Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 08:53

 

Juste histoire d'énerver un peu, car il n y a rien à faire sinon de le savoir !... 

Eh oui, une retraite de ministre est transmissible aux héritiers par une conversion en rente viagère. Pas sûr que beaucoup de gouvernements parmi les  plus pourris de notre planète aient pensé à ça !

Petite info croustillante :

On s'en doutait mais la Direction des Services Fiscaux vient de le confirmer ! SARKOZY ne paye aucun impôt depuis plus de 12 ans.

Alors que depuis son élection ses revenus se décomposent ainsi :
- Indemnité mensuelle du Président de la République: 24.874, 55 Euros
- Retraite de député ( à vie ): 9.298,21 Euros
- Retraite de ministre ( à vie et convertible après son décès en rente viagère pour ses héritiers tranquilles): 8.776,34 Euros
- Retraite de maire de Neuilly ( à vie ): 6.241, 92 Euros 
Soit un total mensuel de :  49.191,02 Euros 

Une grande misère...misère, aurait chanté Coluche.
Même si, tout à fait légalement, 30 % de ces revenus ne sont pas imposables, il reste tout de même à notre agité de l'Elysée un revenu imposable mensuel de : 34.435,71 Euros 
Mais sur ces petites rentes, Sarko ne paye plus aucun impôt, malgré les réclamations qui lui sont faites depuis 1995 !!! 
Et ce n'est pas tout ! 
Sarko a déclaré pour l'ISF un patrimoine de 1.576.394 Euros, juste avant l'élection présidentielle. 
Or il est propriétaire, outre de trois assurances-vie totalisant 897.654 Euros, de

- 1 appartement de 340 m² à Neuilly, 
- 3 studios de rapport dans le 6ème, 
- 1 résidence d'été de 11 pièces et 13.000 m² de terrain à côté d'Ajaccio (son intérêt pour la Corse n'est pas que désintéressé..), 
- 1 appartement pour les sports d'hiver au-dessus de Chamonix ( 120 m² ) 
Sans compter quelques jolies collections de tableaux non assujetties à l'I.S.F. Inutile de valoriser ces babioles !
Le tout ne dépasse sûrement pas 1.576.394 Euros.
(*) Vous qui peinez sous le labeur et les charges, diffusez largement ces VÉRITÉS autour de vous !!! 
La France qui travaille et la France qui empoche ...
(*) Toutes ces informations sont vérifiables sur le site de la Recette Principale de Neuilly.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 08:39

 

On y trouvera entre autres un article de Claude Chanaud concernant Le fond de l'air est bleu
sur http://www.encres-vagabondes.com/magazine/henault2.htm.

Lien vers la revue : www.encres-vagabondes.com

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:06

vampire2

Ca y est, cette fois c’est sûr, vérifié par un vétérinaire assermenté : la vache a vêlé ! Et pas n’importe quelle vache, la vache de l’Elysée, à l’étable de l’Elysée, là ousque les veaux sont si propres et si tant bien élevés.

La vache a vêlé entre le bœuf et l’âne et un certain nombre d’autres animaux sacrés dans cette crèche où le fumier abonde ! Pas mal de porcs nous assure-t-on, des boucs, des chèvres, des bestioles en pagaille ! Avec les parasites inhérents à ce cheptel.

Quelques êtres humains en voie de décomposition avancée. L’encens monte du château vers les hauteurs célestes où les anges ont des couilles au cul, pour peu qu’on ajoute du viagra !

Mais c’est pas tout !

Le taureau est toujours en rut ! Il annonce d’autres érections spectaculaires pour d’autres élections ! A chaque fois qu’il faudra élire quelqu’un quelque part, il faudra un vêlage ! Ca fait partie de la stratégie de communication, désormais. Du coup, à cause de la consanguinité, les mal foutus vont pulluler, mal foutus de la tronche ou d’ailleurs. Bientôt l’Elysée sera une immense Cour des Miracles, avec des voleurs partout, des culs de jatte, des cons de jatte, des gangsters, des banksters, des voyous plus qu’on en mangera. Une seule bonne nouvelle dans tout ça : l’avortement après la naissance sera enfin légalisé ! Un an après, dix ans après, trente ans après, un siècle après. Ce sera une application étendue de la fameuse pilule du lendemain, sauf que ça se comptera en années, en décennies ! 

