Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 10:15

Dans ma jeunesse, je ne savais pas ce que recouvrait l’insulte chez les communistes "d’hitléro-trotskyste" ; maintenant grâce à votre interview dans le "Dauphiné libéré" du 29 mars 2022 où vous préconisez de livrer des armes aux populations en Ukraine pour se battre contre les soldats russes, je commence en avoir une idée…

Pendant la Seconde guerre mondiale, vos prédécesseurs avaient été plus cohérents avec leurs idées internationalistes, pacifistes et anticapitalistes ; ils avaient décidé de ne pas porter les armes contre les peuples allemands et russes…

Vous, vous n’hésitez pas, aujourd’hui, à vous battre avec les brigades Azov, Aïdar, Secteur droit, etc. contre l’armée russe et les populations russophones du Donbass et Lougantsk.

Je ne crois pas qu’un Nestor Mahkno eusse aimer combattre aux côtés d’un Symon Petlouria ou Stepen Bandera…

Vous m’avez l’air complètement ignorant des racines antisémites, fascistes et antirusses du nationalisme ukrainien.

Vous évoquez "une guerre du peuple" alors que ces Ukronazis constituent une frontline de mercenaires supervisée du ciel, sur terre et mer par l’OTAN dont vous demandez par ailleurs "la dissolution"…

Savez-vous quels types d’armes sont livrés ici ?

Des Javelin, Stinger, Panzerfaust 3, S300, S400 et dernièrement la dernière génération de missiles hypersoniques britanniques. Des armes qui nécessitent une interopérabilité entre un servant instruit par des officiers d’armées alliées, un commandement de l’Espace qui repère les cibles et un système de transmission US. Il est où "le peuple en armes" ici ?

Sous les bombes qui répliquent à ces attaques otanesques et en exil. Déjà 3,5 millions de réfugiés…

Vous voulez peupler davantage les cimetières avec vos armes ou la Paix ? La Russie considère comme un danger immédiat une Ukraine surarmée avec 30 laboratoires US P4 découverts, des plans d’invasion des républiques du Donbass, Lougantsk et Crimée plus une féroce idéologie antirusse…

Cette idéologie antirusse s’est propagée en Pologne, Lituanie, Lettonie et Estonie. Les populations russophones y souffrent et n’ont pas les mêmes droits européens que les autres.

Mais ça, le conseiller municipal de Bordeaux en campagne électorale pour les présidentielles s’en bat les couilles. Si son verbe antirusse peut lui rapporter quelques voix, c’est l’essentiel et au diable les incohérences, les contradictions et les fake news ! Je ne vous salue pas monsieur l’hitléro-trotskyste.

Signé : Un partisan un brin nostalgique des peuples libres de l’ex-Union soviétique.

 

Source

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 10:11

En novembre 2021, constatant d'importants manquements dans la distribution des tracts électoraux lors des départementales et des régionales passées, le gouvernement, qui avait résilié son partenariat avec le distributeur privé Adrexo, a voulu savoir comment faire pour que cela ne se reproduise plus. Adrexo avait employé des distributeurs peu scrupuleux, qui ne perdaient pas leur temps à faire leur travail mais jetaient carrément les tracts à la poubelle ou dans les bois. L'opérateur était pourtant censé pallier les insuffisances de La Poste. Alors, fidèle à une méthode efficace, le pouvoir macronien a eu recours à... un cabinet de conseil privé. Baptisé Sémaphore, ce cabinet a facturé 289.000 euros sa « cartographie des risques », qui lui a permis de conclure, au terme d'une étude exhaustive, que le meilleur opérateur capable de remplacer La Poste était... La Poste. Lors des dernières élections, le taux d'erreur de distribution de la part des vénérables camions jaunes était autour de 9 %, alors que celui d'Adrexo flirtait parfois avec les 90 %.

