Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 09:02

L’éventuelle victoire du salmigondis politique appelé Nupes aux prochaines législatives et la possibilité de voir l’histrion Mélenchon s’installer à Matignon ont rendu Michel Sardou fiévreux et menaçant. Bombant le torse face à l’approche de l’apocalypse, adoptant le ton fanfaron du « retenez-moi ou je fais un malheur », l’artiste réac XXL a lancé publiquement : « Attention, danger ! S’il passe, je me tire. » Une France sans Sardou, ça fait peur, hein ?!

L’artiste étant populaire, et Mélenchon n’ignorant point que nombre d’électeurs sont assez crétins pour lui refuser leurs votes s’il s’avisait de s’en prendre à leur idole, le « Che d’isoloir » a donc préféré se faire obséquieux à souhait et implorer le troubadour de ne pas faire ses valises pour le Connemara : « Beaucoup de Français vous aiment et le pays a besoin de votre affection aussi. »

S’il fallait absolument une réponse à cette grotesque promesse d’exil volontaire, elle eût consisté de la part du principal intéressé, pour la rendre à la fois amusante et digne, à lui adresser le propos que tint en son temps cet autre président méprisant que Sardou a tant aimé : « Casse-toi, pauvre con ! »

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 08:59

Rappelons-nous que peu avant la comédie du covid-19, les grands de ce monde s’étaient entrainés lors d’un événement appelé "event 201" à nous faire subir toutes les saloperies qu’ils nous ont fait subir. Le but de leur jeu de rôle était de voir comment ils pourraient faire en sorte que nous approuvions, ou à tout le moins qu’on ne se révolte pas contre les diverses mesures absolutistes prises contre nous grâce au spectacle du coronavirus.

9 mai 2022 : Le G7 et l’OMS veulent simuler une pandémie de variole. Veulent-ils nous faire le même coup qu’avec le coronavirus ?

La question se pose parce que l’organisation de l’Event201 a eu lieu en octobre 2019 pile au moment où est apparu le coronavirus de Wuhan en Chine.

Il faut noter aussi qu’il en va de même pour les principaux attentats terroristes depuis le 11 septembre 2001. Je veux dire que simultanément à ces attentats avaient lieu des exercices simulant précisément ces attentats eux-mêmes. Tel est le cas pour le 11 septembre à New York, mais aussi pour les attentats de Madrid le 11 mars 2004, de Londres le 7 juillet 2005, et du Bataclan le 13 novembre 2015 (drôles de coïncidences).

Donc vraiment si on nous fait une simulation de pandémie de variole du singe au moment où on nous explique que ce virus est en train de se répandre, il faut s’attendre au pire de la part du pouvoir.

Ce qui unie les virus et le terrorisme, c’est que le pouvoir peut s’en servir pour provoquer la grande peur. Une peur tellement grande qu’il pourra faire de nous ce qu’il veut.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 08:54

Avec le texte voté ce 8 juin par le Parlement européen, visant à interdire la fabrication de voitures à moteur thermique en 2035, les historiens des siècles à venir auront largement de quoi méditer sur la détestation institutionnelle de la bagnole et de ceux qui les conduisent.

Il n’y a pas si longtemps, l’automobile était synonyme de loisir et, surtout, de plaisir. Les autoroutes étaient faites pour rouler vite, les nationales taillées pour les délices de la promenade. Mieux, les bagnoles étaient belles ; même celles des pauvres : quoi de mieux carrossé qu’une 2 CV (Citroën) ou qu’une 4 CV (Renault) ? Rien, si ce n’est la tout aussi française Facel Vega, la limousine des stars, d’Ava Gardner au prince Rainier III, tout en passant par Ringo Starr.

Mais depuis que les autorités européennes se sont retrouvées sous la coupe des pays nordiques, protestants et puritains, jouir de conduire est devenu péché mortel. D’où les limitations de vitesse, l’obligation du port de la ceinture et le racket des conducteurs devenu quasi industrie nationale. Il paraît que ça sauve des vies. Fort bien.