Malheureusement cette divine naissance est contrariée, pour ne pas dire effacée, par un deuil dont on se remettra difficilement, le décès par mitraillette de Monsieur Kadhafi, qui a passé l’arme à droite (mais c’est pareil qu’à gauche, c’est comme dans la politique actuelle).

On se souvient avec émotion que cet humaniste avait été reçu à Paris, en très grandes pompes, et avec toutes ses tentes, et même sûrement ses tantes, et que ça avait donné l’occasion à la Dame Boutin, d’ouvrir sa gueule de chèvre dégénérée pour proférer ces mots :

« Pas de tentes dans la rue des banques ». Elle voulait parler des SDF, qui n’avaient pas, chez eux, en France, le droit de s’installer sur les trottoirs. Eh bien je suis en mesure de fournir des précisions sur l’arrivée au paradis de Mr Kadhafi, grâce à une longueur d’ondes spéciale, que je ne vous livrerai pas, car vous n’êtes pas un ami kadhafien.

Donc, Mr Kadhafi s’est carrément égaré dans les dédales des trois paradis, le chrétien, le judaïque, et le jardin d’Allah !

Une rupture d’anévrisme serait à l’origine de cette confusion regrettable ! D’abord, il n’a pas vu de gonzesses au jardin d’Allah ! Il s’est mis en colère :

 

- Qu’est-ce que c’est que ce bordel sans femmes à violer ? Mais c’est la zone, ici.

 

Et comme Saint Pierre le conduisait dans le jardin d’Adam et d’Eve, là ousque les anges ont point de sexe, le détail a tout de suite frappé Mr Kadhafi.

Monsieur Sein-Pierre a tenté une explication théologique : Les gonzesses, ça fait toujours des histoires, les petits n’enfants, ça se laisse violer…pas les gonzesses, voyez nos voisins, chez Jehovah ! Mr DSK est arrivé avec sa grosse bite et il est tombé sur une négresse qui faisait pourtant le ménage et qui nettoyait les vieilles saloperies. Il est aussi tombé sur un bec, mais pas celui qu’il croyait !

Alors ça a fait plein d’histoires qui sont préjudiciables aux choses de la religion.

Alors Mr Kadhafi a exigé une carte des lieux célestes et des explications claires pour entrer au bordel d’Allah, lequel se nomme là-bas un « harem »…Mais non, pas Harem Désir, ça, c’est un autre escroc, dans le genre humanitaire, il n’est pas question de bites avec lui mais d’argent volé. Volé pas violé. Mr Harem vole l’argent mais il ne le viole pas, il est honnête !

Et voilà comment on raconte l’histoire, la vraie. J’ajoute pour finir en cercle, que l’enfant évoqué au début est une charmante petite fille, multi-fendue pour une carrière plus rapide, très jolie, avec de fort belles oreilles pleines de billets de la Banque de France, et qu’on lui préparé de superbes pampers en or massif.

L’or, en effet, à l’étable de l’Elysée, ils se le mettent au cul, rien que pour humilier le populo d’en bas !

Bien entendu, c’est tout à fait volontairement que j’ai parlé en termes crus de ces événements divins et que j’ai mêlé un peu de thune à ces histoires pourtant si pures et si tant innocentes, qu’on finit par commettre des erreurs dans la Sainte Taxe. A force, on est désorienté, d’autant que j’habite un département dont le préfet est un repris de justice (30 000 euros d’amende et un mois de prison avec sursis) condamné pour abus de bien sociaux.

J’ai l’intention de lancer une pétition en faveur de tous les détenus pour qu’ils deviennent en sortant, demain matin, tous absolument tous, préfets, ministres ou hauts fonctionnaires.

Une formation de putes (mais dites des « hétaïres ») est à l’étude à l’Elysée, car il faut instruire les jeunes dès la naissance, en les accoutumant en particulier au suçage des bites.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:55

C'est pas seulement rigolo, c'est tragique !

11 258 AnT jefferson (jv)

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:52

 

 

La plupart des médias n’en parlent pas !! 

Silence total du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement pressés de dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (Certes avec raison).

Pourquoi se taisent-ils sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi a été votée en douce, par tous les groupes politiques, UMP, PS, UDF et PCF, qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des Français.

Repris sur RMC par JJ  BOURDIN qui souligne que nos élus de la gauche à la droite sont  tous d'accord.

L’information sur la nouvelle indemnité « chômage »des députés a été relevée par : le Canard Enchaîné" le 7 février 2007puis reprise et précisée par le Midi Libre, le 1er Mars 2007. Curieusement, ce sont les seuls médias à en avoir parlé : Pour chaque député non réélu,les Français devront payer sur 5 ans : 417.120 euros,  soit 60 mois x  6952€. Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative. Pour un Député en fonction, son indemnité mensuelle est à ce jour, selon info sur le site « Assemblée nationale » de : 5177,66 € NET Soit : 6952,91 € brut.

Ce vote est intervenu au moment où les candidats dénoncent le train de vie dispendieux de l'Etat ! et nous parlentdes efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette. Jean-Louis Debré nouveau président du conseil constitutionnel a fait un joli cadeau à ses amis députés de tous les partis !

Avant de quitter son perchoir, Jean-Louis Debré a fait voter à l'unanimité et dans le silence complet, une loi pour que désormais, un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois. Bien entendu, de plus, cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération de 5 ANS n’est tenu à aucun engagement comme par exemple : justifier de la recherche d’un nouvel emploi, d’une visite mensuelle à l’ANPE,- d’une activité justifiant cette «Aide Sociale». Bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires. Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite hors échelle. Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élevé de cette catégorie, ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant moins d'une année d'ancienneté dans son grade. Comme pour les fonctionnaires, s'y ajoute l'indemnité de résidence, au taux de 3 %.

Selon l'article 2 de l'ordonnance précitée : Le montant de cette indemnité de fonction est égal au quart du montant de l'indemnité parlementaire (indemnité parlementaire proprement dite majorée de l'indemnité de résidence). Depuis le 1er février 2007, les indemnités mensuelles brutes sont donc les suivantes : Indemnité de base : 5 400, 32 €. Indemnité de résidence (3 %) : 162, 01 euros, Indemnité de fonction (25 % du total) : 1390, 58 €. Soit brut mensuel 6 952,91 euros. Retenues obligatoires devant être déduites du brut mensuel+ diverses retenues : Cotisation à la caisse des pensions, pendant les 15 premières années du mandat :1153,08 €. Contribution exceptionnelle de solidarité : 55,62 €. C. S. G. Contribution au remboursement de la dette sociale : 539,55€. Cotisation au fonds de garantie de ressources : 27,00 €.  Soient net mensuel 5177,66 euros.

Chaque député non réélu coûte donc aux Français 417.180 €uros brut sur 5 ans !

A l'issue des 5 ans d'indemnités, les députés non réélus percevront  à vie 20 % de ce traitement soit 1390 € par mois. Evidemment aucun parti n’a protesté, vu que tous bénéficient des largesses de M. Debré.

 

 Alors, faîtes des efforts. Travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les "golden parachute" de nos députés. Si vous êtes scandalisé et refusez d’être pris pour un C…, Diffusez au moins ce message. Sinon contentez-vous de payer !

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:39

 

En adoptant en catimini, au coeur de l'été, l'article 54 de la loi de finances rectificative pour 2011 (loi n° 2011- 900 du 29 juillet 2011), le Parlement a porté atteinte au principe de gratuité de la justice.

Depuis le 1er octobre 2011, une somme de 35 euros, pudiquement dénommée « contribution pour laide juridique », est exigée, sous peine d'irrecevabilité de la demande, pour lintroduction de toute instance civile, commerciale, prudhommale, sociale, rurale ou administrative. Cette manuvre fiscale a pour but de compenser la dépense occasionnée par lextension des libertés des citoyens bénéficiaires, désormais, de l'assistance dun avocat dès la première heure de toute garde à vue. Ce qui conduit à faire peser le financement de la défense des personnes qui incombe à l'État sur ceux qui n'ont d'autre recours que de saisir les tribunaux pour faire valoir leurs droits.

 Tout comme la nouvelle taxe sur les mutuelles entrave l'accès aux soins, cette taxe entrave l'accès au juge. Ainsi après la suppression de nombreuses juridictions (réforme de la carte judiciaire de 2008), et alors que la justice manque cruellement de moyens, c'est une nouvelle atteinte portée à ce service public.

 En outre, cette taxation de l'accès à la justice est profondément inégalitaire et, par conséquent, injuste.

 Elle est injuste, en pesant uniformément sur l'ensemble des justiciables, sans tenir compte ni de la nature des droits qu'ils cherchent à faire valoir ni de la situation des citoyens « moins égaux que les autres » lorsqu'ils sont placés en situation d'infériorité objective dans certains contentieux.

 Ø      Une taxe injuste pour le justiciable qui doit se défendre dans sa vie professionnelle :

 Est-il équitable que les salariés, demandeurs dans 99% des contentieux devant les conseils de prudhommes, soient désormais contraints d'acquitter une taxe dissuasive dont les employeurs, pour leur part, nauront pas à faire l'avance ?

 Est-il admissible que l'irrecevabilité des demandes sanctionne le non paiement de cette taxe alors quil na jamais été débattu de la spécificité du principe de l'unicité de l'instance qui sapplique en matière prudhommale ? Est-il admissible, encore, que le projet de décret fasse du juge le collecteur de l'impôt en confiant à lui seul le soin de soulever d'office cette irrecevabilité, condamnant définitivement le salarié à renoncer à tous ses droits, quels qu'ils soient ?

 Est-il sensé d'exiger le règlement de ces 35 euros dans les procédures de référé, pour des demandes de communication de bulletins de paye ou de documents de fin de contrat ?

 Cette taxe est d'ailleurs incompatible avec les principes de la justice prudhommale, fondée sur la recherche préalable dune conciliation. Contraint de s'acquitter de la taxe avant même laudience initiale qui lui permettrait d'aboutir à une solution négociée, le salarié est ainsi incité soit à renoncer à agir, soit à opter pour des médiations extra judiciaires, qui pourraient le conduire à labandon de tout ou partie de ses droits.

 Cette taxe empêche également les travailleurs du secteur public de saisir la justice pour contester des changements d'affectation, des refus de reconnaissance d'accidents de service, des sanctions disciplinaires ou des licenciements.

 Ø      Une taxe injuste pour le justiciable qui doit se défendre dans sa vie quotidienne et de citoyen :

 Est-il judicieux que les consommateurs soient entravés dans leur accès au juge chaque fois quils voudront mettre en cause, pour recouvrer des sommes souvent modestes, le fabricant d'un produit défectueux, une grande surface, leur banque, leur compagnie d'assurance, le fournisseur indélicat qui n'honore pas son contrat…

 Est-il équitable que les associations qui défendent devant les tribunaux les droits des personnes vulnérables aient à payer cette nouvelle taxe, dans un contexte de baisse des subventions publiques ?

 Est-il conforme au discours écologique de ceux qui nous gouvernent que soit dressé ce nouvel obstacle à l'action judiciaire des associations et collectifs de citoyens confrontés aux dégâts du marché de l'urbanisme ou des nuisances environnementales les opposant à des intérêts puissants ?

 Nest-il pas anti-démocratique de faire payer aux électeurs 35 euros le droit de contester les résultats dune élection ?

 Pour les personnes détenues qui entendent exercer, devant le juge administratif, un recours contestant les conditions de leur détention, cette taxe dresse un obstacle supplémentaire à leur accès au droit et au juge.

 Cette taxation apparaît d'autant plus inacceptable quelle pèse individuellement sur chacun des justiciables confrontés à la même difficulté face à une même organisation ou entreprise. Cette opération fiscale injuste donne à voir les promesses non tenues du président de la République, qui s'était engagé à une réforme facilitant l'accès au droit des personnes en instituant une action de groupe. Or ce gouvernement s'obstine à la refuser alors quelle est seule susceptible d'ouvrir la voie contentieuse à des actions réellement efficaces parce que collectives.

 Cette taxation nouvelle, destinée à durer, à s'aggraver sans doute, s'ajoute aux frais supplémentaires imposés aux justiciables pour se rendre dans les greffes et aux audiences du fait de la réforme de la carte judiciaire.

 Elle se cumule avec une autre taxe de 150 euros qui doit être payée devant les cours da'ppel dans le cadre des contentieux soumis à la représentation obligatoire pour financer, cette fois, la suppression de la profession d'avoué et son indemnisation : là encore les pouvoirs publics n'entendent pas assumer les réformes du monde judiciaire et se déchargent de leur financement sur les justiciables.

 Les bénéficiaires de laide juridictionnelle sont dispensés de la taxe mais le plafond de ressources exigé est tel que, concernant les prudhommes, seulement 14% des salariés en bénéficient. En outre cette exonération est conditionnée à la demande de lassistance dun avocat alors que la taxe s'applique à l'essentiel des contentieux sans représentation obligatoire.

 Aucune taxe ne devrait peser sur les particuliers contraints de saisir les juges pour faire respecter leurs droits contre des entreprises, banques, compagnies d'assurance, qui, elles, consomment des prestations de conseils juridiques sans subir de taxes, génèrent de nombreux procès par leurs activités et sont considérablement favorisées puisqu'elles déduisent leurs frais dans leur comptabilité et récupèrent la TVA sur leurs factures d'avocats.

 Assurément, cette taxe creuse plus encore l'inégalité dans l'accès au droit et à la justice.

 Nous demandons aux parlementaires de déposer un amendement abrogeant l'article 54 de la loi de finances rectificative 2011 à loccasion du débat sur la loi de finances 2012.

 Signataires : Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, CGT, Syndicat de la juridiction administrative, Union syndicale des magistrats administratifs, Union syndicale Solidaires, CFE CGC, Unsa, OIP, FSU, LDH et CFDT



Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:30

Je ne peux m'ôter de l'esprit cette image: un jeune manifestant syrien entre dans un hôpital avec une blessure à la jambe et en ressort avec une balle dans la tête. Sa famille, en pleurs, m'a décrit comment le régime lui a renvoyé le corps et a ajouté: "il n'y a plus aucun endroit sûr en Syrie, pas même les hôpitaux."

Pendant six mois, j'ai parlé à des victimes de torture et de viol, j'ai enterré certains de mes plus proches amis, militants pacifistes des droits humains. Mais la pression s'intensifie dans la région et nous pouvons ensemble faire quelque chose pour mettre fin au carnage et à ces hôpitaux de l'horreur: convaincre d'urgence la Russie - allié clé de la Syrie et son fournisseur d'armes - de cesser de faire barrage à une action internationale.

Jusqu'à présent, personne n'a demandé de comptes à la Russie qui fournit des armes utilisées dans ces atrocités, mais si vous vous joignez à moi dès maintenant, nous pouvons faire changer les choses -- la Chancelière allemande Merkel et le Premier ministre turc Erdogan exercent tous deux une grande influence sur la Russie et soutiennent le mouvement démocratique syrien. Ensemble, appelons-les à agir avec la Ligue Arabe pour pousser la Russie à cesser de bloquer une action de l'ONU en Syrie. Signez la pétition urgente adressée à l'Allemagne et à la Turquie -- je la remettrai aux ministres des Affaires étrangères de ces deux pays cette semaine:

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_horror_in_syria_fr/?vl

Pas moins de 5 500 personnes ont été tuées en Syrie, ce qui équivaut au bilan humain de la guerre au Kosovo. Selon le personnel hospitalier et des témoins avec qui Avaaz s'est entretenu, les forces de sécurité syriennes se sont servies des hôpitaux et des véhicules du Croissant-Rouge pour arrêter, tuer et torturer des dizaines de manifestants pro-démocratie, et pour séquestrer des médecins, bafouant ouvertement le droit international.

Il y a deux semaines, la Russie a scandaleusement conduit le Conseil de Sécurité de l'ONU à bloquer une action mondiale capable de stopper le massacre d'innocents par le régime syrien. Et pendant ce temps, elle a livré des armes très puissantes aux bouchers syriens.

Mais à présent la pression sur Assad s'intensifie -- les sanctions économiques épuisent son armée aujourd'hui sous-financée, et la Ligue arabe lui a donné deux semaines pour rencontrer les dirigeants de l'opposition reconnue. Désormais, deux pays clés peuvent permettre d'arrêter les effusions de sang: la Turquie, voisine de la Syrie et puissance régionale émergente, et l'Allemagne, deuxième partenaire commercial de la Russie et son intermédiaire habituel.

La Turquie et l'Allemagne sont tous deux sensibles à l'opinion mondiale et apparaissent de plus en plus comme les défenseurs du mouvement syrien pro-démocratie. Une forte impulsion de la part des citoyens pourrait les amener à faire pression sur la Russie pour qu'elle cesse de soutenir le régime. Signez la pétition maintenant -- je la remettrai aux ministres turc et allemand des Affaires étrangères cette semaine:

http://www.avaaz.org/fr/stop_the_horror_in_syria_fr/?vl

Pendant que certains gouvernements se demandent désespérement comment agir, les membres d'Avaaz font vraiment changer les choses en Syrie. Nous avons contribué à l'adoption de sévères sanctions contre le pétrole syrien qui finance la répression menée par Assad. Nous avons brisé le black-out sur les médias et travaillé sans relâche pour établir des rapports sur les disparitions et autres crimes, démontant ainsi les mensonges du régime. A nous de faire en sorte que la flamme de l'espoir brille plus que jamais et éclaire la voie vers la démocratie et la paix en Syrie.

PLUS D'INFORMATIONS:

L'Occident dénonce le veto russe et chinois sur la Syrie à l'Onu (L'Express):
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/l-occident-denonce-le-veto-russe-et-chinois-sur-la-syrie-a-l-onu_1037492.html?xtor=x

Affrontement diplomatique à l'Onu sur la Syrie (NouvelObs):
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111015.REU0309/affrontement-diplomatique-a-l-onu-sur-la-syrie.html

La Turquie a rencontré officiellement le Conseil national syrien (Libération) :
http://www.liberation.fr/depeches/01012366333-la-turquie-a-rencontre-officiellement-le-conseil-national-syrien

Journée sanglante en Syrie malgré la pression de la communauté internationale (Le Monde):
http://www.lemonde.fr/international/article/2011/10/18/journee-sanglante-en-syrie-malgre-la-pression-de-la-communaute-internationale_1589433_3210.html

Syrie : la Ligue arabe pour une "conférence de dialogue national" (Le Point):
http://www.lepoint.fr/monde/syrie-la-ligue-arabe-pour-une-conference-de-dialogue-national-17-10-2011-1385383_24.php

La Turquie et la Russie renforcent leur coopération économique (Today´s Zaman)
http://fr.rian.ru/world/20110316/188883540.html

L'Allemagne, deuxième partenaire commercial de la Russie (site web du ministère des Affaires étrangères de l'Allemagne, en allemand):
http://www.avaaz.org/german_foreign_ministry

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:28

 

 La Ligue des droits de l'Homme demande que, par la voix des plus hautes autorités de la République, soit reconnu dans le crime d'Etat qu'a constitué la violente répression dune manifestation désarmée d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961. Cet épisode est emblématique des atteintes aux droits de l'Homme commises tout au long de la période coloniale, notamment pendant la guerre d'Algérie, durant laquelle la France s'est trop souvent éloignée des valeurs quelle avait pourtant proclamées.

Pour que soit faite, cinquante ans après, la lumière sur ce drame, elle demande que soit assurée la liberté daccès aux archives concernant cet événement, en particulier celles :

- du conseil interministériel convoqué le 5 octobre 1961 par le Premier ministre, à la suite duquel un couvre-feu discriminatoire et inconstitutionnel a été mis en place dans le département de la Seine par le préfet de police Maurice Papon ;

- des conseils des ministres de cette période, en particulier par les notes prises par le secrétaire général de la présidence de la République, M. Geoffroy de Courcel.

- du ministère de l'Intérieur, de la préfecture de police, du Premier ministre et du Ministère des Affaires étrangères relatives aux négociations d'Evian.

Attachée à la connaissance par les citoyens de l'histoire contemporaine de la France, la Ligue des droits de l'Homme pense que c'est à ce prix que, cinquante ans plus tard, cet épisode de notre histoire pourra être mieux connu.

Plus généralement, elle demande que les archives de l'Etat soient soumises à des règles communes en matière d'archives conformes au fonctionnement des Etats démocratiques. Ce qui implique que soient versées aux Archives nationales celles de la préfecture de police de Paris, des ministères de la Défense et des Affaires étrangères, quitte à ce que leurs fonds relèvent de dispositions particulières précises et justifiées. Et que les archives des anciens ministres, Premiers ministres et présidents de la République relatives à leur fonction ne soient pas privatisées par les intéressés mais versées dans leur ensemble aux Archives nationales.

Elle réclame également que la notion d'archives « incommunicables » telle qu'elle apparaît dans la loi de 2008 soit effacée par une nouvelle loi.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:23

 

Site : http://www.chansonrebelle.com/

 

Saint Paul en Jarez, le18 octobre 2011

Bonjour à tous,

Lors du festival "Aix Ouf Festival", Gérard Prats m'a suggéré une démarche qui peut intéresser tous les chanteurs présentés sur le site. L'idée est simple : mutualiser les lieux, adresses et responsables, partant du principe qu'un chanteur ne fait que rarement un spectacle dans le même lieu dans les 3 ou 4 ans qui suivent sa prestation.

Il y a donc une rubrique dans la barre de navigation du site "Lieux de spectacles" dans laquelle seront mentionnés les lieux que vous m'enverrez.

Je mettrai à jour le listing au fur et à mesure de l'envoi des informations.

Salut fraternel

Mail :

gerard-gorsse@chansonrebelle.com

 ou

g.gorsse@free.fr

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 08:21

 

Un nouvel article a été ajouté sur natur-action.blogspace.fr:

15 000 manifestants contre le nucléaire à Rennes (35)

Samedi 15 octobre 2011, plus de 15 000 manifestants (jusqu'à 20 000 selon certains médias) ont manifesté dans une ambiance festive dans les rues de Rennes (35) contre le nucléaire civil et militaire. A l'appel de la "coordination antinucléaire ouest", de nombreuses coordinations et collectifs ont...

voir l'article

Voir aussi l''article de l'ABP
Ils étaient 20.000 à Rennes samedi contre le nucléaire
 http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=23511
Voir aussi:
STOP Nucléaire RENNES 15 octobre 2011

Didier Anger : Le scandale EPR.

 

Didier Anger du CRILAN expose l'irrationnel EPR, des ingénieurs des Mines et du capitalisme d'État Privé

http://www.dailymotion.com/video/xlq4sk_didier-anger-scandale-epr-rennes-oct-2011_news h

Le Clown Gouvernementeur. Jean Kergrist

Jean Kergrist, le représentant clownesque gouvernementeur, nous promet les 36 chandelles pour nous éclairer l'avenir apocalyptique nucléaire, des trous et des trous, encore et encore !
Merci à sa clairvoyance atomico-satirique ..

http://www.dailymotion.com/video/xlqare_le-clown-gouvernementeur-jean-kergrist-stop-nucleaire-rennes-oct-2011_news

VITE COUPE !

La presse et les photos ... !
Georges Cadoudal , sonneur des Monts d'Arrée ouvre la marche ..

20 000 ? 30 000 ? 40 000 ? Ou plus !

http://www.dailymotion.com/video/xlpw1f_vite-coupe-stop-nucleaire-rennes-15-oct-2011_news

VITE VUE !

Manifestation de grande ampleur à Rennes le 15.octobre 2011 pour l’arrêt du nucléaire, en vue des élections du future résident du château élyséen …

Ouest France (15.10.11) dans une manchette, annonce 20 000 manifestants, les organisateurs estiment le double, et à minima à l'équivalent de 2007et pour le rassemblement .contre l'EPR, du  béton, des trous de fromage et dôme de verre associés !

Et qu'en dit l'AFP ?

http://www.dailymotion.com/video/xlpv89_vite-vue-stop-nucleaire-rennes-15-oct-2011_news



Partager cet article
Repost0