Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2022 6 17 /09 /septembre /2022 11:50

Extrait d’une interview de Douglas Murray, auteur de « Abattre l’Occident » :

« Tout le langage est corrompu. L’antiracisme aujourd’hui est en fait un racisme. Les idées qui sont censées renforcer l’égalité, l’« inclusivité » provoquent en fait la division. Le terme de « discrimination positive » et bien d’autres expressions se sont d’ailleurs infiltrés dans notre vocabulaire, principalement depuis les universités américaines.

Les nouveaux racistes pensent que l’appropriation culturelle (ou l’apprentissage mutuel, comme nous l’appelions autrefois) est profondément déplorable. Ils considèrent que la culture occidentale est un vol et que toutes les « cultures indigènes » doivent être conservées dans une sorte de bulle et ne jamais être touchées. Olivier Messiaen a-t-il volé lorsqu’il s’est inspiré du rythme indien dans ses compositions musicales ? Bien sûr que non. Il lui rendait plutôt hommage et apprenait de lui. Il en va de même pour Benjamin Britten avec la musique balinaise. Ou la plupart des grands peintres et poètes français. L’idée que notre culture est une culture du vol est une idée profondément régressive présentée sous l’apparence du progrès.

La principale réécriture de l’histoire concerne le passé occidental qui se trouve ainsi tout entier entaché des péchés de l’esclavage, du colonialisme et du racisme. Personne ne nie que ce sont des aspects de notre passé. Mais ils ne constituent pas la somme totale de notre passé, et encore moins le seul prisme à travers lequel regarder tout le reste.

Pourquoi seuls les pays occidentaux auraient-ils des péchés fondateurs ? Quel est le péché fondamental du Nigeria ou du Gabon, par exemple ? Ces pays en ont évidemment un. Après tout, si nous en avons un, pourquoi pas tous les autres pays, toutes les autres civilisations ? pourquoi faut-il que seul l’Occident soit placé sur le banc des accusés et que tous les autres soient considérés comme des innocents édéniques ?

C’est une forme de racisme en soi. La plupart des gens font remonter cette attitude à Rousseau, mais comme je le montre, elle est bien antérieure. L’Occident a toujours cherché à présenter les autres cultures comme meilleures afin d’éclairer d’un jour critique certains aspects de sa propre culture. Et cela a une certaine vertu, même si elle n’est pas infinie.

Voltaire a fait remarquer que la seule chose pire que ce que les Européens blancs faisaient en vendant les Africains noirs était ce que les Africains noirs faisaient en vendant leurs frères et sœurs ou en les spoliant, comme nous le savons aujourd’hui grâce aux Mémoires de personnes comme Olaudah Equiano.

Est-ce que nous blâmons les Africains d’aujourd’hui pour cela ? Je ne vois pas pourquoi. Dans ce cas, pourquoi devons-nous blâmer les Occidentaux pour des crimes commis il y a des siècles ? »


Lire l’intégralité

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2022 6 17 /09 /septembre /2022 11:44

Alors que la rentrée 2022 a été catastrophique, de nombreuses classes restant sans professeur, en particulier en mathématiques (discipline sinistrée s’il en est par la macronie), l’administration préfère suspendre un syndicaliste. C’est révoltant !

Kaï Terada professeur de mathématiques au Lycée Joliot Curie de Nanterre, co-secrétaire départemental de Sud Education dans les Hauts de Seine, militant RESF, et ancien animateur du réseau touche pas à ma ZEP a été informé d’une mesure de suspension pour une durée de 4 mois le 4 septembre 2022 jour de la rentrée des élèves sans qu’aucun motif ne lui soit fourni.

Après les nombreuses manœuvres de répressions visant les syndicalistes enseignants et les lycéens mobilisés (4 de Melle(s), lycéens de Mantes la Jolie, etc la liste est longue), et alors que le dossier administratif de cet enseignant est vide de tout reproche et qu’aucun exposé des motifs n’a été fourni, il y a tout lieu de penser que cette mesure disciplinaire fait suite à l’engagement syndical de Kaï Terada : c’est inacceptable et alarmant.


