Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 07:31

 

 

Sa vie, son oeuvre

1940 : naissance à Saint-Valentin (Indre)

A partir de 1958 : entre dans l’Education Nationale (Pion, Maître Auxiliaire, CAPES).

D.E.S Lettres modernes en 1961 (soutenance de thèse : « L’homme moyen devant la société moderne »).

Professeur de français au collège « les Capucins », au lycée Pierre et Marie Curie puis au lycée Blaise Pascal, à Châteauroux (36).

Chargé de Cours à l’Université d’Orléans (Formation Continue. DAEU).

Enseignant en détention (Maison Centrale de Saint-Maur (très longues peines) depuis 1981), puis, en même temps, enseignant à la Maison d’Arrêt des Hauts de Seine à partir de 1990.

 

Expérience de journaliste

Co-fondateur et animateur d’un mensuel satirique volontairement limité à un département (36) et donnant la parole à tous (sauf aux fascistes). Titre : « Le Provisoire », « mensuel du berrichon évolué »...

Tirage de 1000 exemplaires en 1974 à 5000 en 1993, avec une pointe à 7500 en 1987. Chiffres de ventes très proches des chiffres du tirage.

Cinq procès en diffamation :

1/ Procédure engagée par Yvon Bourges, Ministre de la Défense Nationale en 1976, pour « injures et diffamation » à propos de la torture en Algérie.

Procès perdu, évidemment, malgré les témoignages de P. Vidal-Naquet, C. Bourdet et Henri Alleg notamment...

2/ Procès plus « folklorique » intenté par un prêtre exorciste, qui n’est même pas l’exorciste officiel du diocèse.

Procès perdu mais journal gagnant (tirage à 3000 exemplaires, en 1980).

3/ Trois procédures simultanées s’abattent sur le journal en juillet 1993: un notaire Conseiller régional interrogé sur sa gestion des deniers publics, deux sbires d’un petit maire d’intérêt local, élu socialiste et collectionneur d’insignes SS.

Procès perdus, après deux non-lieux dans la première affaire.

Les menaces se font plus précises (demande d’inscription au casier judiciaire) et les amendes augmentent : 10 000 F pièce.

Le « Provisoire » s’arrête. Des centaines de personnes ont participé à ce journal, de tous âges et de tous milieux.

 

Co-fondateur d’une revue régionale, bien différente « La Bouinotte », en 1984. Ce trimestriel a vendu jusqu’à 4000 exemplaires sur deux départements (Indre et Cher).

 

Participation à de nombreuses revues militantes : le Libertaire, le Monde Libertaire, De Long en Large, l’Arbre est dans la Graine, l’Union Pacifiste, Rouge, la Marseillaise (quotidien communiste), Encres Vagabondes, l’Ecole Emancipée, la Révolution prolétarienne, le Petit Stupéfiant…

Participation à la création de l’Insoumis (Maison des ensembles, rue Aligre à Paris) en 1998. Deuxième tentative en février 99.

Collaboration hebdomadaire au supplément culturel du quotidien « l’Echo du Centre » entre 1995 et 2014.

Collabore à la « République du Centre », à Vierzon.

Ecrit des articles pour « Femme Actuelle » et « Témoignage Chrétien ».

Ecrit depuis 2008 sur le blog « Elize-chanson.com » : plus de 400 articles. Poursuivi pour diffamation en 2013 par le directeur de la Centrale de Saint Maur. Condamnation à un euro de dommages et intérêts.

 

Expérience d’éditeur et d’écrivain

En 1994, création des Editions de l’impossible (toujours en activité) permettant la fabrication et la diffusion de CD et de livres.

Au hasard des titres parus : un témoignage sur la vie carcérale à la Maison Centrale de Saint Maur, la biographie d’un résistant communiste de la première heure (condamné à mort par Pétain dès mai 1941), une chronique campagnarde un peu biaisée, un faux manuel pédagogique, un pamphlet contre les maisons de retraite etc...

Les tirages varient entre 100 et 2000 exemplaires.

A ce jour, une trentaine de titres.

 

Autres parutions littéraires aux Editions libertaires, aux Editions La Bouinotte, aux Editions AàZ, aux Editions Alan Sutton, aux Editions de la Chan’Plure… entre 1973 et 2015.(1)

 

Expérience de parolier et de chansonnier

Depuis 1976, écrit les paroles des chansons d’Elizabeth (huit CD publiés, quatre vinyles, cassettes et vidéos plus ou moins « sauvages »). Chansons diffusées sur Radio Libertaire, Radio Montmartre ou Radio Enghien, mais aussi sur France Inter, France Culture, RFM, France3, TV5.

A écrit et joué des pièces de théâtre, avec le "Troupeau Théâtral berrichon", des comédies musicales avec "Elizabeth et les Ch’nassous".

A participé à partir de 1990 aux spectacles « Elizabeth et Guimou de la Tronche » dans des petites salles de Paris et de la banlieue (théâtre Bourvil, théâtre Arcane, théâtre Déjazet, la Mouette rieuse, le Mécène, le Pain et les Roses, le Sunset, le Cithéa, le Comptoir de l’arc, le Merle Moqueur, le théâtre Déjazet, le théâtre de Dix heures). Et en région Centre (MJC Belle Isle, Saint-Jean, salle Equinoxe…)

 

Expérience de conférencier

A présenté des conférences sur Céline, Vian, la Champagne berrichonne, les écrivains libertaires, Raymonde Vincent, Léo Ferré… au Cercle Condorcet de Châteauroux et au Bleu Fouillis des Mots (librairie de la même ville).