Mais là, il ne s’agit pas seulement de sauver des vies, mais de faire de même de la planète, bien que les émissions de CO2 provenant de nos chignoles ne soient que de 12 %. Les 88 % restants ? Le transport aérien, les supertankers amenant ici des marchandises fabriquées par des esclaves asiatiques pour les revendre aux chômeurs européens. Sans compter d’autres industries tout aussi polluantes, ces centrales à gaz et à charbon censées produire l’énergie nécessaire aux futurs véhicules électriques.

Mais un codicille devrait pouvoir permettre aux Allemands et aux Italiens de produire des berlines haut de gamme, dotées de ces mêmes moteurs thermiques. On tolérera donc aux riches ce qu’on interdira aux pauvres, le vulgum pecus n’ayant pas forcément les moyens de rouler en Ferrari ou en Maybach. Vive la sociale !

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2022 6 11 /06 /juin /2022 08:48

Ursula von der Leyen est la Présidente de la Commission européenne depuis le 1er décembre 2019.

Elle a orchestré la grande opération vaccinale, son fils travaillant pour le cabinet McKinsey (chargé de la communication de la politique sanitaire dans plusieurs pays dont la France) et son mari à la direction d’une entreprise de biotechnologies orientée vers les thérapies géniques, et chargée notamment du lancement de vaccins cellulaires ciblant le SARS-CoV-2.

Elle l’a fait de façon officieuse, échangeant pendant des semaines des coups de téléphone et des SMS avec le P.D.G. de Pfizer, Albert Bourla, avant d’aboutir en mai 2021 à la signature d’un contrat prévoyant la livraison de 1,8 milliards de doses jusqu’en 2023, ainsi que le révéla le New-York Times. Et lorsque le médiateur européen lui demandera communication de ces échanges privés avec l’industriel, madame Von der Leyen dira qu’elle les a détruits.

Pendant ce temps-là, les dirigeants de Pfizer s’enrichiront massivement à titre personnel, profitant du succès des négociations commerciales de leur société pour y ajouter la rente boursière. Son P.D.G., déjà cité, en profitera pour vendre 5,6 millions de dollars d’actions (et sa vice-présidente 1,8 millions).

Les rares journalistes qui s’en inquièteront oublieront étrangement de signaler que Pfizer est l’industriel pharmaceutique le plus lourdement condamné de l’histoire par la justice américaine pour ses multiples malversations : 42 condamnations et plus de 6,5 milliards de dollars d’amendes depuis 1995. Une délinquance organisée donc, par des dirigeants à qui les sanctions pécuniaires régulières ne font pas peur compte tenu des bénéfices engrangés (36 milliards de dollars sur le vaccin Cominarty en une seule année).

Aussi est-ce sans surprise que l’on apprendra grâce au British Medical Journal que ces vaccins ont été fabriqués en urgence, par un sous-traitant de Pfizer, dans un souci de rentabilité bafouant plusieurs règles éthiques et trichant avec les données (notamment en dissimulant les effets indésirables).

Il est intéressant aussi de connaître le “lien familial” des von der Leyen avec Kiev et avec l’action de la Wehrmacht et des SS en Ukraine durant la guerre de 1941-1945.

Aujourd’hui, le SPD n’est que théoriquement “de gauche”. Il est en fait un promoteur enthousiaste du réarmement de l’Allemagne, tout autant que la CDU. Quant au complexe de culpabilité, il a disparu de l’écosystème politique allemand. Curieusement, l’ancienne ministre de la défense allemande de la CDU, Ursula von der Leyen, avait une ascendance nazie à revendiquer, tant du côté de son mari que du sien. Mais cela n’avait guère d’importance lorsque Angela Merkel lui a confié la tâche de diriger la Bundeswehr pendant sept ans.

Le grand-père de Mme von der Leyen était un nazi qui s’est porté volontaire pour combattre en 1940, il est devenu sergent-chef dans la Wehrmacht et dirigeait une unité dite "anti-partisane" sur le front soviétique oriental, chassant les groupes de résistance, participant à la prise de Kiev, la capitale de l’Ukraine, et prenant part au massacre barbare de Babi Yar en septembre 1941, au cours duquel plus de 33 000 habitants juifs de Kiev ont été abattus de sang-froid. On dit que “jusqu’à sa mort, il fulminait contre les Juifs, les Français et la perfide Albion. Il ne quittait plus jamais le pays et frôlait la panique à l’approche d’une frontière”.