Payer presque 300.000 euros pour proposer de remplacer La Poste par La Poste, il fallait le trouver. On en fait beaucoup sur McKinsey. C'est probablement mérité, mais ces vendeurs de rêve que sont les cabinets de conseil ne sont riches que de la paresse intellectuelle du pouvoir et de son manque de confiance dans la haute fonction publique.

Sachant que c'est la chaîne Public Sénat qui a révélé cette information, ce mercredi, on est en droit de supposer que la start-up nation, avec sa manie de tout régler à coups d'études et de PowerPoint, commence à agacer jusque dans les rangs des parlementaires. On verra ça dans une semaine.

Source

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 09:17

Le type travaille au supermarché. Il embauche en milieu de matinée. Plus tard que les employés chargés de garnir les rayons et que les caissières. Mais c’est vrai qu’il n’exerce aucun de ces deux métiers.

Il s’installe à son poste de travail vers les dix heures dans un espace aéré près de l’entrée du magasin. Devant l’abri réservé aux chariots où il se protège des intempéries tout en continuant de faire son travail. C’est le meilleur emplacement qu’il pouvait trouver et c’est à ces détails qu’on voit le bon ouvrier.

Il soigne modestement la présentation et reste suffisamment sale pour qu’on le confonde pas avec un client ordinaire. Comme il aime la modernité, il a choisi pour faire la manche un gobelet McDonald format XL. Il le tend vers le public en se plaignant. Assez fort pour qu’on l’entende et assez bas pour qu’on n’y comprenne rien. Comme il est docile, il porte un masque chirurgical pour ne pas infester les courants d’air. Quelquefois en fin de journée, il allume un portable pour prévenir sa femme qu’il sortira plus tard du boulot.

J’ai trouvé un angle mort derrière l’abri aux chariots où normalement il me voit pas passer. Sauf quand il tourne la tête à 180°, ce qu’il fait plusieurs fois par jour pour piéger les gens délicats comme moi. Il leur lance alors un regard sournois qui me rendrait meurtrière.

Comme je préfère la lecture à l’assassinat (du moins pour le moment), je rentre chez moi, j’ouvre Baudelaire (au sens figuré) et je me venge par la lecture :

 

ASSOMMONS LES PAUVRES

... Comme j’allais entrer dans un cabaret, un mendiant me tendit son chapeau. (...)
   
... Immédiatement, je sautai sur mon mendiant. D’un seul coup de poing, je lui bouchai un oeil, qui devint, en une seconde, gros comme une balle. Je cassais un de mes ongles à lui briser deux dents, et comme je ne me sentais pas assez fort, étant né délicat et m’étant peu exercé à la boxe, pour assommer rapidement ce vieillard, je le saisis d’une main par le collet de son habit, de l’autre, je l’empoignai à la gorge, et je me mis à lui secouer vigoureusement la tête contre un mur. Je dois avouer que j’avais préalablement inspecté les environs d’un coup d’oeil, et que j’avais vérifié que dans cette banlieue déserte, je me trouvais, pour un assez long temps, hors de la portée de tout agent de police.
   Ayant ensuite, par un coup de pied lancé dans le dos, assez énergique pour briser les omoplates, terrassé ce sexagénaire affaibli, je me saisis d’une grosse branche d’arbre qui traînait à terre, et je le battis avec l’énergie obstinée des cuisiniers qui veulent attendrir un beefsteack.
   Tout à coup, - ô miracle! ô jouissance du philosophe qui vérifie l’excellence de sa théorie! - je vis cette antique carcasse se retourner, se redresser avec une énergie que je n’aurais jamais soupçonnée dans une machine si singulièrement détraquée, et, avec un regard de haine qui me parut de bon augure, le malandrin décrépit se jeta sur moi, me pocha les deux yeux, me cassa quatre dents, et, avec la même branche d’arbre, me battit dur comme plâtre. - Par mon énergique médication, je lui avais donc rendu l’orgueil et la vie.
   Alors, je lui fis force signes pour lui faire comprendre que je considérais la discussion comme finie, et me relevant avec la satisfaction d’un sophiste du Portique, je lui dis : « Monsieur, vous êtes mon égal! Veuillez me faire l’honneur de partager avec moi ma bourse; et souvenez-vous, si vous êtes réellement philanthrope, qu’il faut appliquer à tous vos confrères, quand ils vous demanderont l’aumône, la théorie que j’ai eu la douleur d’essayer sur votre dos. »
   Il m’a bien juré qu’il avait compris ma théorie, et qu’il obéirait à mes conseils.