 

Rolland Hénault est décédé à son domicile de Déols (Indre) le mercredi 5 avril 2017. Il a été inhumé au cimetière de Saint Valentin (Indre), le vendredi 7 avril.

 

Nous remercions tous ceux qui nous ont témoigné leur sympathie par courrier, mail ou téléphone.

 

(1) Livres de Rolland Hénault :

Depardieu et moi (Editions de l’Impossible) - 2015

Œuvres presque posthumes (Editions de l’Impossible) – 2013

La réforme de l’enseignement (Editions de l’Impossible) – 2011

Récits de voyage en sauvagerie (Editions de l’Impossible) – 2010

Le fond de l’air est bleu (Editions Alan Sutton) – 2010

L’âme perdue des paysans (Editions La Bouinotte) – 2010

Sept poèmes pour mourir en bonne santé (Editions de l’Impossible) – 2009

Pourquoi je ? (Editions de l’Impossible) – 2009

Manuel pratique de conversation pour rire en attendant la troisième guerre mondiale
(Editions de l’Impossible) – 2009

L’Ecole et moi (tome 2) (Editions de l’Impossible) – 2009

L’Ecole et moi (tome 1) (Editions de l’Impossible) – 2008

George Sand est à l’origine du monde (Editions de l’Impossible) – 2008

Raymonde Vincent, chrétienne et libertaire (Editions La Bouinotte)
(Prix de la Ville de Châteauroux) – 2006

On les aura ! (Editions Libertaires) – 2006

Non, construire des prisons… (Editions libertaires) – 2006

Voulez–vous valser grand–mère ? (Editions de l’Impossible) – 2005

Les mots pour le dire (Editions de l’Impossible) – 2004

Deux pastiches sinon rien (Editions AàZ) – 2005

Le blues d’Eugène (Editions AàZ) – 2004

Une cure à Reuilly (Editions de l’Impossible) – 2003

Trente chefs d’oeuvre simplifiés (Editions de l’Impossible) – 2003

Flâneries espiègles en région Centre (Editions AàZ) – 2003

Le bonheur de Saint Valentin (Editions de l’Impossible) – 2002

La chèvre de Monsieur Seguin (Editions de l’Impossible) – 2002

L’autre Gateaud (Editions de l’Impossible) – 2002

Eloge du Plouc (Editions La Bouinotte) – 2002

2001, Odyssée de l’espèce (Editions de l’Impossible) – 2002

Reuilly ou les saveurs de la terre (Editions La Bouinotte) (Prix de la Ville de Saumur) 1999

Marcel Lemoine ou la guillotine à vingt ans (Editions Devoir de mémoire) –1996

Les murs de la déraison (Editions de l’Impossible) – 1994

Y a plus de cons (Editions Union Pacifiste de France) – 1986

Le Berrichon sans peine (Editions de la Chan’Plure) – 1980

Pas de gargaillous pour la Mélie (Editions de la Chan’Plure) – 1979

Halte là ! Les Ayatollahs sont là ! (Editions de la Chan’Plure) – 1979

Berrichons, vous êtes formidables (Editions de la Chan’Plure) – 1978

Quel temps fait-il en Berry ? (Editions Adel) – 1977

Partition pour deux brouettes. (Poésies) (Editions Oswald) – 1973

Partager cet article

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article

commentaires

richard Vitte 27/04/2017 11:11

Alors c'est tout?
Cela me manque déjà ses coups de gueule.....

richard Vitte 12/04/2017 09:56

Il y a des jours sans…
Je me souviens de Rolland à la mouette avec toi Élisabeth
Il y a des parenthèses sublimes.
Vos chansons surtout..vraies.
L’affiche de Cabu est vos deux guitares le pid sur un para... :-)

On ne le sait que plus tard, sur le moment on les vit sans se douter.
Et puis je me dis que ça a du l’embêter de ne pas savoir le résultat des élections..
Mais bon, c’est peut- être pas plus mal
j’ai lu un ou deux de ces livres ,écouté vos chansons..
Continue ma belle, continue tout , la mort ce n’est rien, c’est l’oubli qui n’est pas acceptable.
Rolland se battait contre ce qu’il pensait devoir combattre , je parle de combat alors qu’il avait été parmi les signataires projet de désarmement qui n’a pas vu le jour .
Faut toujours manier les mots avec précaution…
Ce n’est pas rien que d’aller rencontrer des taulards…Il l’a fait..
peut- être à cause de Louis Lecoin…
merci Rolland
il n’y a pas de paradis, Rolland avait deux ailles....:-)

Odette Estorgues 12/04/2017 08:36

Chère Elizabeth,
L'annonce de la disparition de Rolland Henault me cause un choc terrible qui s'ajoute et réactive celui que j'ai ressenti à celle de mon fils aîné foudroyé dans la rue par un arrêt cardiaque en décembre 2015. Cela a dû aussi être terrible pour toi qui étais presque une fille pour lui. Sincères condoléances.
Odette Laplaze-Estorgues

Odette Estorgues 12/04/2017 08:36

Chère Elizabeth,
L'annonce de la disparition de Rolland Henault me cause un choc terrible qui s'ajoute et réactive celui que j'ai ressenti à celle de mon fils aîné foudroyé dans la rue par un arrêt cardiaque en décembre 2015. Cela a dû aussi être terrible pour toi qui étais presque une fille pour lui. Sincères condoléances.
Odette Laplaze-Estorgues