On apprend dans le journal La Croix, qu’en 2013 Ursula von der Leyen, en tant que ministre de la Défense, a imposé la fin de la tradition des honneurs faits à des officiers ayant servi Hitler. Si elle a imposé la fin de cette tradition, c’est sûrement pour faire oublier les liens avec l’Ukraine de son ascendance nazie au moment où se préparait dans cette région du monde la guerre des USA contre la Russie. En effet, cette guerre commence peu après, en 2014, avec le coup d’État nazi en Ukraine.

Conclusion : Il n’est pas étonnant que les deux politiques les plus nocives aient été promues par Ursula von der Leyen, celles relatives au Covid et à l’Ukraine.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 08:27

Jean-Luc Godard a donné son avis sur la prestation de Zelensky au festival de Cannes. Voici le commentaire, que je commenterai ensuite car il est riche en symboles comme chaque fois que Godard ouvre son clapet :

#JeanLucGodard, mai 2022. —[…] L’intervention de Zelensky au festival cannois va de soi si vous regardez ça sous l’angle de ce qu’on appelle “la mise en scène” : un mauvais acteur, un comédien professionnel, sous l’œil d’autres professionnels de leurs propres professions. Je crois que j’avais dû dire quelque chose dans ce sens il y a longtemps. Il aura donc fallu la mise en scène d’une énième guerre mondiale et la menace d’une autre catastrophe pour qu’on sache que Cannes est un outil de propagande comme un autre. Ils propagent l’esthétique occidentale quoi… S’en rendre compte n’est pas grand chose mais c’est déjà ça. La vérité des images avance lentement. Maintenant, imaginez que la guerre elle-même soit cette esthétique déployée lors d’un festival mondial, dont les parties prenantes sont les états en conflit, ou plutôt “en intérêts”, diffusant des représentations dont on est tous spectateurs… vous comme moi. J’entends qu’on dit souvent “conflit d’intérêt”, ce qui est une tautologie. Il n’y a de conflit, petit ou grand, que s’il y a intérêt. Brutus, Néron, Biden, ou Poutine, Constantinople, l’Irak ou l’Ukraine, il n’y a pas grand chose qui a changé, mise à part la massification du meurtre. #Cannes2022.


Zelensky est un comédien parmi les autres comédiens du festival. Il ne se démarque pas de la mise en scène, comme le ferait un bon acteur, il suit le rôle pour lequel le producteur et le réalisateur l’ont engagé et payé.

De cette constatation triviale (qui « va de soi »), Godard passe au vrai sujet : la mise en scène de la guerre. La guerre qu’on filme comme une fiction, avec des règles de scénario, de cadrage, d’éclairage, bref avec toutes les ficelles du métier qu’on apprend dans le monde occidental. On filme le jour un immeuble éventré, une femme qui pleure, une colonne de migrants chargés de paquets. On filme la nuit des roquettes qui éclatent dans le ciel. On filme en intérieur un bunker vidé de ses occupants où l’on trouve un vieux mégot et un mouchoir taché de sang. On filme en studio trois experts de derrière les fagots (des spécialistes du Covid fraîchement recyclés), qui nous expliquent pourquoi les Russes sont méchants et les Ukrainiens gentils.

Mais derrière les images qui travestissent, et c’est la conclusion de Godard, il y a la réalité de l’argent qui se gagne dans le sang, des marchés qui se négocient dans les décombres, des taux bancaires qui suivent la courbe des morts, du crime organisé à grande échelle pour l’intérêt de quelques uns. Ce seront les gagnants du festival mondial de la guerre.

 

Quand un homme est intelligent
Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 08:12

L'autorité de régulation nucléaire japonaise (NRA) a donné mercredi 18 mai son feu vert initial au projet de déversement dans l'océan Pacifique d'eaux contaminées provenant de la centrale nucléaire sinistrée de Fukushima, estimant qu'il ne présente pas de problèmes de sécurité. Cette autorisation provisoire ouvre une période d'un mois de consultation publique, à l'issue de laquelle la NRA arrêtera sa décision définitive, a déclaré un fonctionnaire de l'agence mercredi 18 mai.

