Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 08:54

Laissez-moi faire l’éloge du patrimoine mais pas n’importe quel patrimoine. Si on part d’un raisonnement très simple, qui est celui qu’on applique à la corrida et aux combats de coqs, il s’agit bien du droit de trucider un adversaire. Et je pense soudain à cette histoire de vol dans un « site militaire » à Miramas. Les armées ne feraient-elles pas partie du patrimoine de la France ? Alors préservons le patrimoine ! Laissons les voleurs jouer avec les soldats, avec les gendarmes. Le vieux, le très ancien jeu, désigné sous l’appellation de « Aux gendarmes et aux voleurs » fait partie intégrante de notre patrimoine. Le détruire ce serait porter atteinte à notre culture ! Laissons les voleurs jouer en paix aux voleurs. Laissons les gendarmes jouer aux gendarmes. Laissons les soldats jouer aux soldats. Qu’on ne soit pas ému par ces vols de munitions. Qu’on ne soit pas ému par le fait que le droit de tuer soit réservé à une classe de citoyens en uniforme. La démocratie est à ce prix. Démocratisons le vol et le meurtre avec préméditation. Mais il faut encore aller plus loin. Démocratisons les anciennes batailles. Les commémorations des guerres mondiales, ça suffit ! Revenons à des reconstitutions historiques. Des vraies. Avec des vrais cadavres. On assiste, en été, à des simulacres de batailles. Disons-le franchement : qui peut se satisfaire de ces simulations ? Ce sont des bien piètres amateurs de guerres. Dans les vraies guerres, ça saignait davantage. Voyez les chansons de gestes, ça c’est du vrai patrimoine ! Du patrimoine vivant avec beaucoup de morts et de blessés. Puisqu’on prétend préserver les corridas et les combats de coqs, en « live », il faut préserver les grandes batailles en « live » également. Serions-nous devenus des taffioles ? « Que nenni » comme on disait au moyen âge. Et sus à l’ennemi ! Attention à l’orthographe, ceux qui seront surpris en train de sucer l’ennemi seront tondus et brûlés vifs. Ca leur fera les pieds. Le patrimoine, il faut le supporter. Il faut avoir le courage de le regarder en face. Il y a bien un public pour les corridas et pour les combats de coqs ! Alors pourquoi pas un public pour les reconstitutions historiques au nom de la préservation du patrimoine ? Arrière les poules mouillées ! Arrière les déserteurs ! Arrière les couards ! Et ne soyons pas émus par cette histoire de vol de munitions dans une caserne de Miramas ! Les voleurs sont des individus de bonne volonté. Laissons les aller en paix…

Partager cet article

Repost 0
Publié par ROLLAND HENAULT
commenter cet article

commentaires