Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:44

Pauvre Jean-Vincent Placé. Agressé en plein Paris, le voilà songeant à arrêter la politique. Les odieux malfaiteurs l’ont délesté de sa montre à 7.000 €, son portable et sa carte bleue. Le voilà tout nu. Bon pour la zone naturiste d’Anne Hidalgo.

Comment avoir l’heure, dorénavant ? Comment appeler l’AFP ? Comment s’acheter une bonne conduite sans carte de paiement ? Ah non, la vie politique est décidément trop dure. Jusqu’à présent, la racaille se contentait d’opérer ses méfaits dans des quartiers de pauvres. Voilà qu’ils débordent ! Qu’ils viennent jusque dans nos bras égorger nos montres et nos portables. Aux armes, citoyens !

Jean-Vincent Placé a raison de vouloir arrêter la politique. Les revenus sont trop élevés. Le risque de se faire dérober des objets de valeur trop important. Caissier dans un Lidl ou agent d’entretien à la ville de Paris, il passait une soirée tranquille dans un « Léon moules frites » à l’abri de tout risque de se faire dérober sa Swatch à 35 €. La politique est un métier beaucoup trop rémunérateur. Une reconversion s’impose.

 
Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:42

Lundi, jour de la rentrée des classes, Emmanuel Macron était en visite dans une école primaire de Forbach. Un voyage officiel (VO) qui nécessitait un important dispositif de sécurité. Les fonctionnaires de la Direction départementale de la sécurité publique de Moselle (DDSP) avaient reçu des renforts extérieurs à l’instar des hommes de la Section d’intervention (SI) de Nancy, à en croire les réseaux sociaux des différentes organisations syndicales.

En poste sur les lieux du VO avant 6 h du matin pour certains, les policiers recevaient, vers 10 h, un petit sachet repas. À l’intérieur : une pomme, une bouteille d’eau de source 50 cl, une mini-brique de jus d’orange et un sachet de 4 biscuits. Un encas dans l’attente d’un repas de midi qui tienne l’estomac ? Que nenni !

Ce sera la seule et unique collation - un « goûter d’écolier » plaisantent certains - distribuée aux forces de l’ordre chargées d’assurer la sécurité autour du déplacement présidentiel. Autant dire qu’il fallait avoir de la réserve pour tenir une vacation sur le terrain d’une durée de près de 10 h. « Quand on a su qu’il s’agissait du seul et unique repas auquel nous aurions droit, on a cru à une blague », note un policier. « C’est un manque criant de considération pour des économies de bout de chandelle. S’il y avait eu au moins un sandwich dans le colis, la pilule aurait peut-être pu passer mais là… D’autant que, bloqués sur le dispositif, on ne pouvait pas aller acheter de quoi se restaurer ».

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:38

Commis de librairie, il rencontre en 1950 son premier amant, dont il devient secrétaire particulier et courtier : le peintre Bernard Buffet. Il est lié également intimement à Jean Cocteau (il sera le titulaire exclusif du droit moral sur l’ensemble de son œuvre et financera la maison Jean Cocteau) et à Jean Giono. Objecteur de conscience quand arrive l’heure du service militaire, il sera finalement réformé. Rapidement, notre Rastignac jette son dévolu sur un jeune créateur de la haute couture, pour lequel Buffet dessine : Yves Mathieu-Saint-Laurent, dit Yves Saint Laurent. Avec lui, Pierre Bergé fonde en 1961 la célèbre maison de couture, grâce à l’investisseur américain J. Mack Robinson. Bergé en est aussitôt directeur général. En 1972, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent rachètent la maison de couture et les licences et Bergé en devient le P-DG.

Il sera encore P-DG du groupe Charles of the Ritz, incluant Yves Saint Laurent Parfums (1986). Président de l’Institut français de la mode depuis 1985, il a également présidé et fondé la Chambre syndicale du prêt à porter des couturiers et des créateurs de mode (1974-1993). Le Nouvel Observateur de décembre 1988 lui attribue la 122e fortune française, soit de 400 à 420 millions de francs. Il est alors le 30e contribuable français (L’Événement du jeudi, 18 août 1988). Aujourd’hui, il ne pèserait plus « que » 120 millions d’euros, ayant placé l’essentiel de sa fortune dans des fondations ou des associations (notamment de lutte contre le sida).

Saint Laurent et Bergé revendent en 1992 leur société au groupe d’État Elf-Sanofi. Les conditions, extrêmement avantageuse pour le « couple », auraient alors rapporté 300 millions de francs pour 40,5 % des parts seulement, Bergé et Saint Laurent posant un verrou avec une société par action simplifiée personnelle (SAS). La Commission des opérations de bourse (COB) ouvrira une enquête en 1993, infligeant une sanction de 3 millions de francs en octobre 1993. S’en suivra un feuilleton judiciaire avec une réduction de la peine à 1 million de francs en mars 1994 avant que Pierre Bergé ne soit mis en examen (30 mai 1994) pour « violation de monopole des sociétés de bourse et délit d’initié ». Le juge d’instruction chargé de l’affaire conclura finalement à un non-lieu en 1995. En 1999, Saint Laurent est revendu à Gucci-PPR et François Pinault devra débourser 500 millions de francs pour dénouer le montage d’YSL.

Richissime, Bergé possède (ou possédera) un hôtel particulier à Paris, une île dans le Finistère, la fameuse Villa et le Jardin Majorelle à Marrakech, un mas à Saint-Rémy-de-Provence avec une piscine quasi-olympique pour les invités (il ne se baigne pas) et le Château Gabriel avec 35 hectares à Deauville (vendu en 2007).

L’activité de haute couture de la Maison Yves Saint Laurent ferme ses portes en 2002 à la suite du retrait du couturier, et Pierre Bergé rachète l’activité pour un euro symbolique. Bien que ne vivant plus avec Yves Saint Laurent depuis 1976, il signe, au domicile de ce dernier, un pacte civil de solidarité, peu de temps avant la mort du couturier, dont il devient ainsi l’héritier légal. Yves Saint Laurent décède le 1er juin 2008. Lors de l’éloge funèbre à l’église Saint-Roch, le prêtre demande, lapsus révélateur, de venir se recueillir sur la tombe de Pierre Bergé. Dès le mois d’octobre, Pierre Bergé annonce la vente de leur collection. Le 23 février 2009 se tiendra donc « la vente du siècle », organisée au Grand Palais par Christie’s, comprenant 730 lots, dont notamment une collection de tableaux impressionnistes. Elle rapportera la bagatelle de 373,5 millions d’euros. (...)

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:32

Si la nouvelle en a réjoui beaucoup, une centaine de manifestants, parmi lesquels Danielle Simonnet, conseillère de Paris de La France insoumise, se sont donnés rendez-vous pour dénoncer l'attribution des Jeux olympiques 2024 à Paris.

Quelques heures avant l'annonce officielle de l'attribution des Jeux olympiques de 2024 à Paris, ce 13 septembre, ils étaient plus d'une centaine malgré la pluie battante à s'être rassemblés devant le parc de Bercy. Dans le cadre de la manifestation sportive, cet espace vert doit accueillir l'Arena 2, salle polyvalente qui doit doubler le Palais Omnisports de Paris-Bercy. «Les Jeux du fric», dénonce au micro un opposant qui s'inquiète de la confiscation par les grandes multinationales de l'esprit sportif ainsi que du risque de tension sur le marché de l'immobilier parisien.

Un autre opposant évoque le bilan des Jeux olympiques d'Athènes en 2004, dont le budget, initialement prévu à 5,3 milliards d'euros avait finalement plus que doublé pour atteindre 11,1 milliards.

Une militante de l'association Droit au logement (DAL) s'inquiète de l'«épuration sociale». «Ça va entretenir la spéculation immobilière», prévient-elle.

Présent également, un militant briguant la mairie d'Aulnay (Seine-Saint-Denis), Hadama Traoré, remet en cause les bénéfices de la tenue des Jeux à Paris. «En banlieue, comme c'est vendu par les médias et les politiques, c'est un bienfait», constate-t-il avant d'ajouter : «Mais si on savait [...] ce sont les grands groupes, les entreprises et le secteur hôtelier qui vont réellement profiter des JO.»ue

Danielle Simonnet, conseillère de Paris et oratrice nationale de La France insoumise, opposante de toujours à la tenue de jeux Olympiques à Paris, était présente afin d'apporter son soutien aux opposants.

«On est sur un événement pharaonique qui ne répond pas aux besoins de la population, au contraire, à la fin c'est le peuple qui paiera la facture», lance-t-elle.

«Le coût des Jeux olympiques a toujours été sous-évalué», souligne-t-elle encore. D'autant que, selon l'élue, les équipements qui seront construits ne seraient pas adaptés aux besoins de la population. La conseillère de Paris reproche en outre au projet olympique de concentrer un budget important sur des équipements monumentaux, là où les mêmes moyens permettraient d'en construire plusieurs, prenant comme exemple les piscines et les stades.

Au lieu de rénover le Stade de France pour les JO2024 à Paris, on pourrait en construire 10 dans le 93, explique Danielle Simonnet, «Avec une piscine olympique, on fait plus d'une dizaine de petites piscines de proximité», argumente-t-elle, ajoutant : «Avec le coût de la rénovation du Stade de France, c'est une dizaine de stades, à taille humaine, qui pourraient être financés sur l'ensemble du territoire.»

Sur Twitter, Philippe Poutou, ancien candidat à la présidentielle du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) a pour sa part qualifié l'événement de «grand projet inutile et imposé».

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:27

Le Canada et les États-Unis traversent une crise sanitaire due à la généralisation des opioïdes. 1/3 des États-uniens souffre de douleurs chroniques conduisant les médecins à prescrire 289 millions de fois des opioïdes en 2016.

Les médicaments opiacés sont plus chers que l’héroïne vendue au marché noir.

Il n’existe pas d’estimation fiable du nombre de patients devenus dépendants aux opiacés.

Selon le département de la Santé, en 2015 12,5 millions d’États-uniens abusaient des opioïdes, plus de 33 000 en sont morts. Cette années là, la crise de santé publique a coûté 78,5 milliards de dollars.

En 2016, le nombre de morts par overdose de médicaments opiacés ou d’opiacés illégaux aux États-Unis était à peu près équivalent aux morts sur la route et nettement supérieur aux victimes des attentats terroristes dans l’ensemble du monde.

Le 10 août 2017, le président Trump a déclaré la crise des opioïdes « urgence nationale ».

Une étude du professeur Alan B. Krueger de l’université de Princeton a mis en lumière le lien étroit entre la crise des opiacés et l’effondrement du marché du travail.

Une recherche, comté par comté, atteste que la moitié des hommes de 25 à 54 ans sans emploi tombe rapidement malade, n’est plus en état de retravailler, et est contrainte de prendre quotidiennement des opiacés. Cette observation n’est pas vérifiée pour les femmes.

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:23

En dépit des propos de son homologue français, qui avait qualifié son gouvernement de dictature, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé l'envoi d'aide humanitaire à l’île française dévastée par l’ouragan Irma.

Le gouvernement du Venezuela a annoncé le 10 septembre qu'il ferait parvenir 10 tonnes d'aide humanitaire à l'île de Saint-Martin, ravagée par l'ouragan Irma. Des biens de première nécessité tel que de l’eau, de l'équipement de secours, des vêtements ou encore des matelas seront envoyés sur place.

Le ministre des Relations intérieures, de la Justice et de la Paix Néstor Reverol a déclaré que ces aides seraient livrées par un avion des Forces armées nationales bolivariennes (FANB) selon le quotidien El Nacional.

Face au désastre humanitaire à Saint-Martin, le ministre vénézuélien des Relations extérieures, Jorge Arreaza, s'est exprimé sur Twitter : «Le Venezuela et l'ALBA [Alliance bolivarienne des peuples de notre Amérique] seront toujours présents pour tendre leur main fraternelle face à toute difficulté. Nous sommes encore alertes dans les Caraïbes.»

Dix personnes sont mortes et plus d'une centaine ont été blessées dans la partie française de Saint-Martin à la suite du passage de l'ouragan Irma. On estime à 95% le pourcentage d’habitations détruites.

L'annonce de l'aide apportée à l'île française par le gouvernement vénézuélien survient alors que les relations sont au plus bas entre le pays d'Amérique latine, qui traverse une grave crise, et Paris.

Le 29 août, dans un discours face aux ambassadeurs français, Emmanuel Macron avait notamment qualifié le Venezuela de «dictature qui tente de survivre au prix d'une détresse humanitaire sans précédent, alors même que les ressources de ce pays restent considérables».

Réponse dès le lendemain du ministre Jorge Arreaza dans un communiqué : «Les propos du président de la République française démontrent une profonde méconnaissance de la réalité.»

Le ministre vénézuélien avait alors appelé au «respect pour sa démocratie», estimant que l'intervention verbale du dirigeant français constituait une «ingérence» dans les affaires du Venezuela.

Le ministre Néstor Reverol a souligné que l'initiative vénézuélienne faisait partie de la coopération internationale de l'ALBA, même si l'île de Saint-Martin n’en est pas membre.

Initiée en 2004 par Fidel Castro et Hugo Chavez, l'ALBA est une organisation politique, culturelle, sociale et économique vouée au renforcement de la coopération économique et écologique entre certains pays d’Amérique latine et des Caraïbes, comme Cuba, la Bolivie, le Venezuela ou encore Sainte-Lucie. Une alliance par ailleurs chère à Jean-Luc Mélenchon, qui souhaitait y faire adhérer la Guyane et les Antilles françaises.

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 11:17

Les régions syriennes qui ne sont plus sous l’emprise des terroristes ont le plus souvent besoin d’être totalement reconstruites. Pour aider les Syriens à retrouver le plus vite possible leur mode de vie d’avant-guerre, la Russie leur enverra plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction.

La Russie livrera plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction en Syrie afin de restaurer les infrastructures des localités libérées des terroristes, indique le ministère russe de la Défense.

Actuellement, le département militaire russe est en train de transporter des équipements et des matériaux de construction par voie ferrée vers le port de Novorossiisk, situé au bord de la mer Noire, d'où ils seront envoyés en Syrie.

«La Russie fournira à la Syrie plus de 4.000 tonnes de matériaux de construction et d'équipements de construction spéciaux pour restaurer l'infrastructure du système de survie des localités libérées des terroristes», apprend-on d'un communiqué du ministère russe de la Défense.

Au total, la partie russe enverra plus de 40 unités d'équipement de construction (bulldozers, excavatrices, grues) pour des travaux de restauration, plus de 2.000 tonnes de tuyaux métalliques pour les conduites d'eau et autres installations de survie, des centaines de kilomètres de fils à haute tension et des fils de fibre optique pour restaurer le réseau électrique et le système de communication, des matériaux de construction pour la reconstruction d'hôpitaux, écoles et établissements sociaux.

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 11:07

Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, veut faire passer en force à l'Assemblée Nationale et au Sénat à l'automne, le projet de loi liberticide permettant de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’hépatite B ou le ROR, et de poursuivre pénalement les parents récalcitrants. 

Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu'il y ait la moindre justification épidémiologique. L'état ne doit pas se substituer à l'autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition. 

La loi Kouchner dispose qu’ “Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment” 

la Convention d'Oviedo stipule : art 3  «Primauté de l'être humain  – L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intérêt de la société ou de la science.» 

L'arrêté Salvetti / Italie de la Cour Européenne des Droits de l’Homme arrête qu’« en tant que traitement médical non volontaire, la vaccination obligatoire constitue une ingérence dans le droit au respect de la vie privée, garanti par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales». 

Et enfin, la déclaration des droits de l’homme “Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.” 