Ce projet de rejet par étapes de plus d'un million de tonnes d'eaux contaminées du site, une fois traitées par l'exploitant de la centrale, Tepco (Tokyo Electric Power), à partir du printemps 2023, a été approuvé par le gouvernement en avril 2021.

Il suscite l'inquiétude de l'industrie japonaise de la pêche et des pays voisins dont la Chine et la Corée du Sud. Tokyo considère le déversement des eaux comme nécessaire pour boucler le démantèlement de la centrale de Fukushima, ravagée par un tsunami en mars 2011.

Près de 1,3 million de tonnes d'eaux contaminées permettant le refroidissement des réacteurs endommagés sont stockées dans des réservoirs géants sur le site où l'espace commence à manquer.

Tepco prévoit de filtrer l'eau irradiée afin d'en éliminer les éléments nocifs, à l'exception du tritium, un isotope radioactif de l'hydrogène impossible à séparer de l’eau. Le liquide contaminé sera ensuite dilué afin d'abaisser le niveau de tritium à moins de 1/40e des limites fixées par le régulateur, avant d'être rejeté dans le Pacifique.
Tepco compte également construire un tunnel sous-marin partant de la centrale afin de déverser l'eau à environ un kilomètre au large.

Avant de donner son feu vert provisoire, la NRA a examiné plusieurs facteurs tels que l'efficacité du système de filtrage de l'eau, la possibilité d'arrêter l'opération en urgence et des mesures préventives contre les séismes et les tsunamis.

 

J’espère qu’ils prévoiront mieux que la dernière fois.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 08:02

Tiré d’une émissions de radio (lien en bas de l’article) :

"Depuis les années 60 du XXe siècle, on compte en moyenne, pour les cas les plus graves, quelques dizaines de tueries de masse par an. La tuerie d’Uvalde, au Texas, qui vient de faire 19 morts n’est pas une première. Souvenez-vous, il y a quelques années, à Las Vegas : il y avait eu près de 70 morts. C’est quelque chose de régulier aux États-Unis. Ce sont des bouffées de rage délirante d’individus qui sortent une arme à feu, qui vont dans la rue et qui tuent des gens qu’ils ne connaissent pas.

En observant de près tous les auteurs de ces tueries sur les quarante dernières années, on s’aperçoit qu’ils reflètent exactement la population américaine. La mosaïque de la population américaine est parfaitement représentée dans les tueries de masse. Ce ne sont pas particulièrement des extrêmes qui tuent.

À chaque fois qu’un tel drame arrive, le débat sur la liberté d’être armé reprend. C’est naturellement une des formes les plus récurrentes du gâtisme du journalisme dit d’information que l’on subit en France ! C’est totalement faux et cela n’a rien à voir.

Comparons avec d’autres pays. Il y a beaucoup plus d’armes en circulation, en comparaison et surtout dans le milieu criminel, au Mexique et au Brésil qu’aux États-Unis. Il y a zéro tuerie de masse comme celles que l’on voit aux États-Unis, bien que les armes soient plus abondantes.
Il y a plus d’armes dans certains pays, mais pas ce genre de tueries de masse. Par conséquent, l’explication est ailleurs. Si l’explication c’était les armes, un enfant de quatre ans comprendrait qu’il y aurait encore plus de tueries dans les pays où il y a encore plus d’armes, comme le Brésil ou le Mexique. Or, ce n’est pas le cas.

Neuf fois sur dix, ce genre de tuerie se produit dans des pays plutôt de culture anglo-saxonne ou protestante. Dans les pays catholiques, il n’y a pratiquement pas ce genre de phénomènes. Ils arrivent dans des endroits où la bienséance politiquement correcte est tellement écrasante que 999 habitants de ces pays la subissent et la supportent. Et de temps en temps, il y en a un qui explose et qui, ne la supportant plus, prend son arme à feu et tire sur tout le monde.