Source et pétition

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:59

Depuis trente ans, il faut bannir, à l’extrême gauche, le mot « français » du vocabulaire. Il paraît que ça vous classe Front National. Il est pourtant clair aujourd’hui que cette culpabilisation du Français par rapport à sa culture n’est qu’une combine politicarde pour permettre aux multinationales d’entrer dans les marchés.

Les multinationales auraient aboli les frontières, et nous serions devenus "citoyens du monde" ! Quelle escroquerie au langage !

Quelle tricherie lamentable ! Parler français n’exclut pas l’allemand, l’italien, l’arabe, le polonais, l’espagnol, l’anglais... parler français c’est parler Vallès, Jaurès, Marcel Proust, Rousseau, Voltaire, Hugo... et tant d’autres !

Or, on a fait croire aux Français, ceux d’en bas, que c’était « franchouillard » ! Alors ils se sont mis à oublier leur culture. A en avoir honte ! Résultat ? la révolte qui était au cœur de la chanson française a disparu. Plus de Ferré, plus de Brassens, plus de Fanon, plus de... Reste Lavilliers. Renaud trahit lamentablement, montrant par là qu’il n’était que pacotille, folklore à blouson clouté et santiag. Du bidon. Du fabriqué.

Certes, je m’y suis laissé prendre, et ça prouve combien il est difficile de parler de la chanson française. Essayons de préciser.

Il ne suffit pas d’écrire en français, même correct. Il y faut un esprit très particulier, fait de sensibilité et de révolte. Il faut surtout n’avoir peur de rien, et surtout pas des mots. François Béranger, de ce point de vue, m’est apparu exemplaire. Je l’ai vu la dernière fois au Lavoir Parisien dans le 18ème arrondissement. Avec sa bonne gueule de prolo, cette présence étonnante, il lançait pourtant cette chanson particulièrement fine et subtilement écrite : "Anastasie, l’ennui m’anesthésie"... Le genre de texte dont on se dit, après coup, qu’il a toujours existé. Parce que la chanson française n’est pas seulement écrite en langue française, il faut avoir saisi une forme d’esprit, une attitude dans la vie.

Je m’aperçois que j’ai écrit beaucoup de « il faut ». Il faut donc que j’arrête, je n’ai de leçons à donner à personne, et personne n’a de leçons à me donner. Vous foncez, je fonce. Suffit d’être authentique et d’avoir acquis, évidemment, un minimum en matière de langage.

Je préfère dire comment elle a fonctionné pour moi, la chanson française. Je suis né dans une ferme et j’entendis pour la première fois Léo Ferré chanter « Pauvre Rutebeuf ». Je ne suis pas sûr de ne pas avoir compris « bœuf ». Je poussais la brouette à fumier, forcément.

Or, je lis, dans le bouquin de Belleret, « Une vie d’artiste », consacré à Ferré, l’anecdote suivante, que je résume. « Un jour un « routier » (on disait un camionneur) demande à Ferré de lui chanter « sa chanson sur le bœuf ».

Eh bien voilà, une chanson française, on ne la comprend pas toujours du premier coup, on la renifle, on la hume, et après quel bonheur quand on s’aperçoit que l’auteur avait trouvé les mots qui « sonnaient » juste. Si je continue, je m’aperçois que j’adorais « Le piano du pauvre ». Je ne savais pas qu’il s’agissait de l’accordéon. Au collège, il y avait un connard qui frappait un de ses camarades parce qu’il fredonnait le « Piano du Pauvre », vers 1954. Il agissait ainsi au nom du raisonnement suivant :

- « Tu chantes des machins qui veulent rien dire ! Tu vas la fermer, ta gueule ! »

Je crois que j’ai définitivement compris à ce moment un des aspects les plus intéressants de la chanson française. Elle n’était pas facile, et pourtant elle vous accrochait. J’ai commencé à regarder de près les mots grâce à Ferré, à Brassens, justement parce que j’étais ému et parce que je ne comprenais pas vraiment tout. La chanson me disait de chercher à comprendre, elle me rendait heureux sur le moment, et puis je la remâchais, c’était un exercice d’intelligence, formidablement pédagogique et jamais chiant. Ça élargissait l’esprit et la sensibilité.

Aujourd’hui, il est difficile de faire admettre cette idée à des jeunes, mais il ne faut pas non plus exagérer. Une fois l’effet de mode disparu, beaucoup ne demanderaient qu’à se livrer à cet exercice fabuleux : décrypter la vie en chantant autre chose que des niaiseries.

 

Rolland HENAULT ("Articles" volume 3 (2005-2001), aux Editions de l'Impossible)

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:44

Emmanuel Macron et ses donneurs d’ordre du CAC 40 et de l’UE n’ont pas oublié l’époque où ils pétochaient devant les gilets jaunes et où les oligarques français redoutaient que ces nouveaux Sans Culotte arborant le drapeau tricolore ne fassent jonction avec les syndicalistes de classe porteurs du drapeau rouge…

Craignant désormais que l’inflation spéculative à laquelle le conflit Russie-OTAN sert de prétexte, n’allume un grand mouvement populaire cet automne, Macron et ses relais parlementaires ont donc fait adopter en toute hâte une série de mesures plus ou moins superficielles. Même si les travailleurs ne sont pas en état de cracher sur le moindre euro, ces mesures purement conjoncturelles sont moins destinées à satisfaire les besoins populaires (si tel avait été le but ce sont l’augmentation générale des salaires et leur ré-indexation sur les prix qui eussent été décidées…) qu’à émousser la protestation à venir tout en préparant le terrain des contre-réformes exigées par Bruxelles à propos des retraites, des statuts et de l’indemnisation du chômage.

Or, parce que nous n’avons à ménager, contrairement à d’autres, ni l’UE, ni l’euro, ni les ruineuses livraisons d’armes de l’OTAN, nous exigeons d’augmenter fortement les salaires et pensions et de les ré-indexer sans prêter l’oreille aux criailleries des eurocratres et du grand patronat.

Du reste, si MM. les capitalistes refusent d’obtempérer et rappellent que « charbonnier est maître chez soi », il ne faut pas craindre de leur rappeler que l’ « expropriation des expropriateurs » proposée par Marx n’a pas été inventée pour les chiens. Car si les capitalistes ne sauraient se passer des travailleurs, ces derniers eux, pourraient parfaitement se passer des capitalistes !

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:32

Nous prenant pour des débiles mentaux profonds ou des séniles précoces, on nous a expliqué qu’en coupant toutes les veilleuses de nos appareils électriques, nous pouvions économiser 15% de notre consommation. Faux, nous économiserions alors 2 à 3%.

On nous a expliqué qu’en remplaçant nos lampes traditionnelles par des lampes à économie d’énergie, nous pouvions économiser 30 à 35% d’énergie. Faux c’est de 4 à 5 % ce que l’on peut économiser.

Pour couronner le tout, une brillante journaliste de TF1 (quelle chaîne instructive !) a pris le relais et fait le total des économies pouvant être réalisées selon ces critères éclairés : 15 % sur les veilleuses + 35% sur les lampes = 50% d’économie d’énergie.

Elle n’est pas allée jusqu’à le dire, mais nous qui sommes particulièrement débiles, avons deviné que demain, si nous suivions scrupuleusement ces instructions, on pouvait arrêter la moitié des centrales électriques. Nous avons failli mourir idiots ... mais pourquoi ne nous a-t-on pas expliqué tout ça avant !

Pour continuer dans la débilité profonde, la "TF1’s girl" nous a ensuite précisé que pour les 50% restants, on pouvait les alimenter avec des panneaux solaires qui produisent de l’électricité ’verte’, en illustrant son propos d’une photo d’une belle maison avec un petit panneau solaire derrière. Là, "j’ai failli chercher une arme" (2eme degré ...), car on n’avait encore jamais vu un niveau de désinformation pareil, une absurdité aussi monumentale.

En effet, pour produire ces 50 % restants, si on se base sur une consommation moyenne de 6 Kw (un abonnement classique sans chauffage électrique), il faudrait que chaque maison possède 140 mètres carrés de panneaux solaires pour un coût de 89 628€… Calculez le retour sur investissement !

Dans le chapitre "c’est bon pour la planète", il convient d’ajouter que les panneaux solaires, on ne sait qu’en faire quand ils arrivent en fin de vie, car ils contiennent plein de silicium et autres métaux lourds très polluants.

Ne croyez surtout pas que je sois contre les économies d’énergie, je suis à 100% pour, quand elles sont réalistes, mais de grâce pas d’intoxication de ce type, ça frise l’indécence ou la malveillance.

Pour continuer dans l’intox, connaissez vous BIVILLE-SUR-MER en Seine-Maritime ? C’est un petit village du littoral près de Dieppe, où 6 éoliennes sont récemment sorties de terre.

Six engins de dernière génération qui occupent 4 km de notre littoral normand et dont les pales culminent à 85 m de hauteur. Chaque éolienne a une puissance maxi de 2 mégawatts quand le vent souffle fort. Ce n’est pas grand-chose comparé au 2600 mégawatts qui sortent en permanence de la centrale nucléaire voisine, mais c’est toujours ça, surtout quand il fait très froid.

Dommage quand même que cette énergie renouvelable soit si chère et non maîtrisable (4 fois plus chère que celle de l’atome), mais ce n’est pas grave, EDF à obligation de la racheter (et cher).

Mais revenons à nos 6 éoliennes. Depuis quelques jours il n’y a qu’une seule éolienne qui tourne. Les 5 autres seraient-elles privées de vent ? Que nenni, du vent il n’y en a pas depuis plusieurs jours, ce qui est généralement le cas quand il fait très froid ou très chaud. C’est la nature, l’homme ne lui dicte pas encore sa loi. Mais alors, s’il n’y a pas de vent comment expliquer qu’une et une seule des éoliennes tourne ?

La réponse est très simple : on veut nous faire croire à fond aux énergies renouvelables, alors on n’hésite pas à tricher pour en cacher le mauvais côté. Ben oui, ça ne ferait pas bien pour les habitants de la région qui n’ont pas encore accepté ça dans leur paysage, que de voir toutes les éoliennes à l’arrêt alors qu’il fait -4 degrés. Alors, tout simplement, on en fait tourner une au moteur (oui, c’est possible... en lui donnant du courant !). Ça consomme un peu d’électricité, mais ça fait croire que ça produit de l’énergie. Il est temps d’arrêter de nous rabâcher tous les soirs à la météo "c’est bon pour la planète", parce que là, on ne sait plus trop où est le bien et le mal... et on va finir par penser que ceux qui donnent des conseils sont, en plus d’être malhonnêtes ou incompétents, les plus dangereux.

L’électricité dite propre, sans fumée, sans CO2, sans atomes, disponible quand on en a besoin, à un prix qui ne détruise pas nos emplois, ça n’existe pas, mis à part les centrales hydro. Dans 20, 30 ou 50 ans peut-être ...

Dans mon entourage, je ne connais personne qui lave du linge propre, ou qui met en route son lave-vaisselle vide. Alors, il est grand temps que les médias et leurs gilets à rayures serviles qui nous desservent, arrêtent de nous prendre pour des demeurés... avec des reportages orientés, tronqués et des leçons de civisme qui ne tiennent pas la route.

Ah oui, j’allais l’oublier : j’ai même entendu l’innocente @EvelyneDheliat, nous dire, après sa page météo, "qu’il ne faut pas mettre trop de chauffage dans la voiture car ça consomme du carburant et que "c’est pas bon pour la planète".

Evelyne, si tu avais pris des cours de mécanique, tu saurais que le chauffage de la voiture récupère la chaleur de l’eau du circuit de refroidissement du moteur et cette eau chaude, il faut absolument la refroidir en la faisant passer soit dans le radiateur principal (celui qui se trouve derrière la calandre), soit dans le radiateur du chauffage de l’habitacle, sinon c’est la mort du moteur !

Si cette eau n’est pas assez refroidie, c’est même le ventilateur du circuit de refroidissement qui doit s’en charger en consommant de l’électricité pour tourner ! Et ça ..."c’est pas bon pour la planète" par contre, Evelyne !

On pourrait aussi évoquer les biocarburants, présentés comme carburants Verts alors que s’engager dans cette voie est un désastre écologique et humain à brève échéance : flairant l’aubaine, de grands groupes Agro-alimentaires, défrichent en ce moment des forêts entières et remplacent des cultures destinées à l’alimentation humaine par ces plantations destinées à la production de carburant ’vert’ (50% de la production de maïs des USA auront été détournés cette année pour cette production, d’où la famine au Mexique, 1er acheteur de ce maïs).

Vous doutiez-vous de cet effet pervers du biocarburant ?

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:21

L’affaire des fausses accusations visant Alexis Corbière et Raquel Garrido rebondit. L'ex-député UDI, Jean-Christophe Lagarde, a été placé en garde à vue, ce mercredi 7 septembre, après avoir été interpellé à son domicile.

Jean-Christophe Lagarde, « battu aux dernières législatives par Rachel Garrido, est visé par une plainte pour "abus de confiance" déposée fin juin par un journaliste du Point, Aziz Zemouri, auteur de l’article qui a mis en cause le couple de députés LFI avant d’être retiré.

L’enquête avait été ouverte le 29 juin et confiée à la BRDP [Brigade de répression de la délinquance contre la personne], elle porte sur des faits d’escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et usurpation d’identité ou de données.

Zemouri a aussi porté plainte contre un ancien policier des renseignements territoriaux, Noam Anouar, « qui serait détaché auprès de la mairie de Drancy ». Le maire de Drancy, Aude Lagarde, est l’épouse de Jean-Christophe Lagarde.

Noam Anouar aurait contacté fin mai l'ex-député pour le mettre en contact avec une femme prétendant être la femme de ménage, non déclarée et sans papiers, du couple de députés LFI.

Noam Anouar ainsi qu’un troisième homme proche de Jean Christophe Lagarde se trouvent aussi en garde à vue depuis mardi.

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:17

Vous vous souvenez comme il devait être beau, sain et dépollué, le XXIe siècle, grâce à la voiture électrique ? Et comme l'argent du contribuable a coulé à flots pour en favoriser l'acquisition ?

Le PDG de Stellantis (14 marques), Carlos Tavares avait bien mis en garde contre les nombreuses conséquences négatives du tout électrique, mais les Cassandre… Et puis, que ne ferait-on quand on aime la planète !

Alors voici qu'aujourd'hui la Californie, Mecque de la high-tech, vient de voter l'interdiction du rechargement des véhicules électriques entre 16 h et 21 h ! Il faut dire que là-bas, les climatiseurs tournent à plein et que, par un hasard cosmique, les panneaux solaires produisent moins en fin de journée. Incroyable, non ?

Au Royaume-Uni, le problème est un peu différent. Sans bouclier tarifaire « à la française », voici que la recharge d'un véhicule électrique y atteint le même prix qu'un plein de gazole ! Quand on veut mettre l'économie russe à genoux (avec le succès que l'on sait), il y a forcément des petites conséquences…

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2022 6 10 /09 /septembre /2022 09:11

En juillet dernier, l’empire du Milieu a acheté un total de 2,35 millions de tonnes de GNL à la Russie - d'une valeur de 2,16 milliards de dollars. Le volume des importations par la Chine en Russie a augmenté de 28,7 %. La Fédération de Russie peut se targuer de s’être hissée ainsi à la quatrième place en tant que fournisseur de GNL à la Chine, devançant l'Indonésie et les États-Unis. Et il va sans dire que cette quatrième place ne tient pas compte du fameux gazoduc du producteur russe Gazprom Power of Siberia qui livre quotidiennement du gaz à la Chine. Les livraisons de Power of Siberia ont augmenté, elles, de 63,4 % au premier semestre 2022.

La Chine, qui tient à garder d’excellentes relations gazières avec la Russie, s’est bien gardée de révéler la provenance de ce gaz. L’administration générale des douanes de Chine a, du reste, « blanchi » le gaz en provenance de Russie en indiquant tout simplement qu’il était estampillé « chinois ». L'administration générale des douanes de Chine a cessé de publier la répartition du volume des échanges de gaz naturel par pipeline depuis le début de l'année, le porte-parole Li Kuiwen confirmant que cette décision visait à « protéger les droits et intérêts commerciaux légitimes des importateurs et exportateurs concernés ».

