détermination et de celle du plus grand nombre, pour sauver ce qui peut l’être encore.

Partager cet article

Repost0

commentaires