Le FBI a fait une enquête extraordinairement fouillée. On ne sait toujours pas pourquoi l’homme de la tuerie de Las Vegas a agi. Il avait une soixantaine d’années, il était plutôt prospère dans la vie et avait deux maisons. Ce n’était pas le révolutionnaire, l’anarchiste, pourtant il est monté au sommet d’un hôtel et a tiré sur tout le monde.

En majorité, on ignore les raisons pour lesquelles ils tuent. Ce sont souvent des hommes, car ils ont la capacité à utiliser les armes à feu. C’est plutôt une spécificité masculine que féminine. Ces gens ne sont pas bien dans leur peau et ont majoritairement un passé psychiatrique. Si vous faites le total de tous les individus aux États-Unis correspondant à ces critères-là, vous aurez à peu près 50.000 personnes. Ce n’est donc pas un profil. Les milliards dépensés depuis une trentaine d’années pour essayer de définir le profil précis n’ont à ce jour rien donné."


Conclusion de mon ami Do : Le fait que les gens s'entretuent aux USA montre un problème très profond ; c'est comme qui dirait un thermomètre qui indique la mauvaise santé mentale et le désespoir qui règnent aux USA. Ce n'est pas en brisant le thermomètre, en interdisant les armes, que le problème sera résolu. (https://mai68.org/spip2/spip.php?article11711&var_mode=calcul)

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
28 mai 2022 6 28 /05 /mai /2022 07:39

ris Knobloch est une juriste allemande née le 13 février 1963 à Munich, en Allemagne.

Iris Knobloch est une juriste allemande née le 13 février 1963 à Munich, en Allemagne. Elle a été responsable des relations internationales et de la politique stratégique de Time Warner pour l’Europe, elle est devenue en 2006 présidente de Warner Bros France jusqu’en 2020, avant d’être nommée PDG de WarnerMedia Allemagne, Suisse, Autriche et Benelux.

Iris Knobloch occupe le poste d’administratrice de Lazard Ltd. et de Lazard Group depuis avril 2018, elle est présidente du comité de nomination et de gouvernance et membre du comité de rémunération du conseil d’administration. Elle est également vice-présidente et Lead Independent Director du conseil d’administration d’AccorHotels, elle est aussi gouverneur de l’Hôpital américain de Paris.

Elle a aussi été membre du conseil d’administration de LVMH Moët Hennessy-Louis Vuitton d’avril 2019 à juillet 2021, membre du conseil de surveillance d’Axel Springer d’avril 2018 à décembre 2019 et membre du conseil d’administration du Central European Media Enterprises d’avril 2014 à juin 2018.

En 2021, Iris Knobloch fonde I2PO, une Special Purpose Acquisition Company (SPAC), la première structure de ce type en Europe, avec Combat Holding, une société du banquier Mathieu Pigasse et Artémis, la holding de la famille Pinault, dans le but d’investir dans des sociétés de divertissement et de loisirs.

À partir du 1er juillet, Pierre Lescure laissera sa place de président du festival de Cannes à Iris Knobloch pour un mandat de 3 ans. Le conseil d’administration du festival l’a élue à 18 voix pour, 6 contre, 3 blancs et un nul.

Mais la question délicate des problèmes d'éventuels conflits d'intérêts d'Iris Knobloch à la tête de cette institution a été reposée par la SACD, société de gestion des droits d’auteurs. Le Festival de Cannes est géré par une association loi de 1901, qui, contrairement à l’usage, ne précise pas dans ses statuts que les administrateurs sont dans l’obligation de porter à la connaissance du conseil tout risque de conflits d’intérêts qui pourrait les concerner.

Heureusement, Iris Knobloch a dû s'engager à se retirer de toute décision du conseil d'administration du Festival concernant Kering et à ce que I2PO n'investisse pas dans les domaines liés à la production audiovisuelle et cinématographique.

Eh bien nous voilà rassurés, un PDG qui fait des promesses, on peut compter dessus.

 

Source

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 10:54

Le festival de l’Eurovision 2022 s’est tenu à Turin (Italie). Il est organisé par une association, l’Union européenne de radio-télévision (European Broadcasting Union), réunissant les télévisions de service public du continent européen devant 200 millions de téléspectateurs.