 

NOUS NE POUVONS PAS NOUS LAISSER VOLER NOTRE DROIT FONDAMENTAL A LA LIBERTÉ DE DISPOSER DE NOTRE CORPS 

 

Nous faisons appel à votre mobilisation, pour une 

 

Grande Manifestation Nationale 

 

qui aura lieu le 

 

Samedi 9 Septembre 2017 à 14 h 

 

devant le Ministère de la Santé 

 

pour protester contre ce projet LIBERTICIDE 

 

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page évènements de l’organisation, des moyens de covoiturage sont éventuellement possibles. 

 
Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 11:02

Grande nouvelle, innovation urbaine quasi planétaire : les nudistes parisiens ont désormais leur pré carré quelque part dans le bois de Vincennes.

Cela ne durera, bien sûr, que deux ou trois mois dans l’année car le climat, même par temps de réchauffement climatique présumé, ne le permet pas. Mais ce n’est pas grave, les gazettes en ont tant parlé !

Pourtant, le symbole est fort, à un point tel qu’Hidalgo n’en a pas mesuré toutes les implications.

À poil, les contribuables parisiens le sont en effet, après un « sextuplement » (pardon) de la dette et un doublement des impôts depuis que les socialistes se sont emparés du magot municipal.

À poil, ils le seront encore plus quand il faudra régler les frais olympiens des Jeux olympiques.

À poil, les automobilistes le seront quand ils auront vendu leurs vêtements pour payer la prolifération des contredanses qui vont leur tomber sur le râble dès janvier prochain, quand le système de logiciel espion mis en place par la ville verbalisera le moindre retard dans le paiement des droits de stationnement.

À poil, ils le sont de toute façon déjà, pour se libérer des tricots dans lesquels ils transpirent et enragent dans les embouteillages...

 

Source

 
Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 10:57

Certes, Christophe Barbier n’est pas Bossuet. Ces jugements sont souvent hâtifs – il faut bien pondre son œuf que tous les matins du monde nous offrent à gober sur la chaîne d’information en continu – et, justement, comme écrivait l’Aigle de Meaux, « qui veut juger hâtivement juge précipitamment », mais Christophe Barbier fait désormais autorité du haut de sa chaire où il débite des vérités intangibles, sans doute trouvées sur le coin de la table cinq minutes avant d’entrer en studio.

Avant d’arriver à cette formule d’apothéose consacrant le chef de l’État en Président-Philosophe – le nec plus ultra pour un pays qui adore avoir des lettrés à sa tête et qui vient de se coltiner dix ans d’analphabétisme élyséen -, Christophe Barbier nous explique qu’« il y a des formulations chez Emmanuel Macron, toujours très littéraires, toujours très ciselées qui donnent parfois le sentiment d’une élévation avec un risque d’arrogance ». Vous noterez que le compliment l’emporte largement : deux points pour « toujours », un seul pour « parfois ». Emmanuel Macron n’est pas arrogant. Non, il y a juste un « risque d’arrogance ». Nuance. La petite gousse d’ail, en quelque sorte, pour relever le gigot.

C’est là qu’on se dit qu’on a quand même fait de sacrés progrès dans la façon de cirer les pompes des grands de ce monde depuis qu’on imprime du papier.

Tenez. Dans son cruel roman « Au bon beurre », racontant la France sous l’Occupation, Jean Dutourd reconstitue un article de l’hebdomadaire Gringoire, relatant l’audience de la famille Poissonard chez le maréchal Pétain, à qui elle offre un panier d’œufs. 

Extrait : « Leurs ancêtres attendaient ainsi, à Versailles, lorsque, venant de leur campagne, dans un acte d’amour spontané pour leur maître, ils décidaient de lui apporter en offrande les produits de leur commerce rustique… Mais voilà que tout se tait. C’est Lui… Le Maréchal leur donne en échange Son sourire et le rayon de Ses yeux. Le Maréchal lui offre l’éblouissement de Sa face… L’homme met un genou en terre comme un chevalier devant son suzerain. C’est une grande minute… »

 

Source

Repost 0
Publié par ELIZABETH
commenter cet article