Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 08:05

Samedi 18 janvier 2020 étaient programmées les premières épreuves “E3C” du nouveau baccalauréat de Blanquer au Lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Un rassemblement devant le lycée, organisé à 8h par une intersyndicale très large, réunissait plus de 200 personnes.

Après des prises de parole devant l’établissement, la manifestation est entrée dans le lycée, par le portail laissé ouvert par les autorités de l’établissement. Il n’y a eu aucun empêchement à l’égard des élèves convoqués pour les épreuves, aucun passage en force, aucune dégradation à l’intérieur de l’établissement.

Au bout d’un moment, la direction de l’établissement a annoncé dans la cour du lycée (avec le mégaphone de l’intersyndicale !) l’annulation des épreuves, puis les manifestants sont ressortis dans le calme, sans être inquiétés par les forces de l’ordre positionnées dans la rue.

Mais quelques jours plus tard, six représentants des syndicats Sud éducation, Snes-Fsu, Cgt Éduc’Action et Unef, ainsi qu’un lycéen d’un autre établissement en lutte, étaient convoqués au commissariat de police de Clermont-Ferrand. Soutenus par plusieurs centaines de manifestants et accompagnés de leurs avocats, tous ont fait valoir leur droit au silence.

Un an plus tard, le 27 avril 2021, les représentants des syndicats auditionnés en 2020 ont reçu par courrier une ordonnance pénale (procédure de jugement sans comparution ni débats contradictoires). Ils et elle sont condamnés à une amende de 400€ pour les enseignants, 200€ pour les étudiants, ainsi qu’une inscription au casier judiciaire B2, pour le délit d’”intrusion non autorisée dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement scolaire dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement“.

Ces condamnations résultent de l’application d’une loi adoptée sous Sarkozy pour réprimer les intrusions de casseurs dans des établissements scolaires. À l’époque, la Ligue des Droits de l’Homme et le Syndicat des Avocats de France avaient souligné que ce texte de circonstance risquait d’être utilisé pour réprimer des actions n’ayant pas grand-chose à voir avec les raisons invoquées à leur promulgation…

C’est la première fois que des responsables de syndicats du secteur de l’éducation sont condamnés au pénal pour être entrés dans un établissement dans le cadre d’une action syndicale collective.

 

Source

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 07:58

La reine de la presse people, proche du couple Macron, Michèle "Mimi" Marchand, a été mise en examen samedi 5 juin notamment pour "subornation de témoin" dans l'affaire portant sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a indiqué son avocate à France Info. La patronne de l'agence de paparazzi BestImage a été mise en examen également pour "association de malfaiteurs en vue de commettre une escroquerie en bande organisée" et placée sous contrôle judiciaire. "Elle conteste fermement les faits reprochés", a souligné Me Caroline Toby.

Jeudi, elle avait été placée en garde à vue dans les locaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le Parquet national financier (PNF).

Elle est soupçonnée d'association de malfaiteurs et de subornation de témoin concernant l'intermédiaire Ziad Takieddine, témoin important dans l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. L'homme d'affaire avait accordé un entretien, en novembre dernier au Liban, à un journaliste de Paris Match et un photographe de BestImage, l’agence de presse de Mimi Marchand. Dans cette interview, Ziad Takieddine dédouanait Nicolas Sarkozy dans le dossier du financement libyen. Les policiers veulent savoir ce qui a conduit Ziad Takieddine à ne plus accuser Nicolas Sarkozy.


Source

Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 07:55

Dans un discours télévisé prononcé le 8 juin 2021, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a mis en garde la classe politique libanaise.

Après avoir dénoncé la pénurie, selon lui organisée par les distributeurs, de médicaments, les problèmes d’approvisionnement en carburant, en électricité et maintenant en nourriture, il a sommé chacun de prendre ses responsabilités.