À l’initiative de la Française Delphine Ernotte (présidente de l’association et de France-Télévision), la Russie, quoique faisant partie des 56 pays membres de l’association, avait été exclue de la compétition pour des motifs politiques assumés. Seuls 25 pays ont participé, 15 autres ayant été éliminés en demi-finale.

Il n’y a que les naïfs pour qui ce concours est fair-play. C’est avant tout un outil de propagande. L’Otan, qui l’a conçu en 1955, en a toujours tiré les ficelles. Les États-Unis, qui ne participent pas à l’Eurovision, en sont toujours le véritable arbitre. C’est la troisième victoire de l’Ukraine. Après celle de 2004 (« Révolution Orange »), celle de 2016 (rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie) est venue celle de 2022 (guerre russo-ukrainienne).

L’Otan a renoncé à faire triompher une chanson à texte en raison des problèmes qui ont suivi la victoire de la chanson « 1944 », en 2016, une chanson sur la déportation de Tatars criméens par Joseph Staline. Certains téléspectateurs avaient dévoilé l’engagement des tribus tatares durant la Seconde Guerre mondiale avec les nazis (notamment les combattants de la Légion SS Tatare de Crimée et de la Légion SS Idel-Ural).

Lorsqu’il a obtenu le titre 2022, le chanteur du groupe s’est exclamé «Gloire à l’Ukraine !», le cri de guerre des bandéristes avec lequel ils ont assassiné 1,6 million de leurs concitoyens durant la Seconde Guerre mondiale.

Les documents de cet article ont été déclassifiés, le 16 janvier 2015, conformément aux lois états-uniennes. Ils sont signés par Geoffrey Parsons Jr, chef du service de communication de l’Otan et porte-parole de l’Alliance atlantique.

Brisant la tradition, le secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique-Nord, Jens Stoltenberg, a salué la victoire de l’Ukraine à l’Eurovision, lors d’une réunion à Berlin.

 

Source

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 10:49

La nouvelle hôte de Matignon a été à bonne école. Anne Hidalgo, surnommée par ses détracteurs « Notre-Dame de la Défausse », a toujours été aux côtés d’Élisabeth Borne, et inversement. Elles travaillaient ensemble entre 2008 et 2013 : le maire de Paris était conseillère régionale d’Île-de-France quand le nouveau Premier ministre était directrice générale de l’urbanisme de Paris. Un moyen, pour elles, de mettre en place le début de leur plan écologique, dans la ville de Paris d’abord, puis dans la France entière.

Toutes deux sont tenues pour responsables du désastre de la gestion de la capitale par les animateurs du #SaccageParis. Ce mouvement lancé en 2021, devenu célèbre, dénonce depuis plus d’un an sur les réseaux sociaux, images à l’appui, la saleté, l’insalubrité et la déconstruction de Paris. Élisabeth Borne et Anne Hidalgo ont en effet tenté des réformes écologiques, soi-disant pour améliorer la ville. Résultat : Paris est aujourd’hui une des villes les plus sales de France, selon Le Globe Trotteur. Ses rues sont jonchées de déchets. La ville abrite par ailleurs 3.641 sans-abri en 2019. Un bilan peu flatteur.

Sous le ministre de l’Écologie Ségolène Royal. Élisabeth Borne, directrice de son cabinet à cette époque, a réussi à faire fermer définitivement Fessenheim, le 29 juin 2020. Une décision aberrante, aujourd’hui plus que contestée. La CGT la première blâmera le ministre qui rendra en effet des centaines d’employés au chômage.

En plein Covid, Élisabeth Borne avait aussi fait parler d’elle : le 20 juillet 2021, sur BFM TV, elle avait expliqué qu’elle souhaitait faire suspendre les contrats de travail des employés qui ne présenteraient pas de passe sanitaire : ils seraient donc encore dans l’entreprise mais ne percevraient plus de salaire et auraient seulement deux mois pour obtenir un passe valide. « On a introduit une procédure de suspension du contrat de travail, sans rémunération pour les salariés sans passe sanitaire valide », expliquait le ministre du Travail. À la suite de cette loi, 15.000 soignants seront suspendus de leurs postes.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0