Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 09:31

Nouvelles victimes collatérales de la politique xénophobe du gouvernement : les étrangers malades, qui voient leur droit de séjour aujourdhui remis en cause. Les sans-papiers ne sont pas non plus épargnés, bientôt victimes de nouvelles restrictions daccès à lAide médicale dEtat.

 

Aucune trêve nest prévue, même pour le 1er décembre, pourtant journée mondiale de lutte contre le sida. Cest en effet le jour choisi par les sénateurs pour discuter des récentes attaques contre le dispositif daccès aux soins des migrants les plus démunis : lAide médicale dEtat (AME). Si le Sénat confirme la disposition votée par lAssemblée le 2 novembre dernier, les conditions daccès à lAME seront sévèrement durcies. LEtat offrait jusquà maintenant une aide médicale gratuite à tous les sans-papiers ayant moins de 634 euros par mois pour vivre. Linstauration dun droit dentrée de 30 euros, et la limitation du panier de soins couvert par lAME auront pourtant de graves conséquences sur laccès aux soins dun public déjà vulnérable, et sur la santé publique sur notre territoire.

 

Plus grave encore, cest aujourdhui le droit au séjour des étrangers gravement malades qui se trouve menacé. Ce sont plusieurs milliers détrangers séropositifs et atteints de maladies chroniques, jusquici en situation régulière, qui seront menacés dexpulsion vers des pays où il nexiste aucune garantie daccès effectif aux soins et aux traitements.

« Après les charters de la honte, bientôt les charters de la mort ? »

 

Derrière ces récentes attaques contre laccès aux soins des étrangers malades, cest la vie de dizaines de milliers de personnes qui est directement menacée. Mais les migrants ne seront pas les seules victimes de cette politique sanitaire cynique et irresponsable : la société toute entière en paiera les pots cassés. Non-sens absolu sur le plan économique, ces mesures coûteront au final plus cher à la collectivité et mettent en péril la santé individuelle des personnes, comme la santé publique sur notre territoire. En particulier, en laissant des personnes séropositives sans un accès décent aux soins, en les poussant à la clandestinité, on favorise clairement la transmission du virus dans notre pays.


>
Le 1er décembre, nous, associations de lutte contre le SIDA, associations de malades, associations de défense des étrangers, associations de médecins avons décidé de protester contre la xénophobie dEtat. Nous avons organisé une « flash-action » devant la préfecture de Police de Paris, déguisés en plagistes et entonnant tous ensemble le célèbre refrain dAznavour. Car le gouvernement semble penser que la maladie est « moins pénible au soleil ».

Non, mourir nest pas moins pénible au soleil !!

 

Liste des organisations signataires : ACT UP Paris, AFVS AIDES, CATRED, CIMADE, COMEDE, Créteil solidarité, FASTI, FTCR, GISTI, LDH, MFPF, MRAP, ODSE, PASTT

Partager cet article

Repost0

commentaires