 

Baudelaire (1821-1868) - « Le spleen de Paris »

 

Partager cet article
Repost0
26 mars 2022 6 26 /03 /mars /2022 09:00

Le Conseil national ukrainien de Sécurité et de Défense a interdit, le 20 mars 2022, tous les partis politiques d’opposition durant la loi martiale, a annoncé le président Zelensky.
Cette censure s’applique exclusivement aux partis politiques d’opposition et prend effet immédiatement. Le procureur général est chargé de veiller à son application.
La police a déjà perquisitionné les bureaux de deux partis politiques et arrêté plusieurs journalistes et personnalités politiques.

Source

 

 

Tous les médias ukrainiens, sans exception, ont été placés sous le contrôle du Conseil de Sécurité et de Défense, a annoncé le président Zelensky le 20 mars 2022.
Des perquisitions ont eu lieu chez les plus célèbres journalistes, particulièrement ceux qui ont enquêté sur des affaires de corruption. Certains d’entre eux ont disparu sans que l’on sache s’ils ont été arrêtés ou ont pris le maquis.
Le Groupe 1+1 Media, d’Ihor Kolomoyskyi (le protecteur du président Zelensky et parrain de la mafia ukrainienne), semble superviser cette main-mise sur l’ensemble de la communication.
L’interdiction simultanée des partis politiques d’opposition dément l’interprétation du conflit comme opposant une dictature, la Russie, à une démocratie, l’Ukraine.

Source

 

 

La semaine dernière encore, certaines cliniques ukrainiennes pratiquant la GPA continuaient leurs activités, malgré les bombes russes. En Ukraine, les GPA sont facturés entre 40 000 et 60 000 dollars en moyenne par les établissements qui les pratiquent.

Source

Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 10:33

Bernard-Henri Lévy, Sean Penn, Salman Rushdie et Sting ont publié le 8 mars dans Libération une tribune dressant la liste de dix mesures à appliquer immédiatement pour obliger la Russie à mettre fin au conflit en Ukraine.

Passons sur l’absurdité des mesures de boycott proposées qui priveraient l’Europe occidentale de matières premières et d’énergie et qui feraient flamber les prix. Le processus a d’ailleurs commencé et les premiers à en souffrir seront pas nos quatre lascars. Alors je dis passons, mais j’insiste quand même sur la saloperie intellectuelle de ces quatre personnages et je les bannis désormais de mon espace culturel. Je parle des trois « artistes » bien sûr, BHL ayant depuis longtemps rejoint le taie à cochons de mon espace mental.

Mais la plus extraordinaire de leurs dix propositions reste quand même la deuxième :

« Les pays fournissant une aide militaire d’urgence à l’Ukraine doivent s’assurer que leurs livraisons correspondent bien aux besoins tactiques du moment : missiles antichars légers ; batteries antiaériennes pouvant être déployées rapidement ; pas d’armes lourdes qui seront détruites avant d’arriver à destination ! »

Je m’attendais à ce que des défenseurs de la paix proposent de déposer les armes. Eh bien non, au contraire ils proposent d’en livrer. Et s’ils ne conseillent pas les armes lourdes, c’est pas parce qu’elles font plus de mal. Mais parce qu’on risquerait de les perdre en route.