C’est ainsi que la Chine revend discrètement du GNL russe aux seuls pays qui en ont désespérément besoin et plus que tout, à savoir l'Europe. Et il va sans dire que les marges bénéficiaires sont très appréciables. Le plus grand raffineur de pétrole de Chine, la Sinopec aurait à elle seule vendu environ 3,15 millions de tonnes.

Tout ce GNL, bien que comptabilisé par les douanes comme du « GNL Chinois », émane en partie ou en totalité de la Russie. Les politiques qui nous gouvernent imposent donc des sanctions contre Moscou puis achètent du GNL russe... à la Chine. Mais pas au même prix !

 

Source

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 09:52

« Un enseignant débutant commence à 1.600 € par mois, il est recruté après cinq ans d’études avec un M2. Au début des années 80, un prof débutant gagnait 2,2 fois le SMIC. Actuellement, c’est 1,2 fois le SMIC. Il faudrait un SMIC complet de plus d’augmentation immédiate pour rattraper. Le ministre veut monter tout le monde à 2.000 €. Il a été au lycée Lakanal, au lycée Henri-IV, et sait ce que coûte un loyer parisien. Quand vous gagnez 2.000 € par mois, expliquez-moi où vous vous logez à Paris. Quel bailleur vous louerait 9m² pour 700 € par mois, alors que vous ne gagnez pas trois fois cette somme ? Il faut revenir sur Terre et se demander si les gouvernants sont bien au courant. Dans son discours de rentrée, Macron a avoué qu’il ignorait certaines choses ; ça ne fait que cinq ans qu’il est président de la République !

Quelles seraient les solutions ?

La solution est d’en finir avec le jacobinisme qui n’a de sens que si, à la tête, il y a des aigles. Actuellement, on n’a ni des aigles ni des faucons, mais des vrais ! Il faut régionaliser et laisser les établissements recruter qui ils veulent sur un profil prédéterminé. Pas en fonction, forcément, d’un seul chef d’établissement mais peut-être d’un triumvirat et, ensuite, on laisse les parents choisir, en leur expliquant les méthodes choisies dans telle ou telle école. Cela signifie que les concours seraient également régionalisés, cela réglerait la question des mutations qui est une pierre d’achoppement épouvantable. Vous habitez le Midi et vous êtes nommé pour quinze ans en Seine-Saint-Denis. On comprend les démissions.

On pourrait faire également des variations de salaire en fonction des projets, de l’investissement des uns et des autres, mettre les établissements et les enseignants en concurrence. Sur les 4.000 qui vont être embauchés, il est tout à fait possible que certains soient compétents. En revanche, un certain nombre de profs en place sont parfaitement incompétents. Il n’est pas normal que ces gens soient protégés à vie par le syndicat et par leur statut de la fonction publique. La gauche s’est voulue libérale sous Mitterrand et sous Hollande. Si vous voulez du libéralisme, on va vous en donner. C’est la seule solution envisageable à court terme. Aucune réforme de l’Éducation nationale ne fera effet au bout d’un an, mais que nos auditeurs ne désespèrent pas ! Des choses peuvent se faire, mais pas dans le cadre des institutions actuelles, il faut changer de logiciel. »


Lire l’intervew

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2022 6 03 /09 /septembre /2022 09:49
Le 8 décembre 1991, les présidents de la Russie, de la Biélorussie et de l’Ukraine ont signé le traité de Minsk sur la dissolution de l’URSS et la formation de la CEI. Dans les jours qui ont suivi, huit autres républiques ont rejoint ce traité. Le 25 décembre, Mikhaïl Gorbatchev a démissionné du poste présidentiel. Tout cela s’est produit alors qu’au référendum de mars 1991, 77,85% des citoyens soviétiques s’étaient prononcés en faveur du maintien de l’Union soviétique.
Combien y avait-il sur le "compte en suisse" offert par la CIA à Gorbatchev pour détruire l’URSS ?

 

Source

Partager cet article
Repost0