Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 09:54

Facebook a engagé l’ancienne directrice générale du ministère de la justice israélien Emi Palmor comme membre de son nouveau conseil de surveillance, chargé de déterminer les contenus à censurer ou à autoriser sur la plateforme des réseaux sociaux.
Emi Palmor a dirigé le ministère de la justice de 2014 jusqu’à son licenciement l’année dernière.
La période où Emi Palmor était le plus haut fonctionnaire du ministère de la justice israélien a coïncidé avec le mandat d’Ayelet Shaked en tant que ministre.
Ironiquement, Ayelet Shaked est devenue célèbre avant d’assumer ce rôle pour avoir publié sur Facebook un article incitant au génocide des Palestiniens.
Sous la supervision de Palmor, le ministère a formé une cyber-unité qui a réussi à retirer des dizaines de milliers de messages palestiniens des plateformes de médias sociaux.
Adalah, un groupe qui défend les droits des Palestiniens en Israël, a objecté que les pratiques de cette unité n’étaient pas légales.
Selon Adalah, l’unité adresse des demandes au procureur de l’État israélien, qui fait appel à « Facebook et Google pour supprimer, restreindre ou suspendre l’accès à certains contenus, pages ou utilisateurs ».
Adalah affirme que cela se fait « sans aucune transparence ni procédure légale, et sans cadre permettant aux utilisateurs de se défendre contre les allégations selon lesquelles leurs posts sont illégaux ou méritent d’être supprimés . »

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires