Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 09:58

Condamné à la perpétuité pour « détention d’armes », Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste libanais, est le plus ancien prisonnier politique d’Europe.

Dernièrement, le tribunal avait enfin ordonné sa libération sous condition d’expulsion du territoire français. Le Liban a accepté de le recevoir.

Cédant une fois de plus à la pression conjointe des Etats-Unis et d’Israël, Valls a refusé de signer l’arrêté d’expulsion rendant ainsi impossible sa libération.

Voir la vidéo retraçant sa vie.

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 09:55

Ports de plaisance par dizaines, autoroutes au kilomètre, aéroports à gogo et services publics au kilo : sous la pression de la Troïka, Athènes solde des pans entiers du pays et se met à dos la population.

Vendre pour alléger la dette ? Face aux innombrables exigences de ses créanciers, la Grèce s’est donc engagée à privatiser à tout va. Mais ce programme patine, de retards en ratés, tandis qu’enfle la contestation populaire. La fronde se centre actuellement sur Thessalonique, deuxième ville du pays. En jeu : la vente de la compagnie des eaux EYATH (que le groupe français Suez était bien parti pour racheter), et celle du port – lorgnée par huit investisseurs européens, asiatiques et émirati. Deux privatisations combattues par les salariés, les habitants et les élus locaux.

Plus grave pour le gouvernement, la plus haute juridiction administrative du pays vient de mettre son veto à la cession de la compagnie des eaux d’Athènes. Dans un Arrêt tonitruant, le Conseil d’Etat vient d’estimer que «la transformation d’une entreprise publique en entreprise privée ayant pour objectif le profit fait peser une incertitude sur la continuité de l’offre de service public abordable et de qualité».

Source : Attac

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 09:50

Le groupe VIVESCIA NUTRIXO, actuel propriétaire des grands Moulins Maurel (Minoterie situé à la Valentine, Marseille), veut fermer l’usine afin de réaliser une plus value immobilière, en supprimant 60 emplois directs. Les ouvriers veulent maintenir leur usine et à force de lutte, ont trouvé un repreneur solide…

A ce jour, l’actuel propriétaire, le groupe VIVESCIA NUTRIXO ( Francine, bannette), dont l’état est actionnaire à 11%, veut fermer l’usine pour réaliser une plus value immobilière, laissant au chômage 60 salariés

Les ouvriers luttent depuis Juillet 2012 pour garder leur outil de travail et ont réinvesti l’usine pour la maintenir en état de fonctionnement.

Leur combat et leur acharnement leur ont permis de trouver un repreneur.

Un repreneur et ses partenaires se sont déclarés intéressés et prêts à payer cash pour la reprise de l’usine, mais NUTRIXO refuse toujours de venir à la table des négociations.

Le 2/10/2014, alors que les salariés avaient rendez-vous en préfecture pour des négociations, celle-ci envoie 3 cars de CRS pour reprendre l’usine permettant ainsi à NUTRIXO de démanteler 2 machines importantes d’une grande valeur à la fois financière et pour la reprise du travail

Il y a bien là une volonté de débouter les acheteurs potentiels. NUTRIXO veut à la fois faire sa plus value immobilière, mais également empêcher toute reprise de la minoterie afin de rester N° 1 français et d’accroître ses parts de marché sur le plan mondial.

Depuis un mois, deux expulsions des salariés avec intervention des CRS ont eu lieu à la demande des actuels propriétaires. Des vigiles ont remplacés les CRS et par 2 fois l'usine a été réinvestie sans violence.

Les 60 salariés ont refusé cette fermeture et se battent pour le maintien de l'activité, avec occupation des lieux, et, un puissant soutien syndical, politique et citoyens.

 

Moulins Maurel : PETIT RAPPEL HISTORIQUE

http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?f=19&t=25577  

 

Moulins Maurel : lettre ouverte au Président

http://www.cyberacteurs.org/forum/viewtopic.php?f=19&t=25578  

 

vidéo où transparait bien la force humaine de leur combat :

http://www.dailymotion.com/video/x28y89m_non-a-la-fermeture-des-moulins-maurel_news  

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:33

C’est fou ce que nos contemporains peuvent aimer et pratiquer la vraie littérature ! Après avoir fait rédiger le chef d’œuvre par un nègre, ils passent dans une émission de télévision. Parmi les jeunes génies qui montent, le Prix Goncourt 2015 ne devrait pas échapper à Julien Lepers. Dans son dernier opus, « Les mauvaises manières, ça suffit ! », il part en guerre, avec ce style qu’on lui connaît, contre les mauvaises habitudes qu’ont pris les Français en 2014. Dans une véritable somme de 719 pages, il atteint au grand art !

Tout d’abord il annonce la couleur. Il méprise le peuple, et spécialement ceux qui persistent à boire : « Trinquer c’est vulgaire, provincial, en un mot populaire ». Il ajoute aussitôt qu’il faut être « tolérant ». Toutefois sa tolérance n’ira pas jusqu’aux usagers du métropolitain. Dans le métro, en effet, on rencontre n’importe qui et notamment les « gangs habituels qui écument la ville... » Et il s’y connaît en gangs, le Julien, il fait partie du célèbre « gang des animateurs de la télévision ». D’ailleurs il a été condamné le 4 janvier 1994, à un an de prison avec sursis et 150 000 francs d’amende pour fraude fiscale. Mais comme il connaissait les bonnes manières, il s’est blanchi lui-même. Un vrai champion de la propreté, je vous dis. Il n’aime pas non plus les « musiciens non autorisés par la R.A.T.P. » et les « mendiants professionnels ».  Il parle en tant qu’artiste lui-même et auteur de textes inoubliables chantés par Herbert Léonard.

Mais ce n’est pas tout, Monsieur Julien connaît les bonnes manières. Sans tomber dans la vulgarité prolétaire, il donne des leçons de maintien. Il s’indigne contre ceux de ses contemporains qui « urinent encore debout ». Et il leur donne un conseil judicieux : « pisser assis ». A ce niveau de réflexion, on est en droit de s’interroger sur sa profession réelle. Ce Julien ne serait-il pas un Jules ? Un « Julot casse-croûte », bref et pour simplifier, un souteneur ? Ne livre-t-il pas ses candidats à l’avidité des recruteurs du milieu ?

Non rassurez-vous, ce Jules n’en est pas un ! Il a trop de morale pour exercer une profession de ce genre. Car si l’argent n’a pas d’odeur, il a bien reniflé ses propres candidats à « Question pou un champion ». Renifler, c’est le mot juste, et il y en a trop qui sentent mauvais, il n’hésite pas à le dire, certains « candidats » ont une « hygiène douteuse ». Il va jusqu’à préciser parce qu’il ne veut pas dire n’importe quoi sans preuves. Parmi les candidats, « il y en a qui pètent, il y en a qui rotent ».

Et ça ne peut plus durer, une solution : qu’ils achètent son ouvrage immortel, il leur en coûtera 21 euros seulement.

C’est deux fois rien par comparaison avec la cagnotte !

Repost 0
Publié par Rolland Hénault
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:28

Dans ce reportage tourné avant la guerre de l’été dernier, Jean-René Dufort et son cameraman traversaient toutes les étapes pour entrer à Gaza, par le passage israélien d’Erez, une entreprise laborieuse. Avec son style habituel, il voulait ainsi démontrer que les Palestiniens ne pouvaient pratiquement plus sortir du pays.

Après la diffusion de ce reportage, une plainte a été déposée par le Centre consultatif des relations juives et israéliennes.



Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:19

Depuis juillet 2013, l’Union Européenne (UE) a entamé des négociations avec les Etats-Unis (USA) afin de conclure un accord commercial de libre-échange entre l’UE et les USA en 2015. Cet accord, baptisé « Transatlantic Trade and Investment Partnership »  (TTIP soit « Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ») a donc pour objectifs de réduire, voire supprimer les droits de douane, d’uniformiser les réglementations de part et d’autres de l’Océan atlantique, d’ouvrir les marchés pour les services, l’investissement et les marchés publics et de mettre en place un mécanisme de règlements des différents entre entreprises et Etats.

Les différents éléments du mandat de négociations n’ont été diffusés que tardivement (9 octobre 2014) et partiellement. De façon générale, ces négociations restent opaques pour la plupart des élus des États membres et du grand public, contrairement à ce qui a été affirmé récemment par la Commission européenne, alors même que ce Traité engagera la vie économique et sociale de millions d’européens à long terme.

Les enjeux de ce traité pour les Etats membres de l’UE nécessite débat démocratique et transparence à tous les niveaux. Or le constat est que ni l’un ni l’autre n’existent.

Une réelle démarche de transparence serait en premier lieu de permettre au grand public de savoir qui sont les négociateurs mandatés par l’UE pour mener les négociations.

Une équipe de négociateurs européens sous influence? Lire la suite

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:16

Au cours des négociations en haut lieu qui se sont tenues entre août et octobre, Kiev et Washington ont convenu que les Américains financeraient, comme dette à long terme, les activités destinées à renforcer la défense de l’Ukraine.

En échange d’un soutien financier, Kiev s’est engagée à installer sur son territoire plusieurs prisons secrètes pour « recueillir » les combattants de l’État Islamique, révèle l’agence.

La nécessité de créer des centres de détention spéciaux fait suite à la fermeture des prisons secrètes de la CIA situées en Europe de l’Est.

En raison du conflit armé en Irak et en Syrie, les États-Unis n’ont pas d’installations spéciales pour la détention illimitée extrajudiciaire des djihadistes et de ceux qui s’opposent à l’alliance antiterroriste.

Il est également signalé qu’il y aura dans ces prisons des individus qui ne sont pas de citoyenneté ukrainienne et qui sont soupçonnés de participation dans les rangs des forces d’autodéfense du Donbass avec d’autres personnes considérées comme indésirables par Kiev. Les prisons seront probablement situées dans le centre et l’ouest du pays, où les prisonniers sont actuellement détenus dans le cadre du conflit armé au Donbass en attendant un échange contre des militaires ukrainiens emprisonnés.

Pour minimiser les risques de fuites d’informations confidentielles, les prisonniers vivront en isolement et sous surveillance vidéo. Des méthodes qui permettent de détenir des individus sans les inculper formellement. À l’heure actuelle, l’Ukraine est prête à recevoir jusqu’à 150 détenus, mais ce chiffre pourrait croître, d’après Kriminform.

 

Lire sur Russia Today

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:12

Ce dimanche, Peretz a formellement fait parvenir sa démission au ministre de la Justice et chef du parti Hatnuah, Tzipi Livni.

Sa démission prendra effet le mardi 11 novembre.

Cette annonce survient peu après que Peretz a accusé le Premier ministre israélien de se comporter de manière irresponsable durant l’entretien ministériel hebdomadaire.

Il a déclaré que Netanyahou était devenu « l’otage de la droite radicale » israélienne, et a créé de l’instabilité « dans tous les domaines : diplomatique, social et financier ».

« Il y a une profonde crise politique et socio-économique. Benjamin Netanyahou, à mon grand regret, est devenu l’otage de la droite radicale », a déclaré Peretz.

Le ministre israélien avait précédemment affirmé qu’il ne resterait pas au gouvernement si ce dernier poursuivait sa politique actuelle.

« À mon grand regret, je pense que Netanyahou n’est pas la solution. À vrai dire, dans bien des cas, c’est lui le problème. » (Amir Peretz)

Le ministre sortant a également exprimé son inquiétude concernant ce qu’il considère comme « un manque de négociations » et de progrès politique vis-à-vis des Palestiniens, suite notamment à la cessation bilatérale des pourparlers directs au mois d’avril.

Peretz est le second ministre israélien à quitter le gouvernement israélien ce mois-ci. L’ex-ministre de l’Intérieur Gideon Saar, du Likoud (le parti de Benjamin Netanyahou), a donné sa démission au début de ce mois-ci.

Le ministre israélien de l’Environnement a auparavant exercé en tant que ministre de la Défense dans le gouvernement de l’ancien Premier ministre Ehud Olmert, de 2006 à 2007. Il fut également le directeur du syndicat des travailleurs Histadrut.

Source : http://presstv.com/detail/2014/11/09/385368/israel-minister-quits-over-bibi-policy/

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:07

ETIENNE CHOUARD : " Il n'y a pas de "crise" , tout se déroule comme prévu ! ". Voir la vidéo ici 

Repost 0
Publié par Odette Estorgues
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:02

Pour la sortie du livre "Passés par la case prison" (éd. La Découverte), l'Observatoire international des prisons présente MAUX-DITS ! Une soirée manifestive en présence d'artistes, d'écrivains et d'anciens détenus le SAMEDI 14 DECEMBRE à 18h30.

Avec les écrivains Olivier Brunhes, Philippe Claudel, Virginie Despentes, Nancy Huston, Mohamed Kacimi, Gérard Mordillat.

Les témoignages de Christophe de la Condamine, Yazid Kherfi et Sylvie Piciotti.

Les artistes Ali (Avec Mathurin Bolze et Hedi Thabet / Cie Mpta), La Shtar Academy et Sandra Nkake

Participation libre : 1, 2, 5, 10, 20, 50… euros !

 

Réservation conseillée sur www.lemonfort.fr

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article