Il a souligne que le Premier ministre désigné, Saad Hariri, avait la responsabilité de composer un gouvernement, coupant l’herbe sous le pied des partis chrétiens qui le poussent à renoncer. Il a également souligné que des élections législatives anticipées ne changeraient rien et repousseraient la capacité de répondre à la crise.

Puis, il a déclaré que si les autorités politiques n’étaient plus capable d’assurer le quotidien des Libanais, le Hezbollah se chargerait de négocier avec l’Iran l’approvisionnement en nourriture et en carburant.

Hassan Nasrallah n’est pas un élu du Peuple, mais celui-ci a faim.

 

Source

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 10:48

Un soir de juillet, il avait fait très chaud et j’avais dû verser l’ultime bouteille de pinot gris de Reuilly dans le radiateur de mon véhicule, si bien que je n’étais qu’à 1,5 gr, je suis mis en demeure de m’arrêter par une gendarmette, qui me fait observer que je n’ai pas allumé mes lanternes (le soir tombe), que j’ai grillé un peu le stop sur la départementale qui va de Malicornay à Chavin, que j’ai omis de m’enserrer mes puissants pectoraux dans la ceinture dite de sécurité, que  j’ai téléphoné en  conduisant, et que tout  ça allait chercher dans  les 50 000F d’amende et deux ans de prison dont six mois fermes. Et puis elle ajoute, en argot des gendarmeries :

- Papiers du véhicule et permis de conduire siouplait.

Et j’exhibe aussitôt (non j’exhibe pas ce que vous croyez !) mon permis de conduire, modèle 1958, et là, miracle :

- Vous êtes né à Saint-Valentin ? au pays des amoureux.

Modeste, je réponds :

- Eh oui, mademoiselle la gendarmette, et l’amour ça me connaît.

Je la vois se métamorphoser. Ses mollets tremblent sous l’uniforme réglementaire. Les yeux mi-clos, la poitrine alanguie, je la sens prête à défaillir. Je dois dire que je n’ai pas abusé de la situation, c’était trop facile. Elle m’a fait sauter (c’est une façon de parler) mes nombreuses infractions. Ensuite, elle s’est évanouie, avec le portable j’ai appelé le SAMU. Une heure plus tard, elle me remerciait à la clinique de la Châtre :

- Ah ! vous alors, les natifs de Saint-Valentin, vous êtes vraiment très forts en amour ! Mes collègues de la brigade sont des rigolos à côté de vous.

Je ne cite pas la brigade, je tiens à la paix des ménages.

Comme je vois que cette histoire vous a plu, en voici une deuxième.

Ça se passe au magasin Carrefour à Châteauroux. Je fais la queue devant la caissière (c’est encore une façon de parler). Arrive mon tour. Un trouble envahit la jeune femme, elle tape n’importe quoi sur son clavier, mélange allègrement les euros avec les francs, me rend un billet sur lequel il y a « A toi pour la vie », en lieu et place d’une production de la Banque de France. Puis elle s’excuse, je la console, je lui dis : « Vous savez, vous n’êtes pas la première à qui ça arrive, je suis né à Saint-Valentin… »

Du coup, elle comprend tout, la foule s’écarte respectueusement, les mâles ont un sale regard, les femmes émettent pour ainsi dire un « oh » de gourmandise. Elles salivent déjà, j’en suis sûr.

Eh bien, voilà ce qui vous arrive, en gros, quand vous êtes nés au pays des amoureux. Quant à savoir exactement pourquoi on a cet impact assez incroyable, je n’ai toujours pas d’explication sérieuse. Je me contente de constater, objectivement.

 

ROLLAND HENAULT
dans "Articles" - 6 volumes - Editions de l'Impossible

Partager cet article
Repost0
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 10:39

Ecoutez-le jusqu'au bout malgré la coupure de pub (YouTube vous saucissonne maintenant toutes les vidéos). Ce mec avait une excellente mentalité. Et un talent incroyable. Je te salue vieux frère !

Partager cet article
Repost0
29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 09:41

« Forestscape » est un nouveau concept « immersif », en pleine nature, organisé tout l'été dans la forêt de Schnepfenried (Bas-Rhin) par la compagnie théâtrale du Reflet. Il propose aux participants d'incarner de jeunes alsaciens récalcitrants qui doivent s'échapper d'un camp de redressement nazi. Le but : rejoindre la Résistance. Pour y parvenir, durant une heure, ils doivent résoudre diverses énigmes, en interaction avec un comédien, et réussir des épreuves physiques. (Le Figaro 28/05/2021).

 

Les théâtreux manquent singulièrement d’idées. Ressortir les vieux uniformes vert-de-gris et nous rejouer « Ach so, la guerre gross malheur », ça sent le déjà vu. Moi j’ai un bien meilleur plan, un scénar qui n’exige aucun accessoire d’époque, ni traction ni mitraillette.

Mes acteurs à moi porteront des blouses d’infirmiers dans un décor discret : un local en banlieue baignant dans une odeur d’éther. Les candidats qui franchiront l’entrée devront remplir toutes les conditions de bonne santé mentale en présentant un « pass sanitaire » complètement vierge. Pour plus de précautions, on leur posera la question « Acceptez-vous la vaccination ? » pendant que les faux infirmiers leur saisiront le bras en brandissant une seringue.

En fonction de la violence de leurs réactions, ils seront admis ou recalés.

Pour les gagnants commencera alors une ère nouvelle. Ils s’échapperont du camp de redressement macroniste et rejoindront la Résistance.

 

Mais pour que le Figaro en parle, il faudra attendre la Libération.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 09:24

Le documentaire de Lucio Mollica intitulé « Ex-Yougoslavie – Les procès du Tribunal pénal international » diffusé le 4 mai 2021 sur Arte ne dit pas un mot sur la campagne de terreur organisée par le SDA d’Alija Izetbegović à l’encontre des citoyens serbes de la partie de Sarajevo sous contrôle musulman de 1992 à 1995.

3 000 civils serbes ont été tués, uniquement dans cette partie de Sarajevo. Au cours de cette période, 1 665 civils serbes ont été gravement blessés et 800 ont disparu. La majorité de ces morts et de ces blessés n’était pas liée aux combats entre l’armée bosniaque et l’armée serbe, mais aux actes criminels planifiés par le SDA d’Alija Izetbegović contre des civils le plus souvent agressés dans leurs foyers. Cette campagne de terreur a conduit au grand exode des Serbes après les Accords de Dayton de décembre 1995 ; suite à ces accords, 435.000 Serbes sont devenus des déplacés internes en Bosnie-Herzégovine, au moment où 235.000 Serbes étaient forcés à l’exil face à l’opération de nettoyage ethnique en Croatie. Au final la population serbe d’une ville qui se veut tolérante et multiethnique, Sarajevo, a été totalement éliminée par ceux qui prétendent toujours être les principales victimes de ce conflit.

Dans la seconde partie du documentaire, la falsification est portée à son paroxysme. La responsabilité de tous les crimes commis dans la province méridionale de la Serbie, le Kosovo-Métochie, est attribuée au seul président serbe Slobodan Milošević. Aucun mot sur le massacre de Račak qui a mis le feu aux poudres ni sur les accords de Rambouillet qui constituaient un véritable diktat sur la Serbie. Pire, une vision simplificatrice et simpliste tend à démontrer que les militaires serbes s’en seraient pris à toute la population albanaise ; or une guerre terrible avait commencé dès 1998 entre l’armée yougoslave et l’UÇK, organisation désignée comme terroriste par les États-Unis. Vingt-cinq ans après les faits, Arte ose réaliser un documentaire faisant porter l’entière responsabilité de la «guerre du Kosovo» de 1999 sur les épaules de Slobodan Milošević, au moment même (2021) où plusieurs criminels de guerre albanais, dont l’ancien président Hashim Thaci, sont jugés par le «Tribunal spécial pour le Kosovo ». Encore un nouvel effort de falsification historique, 12.000 morts sont attribués à l’armée yougoslave alors que cette guerre du Kosovo a provoqué 6.500 morts albanais et 2.700 morts serbes.

Alors que toutes les autorités politiques et militaires serbes sont dénoncées dans ce documentaire, pas un nom de responsable bosniaque n’est cité. Les criminels sont serbes, les victimes bosniaques. Seuls les procureurs et les enquêteurs à charge s’expriment, jamais un avocat de la défense. Les crimes à l’encontre des Serbes n’ont jamais reçu la qualification appropriée. Alors qu’il s’agissait le plus souvent de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité, ils ont été qualifiés de simples crimes de droit commun. Les auteurs bosniaques de ces crimes, à l’instar de Naser Orić, ont échappé à la justice : soit ils n’ont pas été inculpés, soit ils ont été déclarés pénalement irresponsables pour troubles psychiatriques, soit ils ont été acquittés ou condamnés à des peines dérisoires au regard de la gravité de leurs crimes. Ce déni de justice résultait notamment de menaces et de pressions exercées sur les juges et les témoins.

 

Source

Partager cet article
Repost0
29 mai 2021 6 29 /05 /mai /2021 09:20

Éboueurs et égoutiers se sont mobilisés mardi 25 mai dès le matin pour préserver leur statut menacé par la réforme de transformation de la fonction publique. L’occupation, prévue pour une durée indéterminée, a été prolongée en fin de matinée suite à des discussions entre les syndicats et la mairie. La position des syndicats est claire : « pas une minute de plus ».

Cette occupation représente une nouvelle étape dans la mobilisation de ces personnels de la mairie aux tâches spécifiques et particulièrement pénibles.

La réforme, qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2022, prévoit que leur temps de travail doit augmenter de 1552 heures à 1607 heures, ce qui revient à aligner leur statut sur un 35 heures annuelles. En pratique, les éboueurs et égoutiers devraient ainsi  perdre huit jours de congés dans l’année.

 

Source

Partager cet article
Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 09:49

J’ai entendu, l’autre jour, que la moitié ou presque des Français auraient profité des confinements successifs pour écrire « Le confinement, ma vie, mon œuvre », « La cuisine en temps de guerre sanitaire », « Comment confectionner son masque en toile à matelas », etc. Il paraît que les maisons d’édition demandent qu’on cesse l’envoi de manuscrits : débordées ! Pourtant, il y aura un ouvrage à rédiger quand on en sera sorti : le Dictionnaire des absurdités gouvernementales.

Un gros dictionnaire qui vient encore de gagner quelques belles pages avec la séance de l’Assemblée, où les parlementaires votaient la sortie de l’état d’urgence sanitaire. Nos éminences la voulaient fin octobre. Le MoDem était contre : ce sera fin septembre. Ou pas. On verra, si les enfants sont sages.

Rigolard, le député de la Manche Philippe Gosselin (LR) a pointé, en séance, quelques-unes des nouvelles farces à l’actif du déconfineur en chef. Il faut dire que la bande à Castex se surpasse, hissant l’absurdité au rang d’art majeur.

On rappellera quelques banalités, acheter du maquillage mais pas de slips ; habiller son enfant jusqu’à deux ans mais pas au-delà ; couvre-feu à 19 heures entraînant dans les supermarchés des queues gigantesques où les gens sont à touche-touche, etc.

Les nouveautés déconfinatoires sont encore plus « époustouflifiantes ». Ainsi celle relevée par le député Gosselin, à savoir le maintien de la fermeture des boîtes de nuit mais la réouverture des… clubs libertins ! « Vous refusez de permettre la réouverture des discothèques, mais savez-vous par ailleurs que les clubs libertins vont pouvoir rouvrir ? Et il est bien connu que dans ces clubs, on pratique tous les gestes barrières. C’est même d’ailleurs pour ça qu’on y va ! Voilà en Absurdie où nous en sommes », a lancé le député de la Manche.

C’est la loi, à ce qu’il paraît, car au regard du Code du tourisme, les clubs libertins sont considérés  comme des salles de  sport. On aimerait  connaître le nouveau protocole  sanitaire : pas plus de six  partenaires à la fois, une porte  pour l’entrée, une autre pour la sortie ? Au revoir Madame, n’oubliez pas votre masque !

Les patrons de discothèque, eux, ne décolèrent pas. C’est « le seul commerce qui est fermé depuis quatorze mois et qui n’a aucune responsabilité dans les deuxième, troisième, quatrième vagues qui sont survenues et celles qui suivront », dit leur représentant à LCI. Pourtant, les discothèques ne seront pas autorisées à rouvrir cet été. On va autoriser des rassemblements de 1.000 personnes et les boîtes à partouzes, mais pas les pistes de danse en extérieur.

Totalement absurde, également, la réouverture des remontées mécaniques dans les stations de ski à compter du 19 mai, d’abord à 50 % de leur jauge, puis à 65% le 9 juin et 100% le 30 juin. En maillot de bain vers les sommets… Tout aussi incompréhensible, la réouverture des parcs d’attractions sans attractions ! C’est le secrétaire d’État au Tourisme qui l’a dit sur RMC, le 6 mai : "les parcs à thèmes pourront  rouvrir dès le  19 mai, c’est-à-dire les activités  de plein-air, les zoos, avec  quelques espaces du type  aquarium, etc. En revanche, les attractions en elles-mêmes, au sens  juridique du terme, ce sera le 9 juin, en même temps que les fêtes foraines."

Enfin, on nous a annoncé en fanfare le retour des mariages. Sauf qu’il y aura toujours le couvre-feu, à 21 heures, puis à 23 heures. Là encore, la représentante du syndicat professionnel s’arrache les cheveux : « On annonce que les fêtes de mariage vont reprendre, tout en interdisant les cocktails debout et en faisant terminer les repas à 21 h, soit l’heure à laquelle ils commencent d’habitude ! »

Les médecins le disent tous : pris pour des girouettes, les gens sont en train de devenir fous. Moi-même, j’avoue…

 

Source

Partager cet article
Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 09:37

★ Les massacres de Deir Yassin et de Tantoura auraient quand même eu lieu

★ Plus de 700 000 Palestiniens auraient quand même été expulsés entre 1947 et 1948

★ Plus de 530 villages auraient quand même été détruits en 1948

★ Le diplomate suédois pro-paix Folke Bernadotte aurait quand même été assassiné

★ Israël aurait quand même envahi illégalement Gaza, le Sinaï, les Golan Heights et Jérusalem Est en 1968.

★ L’artiste palestinien Ghassan Kanafani aurait quand même été assassiné

★ Le massacre de Sabra et Chatila aurait quand même eu lieu.

★ De nombreux massacres auraient quand même eu lieu pendant la guerre des 6 jours (qu’Israël, par ailleurs, savait gagnée d’avance.)

★ Plus de 600 000 colons vivraient quand même en Cisjordanie

★ Israël serait quand même en non respect et violation de plus de 15 résolutions des Nation-Unies. Soyons clairs, j’ai oublié plein de choses et me suis arrêté en 1987, l’année ou le Hamas fut créé. J’aurais pu continuer jusqu’à 2001, puisque le Hamas n’avait tiré aucune roquette avant cette date-là, ou j’aurais pu continuer jusqu’en 2002, puisque ce fut cette année seulement que la première roquette du Hamas atterrit en Israël.

★ Pour être clair, très clair, la création du Hamas est une réponse au projet expansionniste et colonial d’Israël, pas le contraire.

★ Si le Hamas n’existait pas, Israël serait quand même un Etat d’apartheid. Il faut le dire, le crier haut et fort, et le répéter, encore, encore, encore, encore.

 

Source

Partager cet article
Repost0