Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2019 6 25 /05 /mai /2019 08:57

« Panem et circenses », du pain et des jeux, disaient les Romains. Rien de tel pour tenir le peuple sous emprise. Le pain n’est pas toujours au rendez-vous, mais pour les jeux, nous sommes devenus champions. Le cirque, aujourd’hui, est surtout footballistique et olympique, et au nom de ces grand-messes mondiales, tout paraît possible.

C’est ainsi que Mme Hidalgo a décidé de faire de Paris un grand parc attractif. Son rêve : une grande zone verte où les bobos pourront flâner et s’ébattre sur les pelouses, jouer à colin-maillard dans les bosquets, faire la queue aux food trucks – très importants, les food trucks –, siroter en terrasse et, demain, peut-être, faire du pédalo sur la Seine.

C’est dans cette optique que s’inscrit le projet présenté par le maire de Paris, ce mardi : un parc de 50 hectares au cœur de Paris, du Trocadéro à l’École militaire en passant par le pont d’Iéna, le Champ-de-Mars et la tour Eiffel, réalisé pour les Jeux olympiques de 2024. Un projet à 72 millions d’euros qui « devrait permettre aux quelques 6 millions de visiteurs de la tour et 20 millions de personnes qui fréquentent les abords du site chaque année, de vivre une expérience totalement différente de celle d’aujourd’hui ».

Mme Hidalgo en est toute renversée. « C’est un chemin extraordinaire ! On va offrir un nouveau parc aux Parisiens, qui vont pouvoir lâcher la main de leurs enfants et se balader en entendant le chant des oiseaux », dit-elle. « Aujourd’hui, nous faisons le pari d’une ville végétale […]. Paris se devait de garder le leadership à l’international sur la question environnementale. […]. Nous prouvons que nous savons nous adapter, nous questionner et nous réinventer. » Toujours modeste…

On en pleurerait de bonheur s’il n’y avait un hic : c’est la fermeture du pont d’Iéna, l’un des grands axes automobiles pour traverser la Seine, ce qui va encore repousser la circulation vers des tunnels saturés et accroître les embouteillages à la périphérie. Car Mme Hidalgo ne soigne que son électorat : les bobos chics à fort pouvoir d’achat. Elle pense Paris, jamais « Grand Paris », et n’a que faire des classes moyennes repoussées toujours plus loin en Île-de-France.

Il semble qu’une fois de plus, une fois encore, ce projet n’ait fait l’objet d’aucune concertation avec les communes limitrophes.

Source

Partager cet article

Repost0

commentaires