Eh bien moi c'est la tribune d'E&R que je signerai :

« Pendant que les Français souffrent des sanctions qui sont appliquées contre... eux-mêmes par le pouvoir rothschildo-macronien (allons-y gaiement), ces couillons d’artistes de cour focalisent sur la souffrance plus exotique d’un ailleurs où ils ne mettront jamais les pieds. Les Français ne prennent peut-être pas de bombes sur la gueule, mais quand les milices du pouvoir tabassaient les Gilets jaunes, on n’a pas entendu les artistes, sauf pour enfoncer les périphéricos, ces créatures de la France périphérique. Ces collabos étaient tous ou presque pour le châtiment policier des pauvres et moyens pauvres, et ce ne sera pas oublié. Ni oubli ni pardon, on emprunte la phrase des antifas pour le coup.

De plus, la majorité de ces people étant de gauche, ou gauchistes, ils sont antipatriotes au possible, mais ce sont les premiers à brandir les drapeaux des autres pays. Cependant, si les people ont échappé à la colère des Gilets jaunes, ils n’échapperont pas à la grande colère à venir, qui va les mettre à genoux. Pourquoi ça ? Parce que le pays panse encore ses plaies de la révolte jaune (2018-2019) et de la guerre oligarchique (2020-2021) sous le nom de covid. La Bête immonde reprend des forces, le silence actuel est le silence d’avant l’orage, c’est programmé, vu la destruction sociale en cours. Le pouvoir ne pourra pas toujours sortir la monnaie de singe pour acheter les colères, car la dette va devenir trop lourde pour l’ensemble de la population. »

 

Source 1

Source 2

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 09:49

L'avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été condamné jeudi 10 mars à quatre mois de détention administrative par la justice militaire israélienne qui considère qu'il «menace la sécurité de la région», d'après l'acte d'accusation.

Salah Hamouri, avocat de 36 ans, est accusé depuis des années d'être membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), organisation marxiste dotée d'une branche armée et considérée «terroriste» par l'État hébreu et l'Union européenne. Il a été une nouvelle fois arrêté lundi à son domicile puis placé en détention administrative, une mesure permettant à Israël d'incarcérer des suspects pour une durée de six mois renouvelables indéfiniment sans accusation. La justice militaire israélienne l'a condamné jeudi à quatre mois de détention car «militant du FPLP, il menace la sécurité de la région», est-il écrit sur son acte d'accusation.

Emmanuel Macron votre responsabilité est directement en cause: que faites-vous pour ce citoyen français persécuté et arbitrairement détenu?, a écrit sur Twitter le comité de soutien de l'avocat. Israël lui a retiré mi-octobre son statut de résident permanent à Jérusalem, ouvrant la voie à son expulsion. Le Quai d'Orsay avait alors affirmé que la France était « pleinement mobilisée » pour qu'il puisse continuer à vivre à Jérusalem.

Le militant avait été emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d'assassinat d'Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d'Israël et fondateur du parti ultra-orthodoxe Shass. Il avait été libéré en 2011 peu avant le terme de sa peine dans le cadre d'un échange de prisonniers libérant le soldat franco-israélien Gilad Shalit.

Né d'une mère française et d'un père palestinien, Salah Hamouri est marié à une Française, Elsa Lefort, fille de l'ex-député communiste Jean-Claude Lefort, qui a été interdite de rentrer en Israël en 2016, pour une période de 10 ans.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 09:31

La Corse est en ébullition depuis la tentative d’assassinat, en prison, du nationaliste Yvan Colonna par un djihadiste franco-camerounais emprisonné pour terrorisme. La solidarité corse n’est pas un vain mot. L’île se réveille, et Macron n’avait pas prévu ça. Comme en Guadeloupe, le pouvoir envoie des gendarmes et du matériel répressif au lieu de négocier. Encore faut-il que le ferry les achemine à bon port : le Corsica ferries a dû quitter le port d’Ajaccio sans avoir pu débarquer sur l’île ses cinq camions de gendarmerie et la dizaine de militaires appelés en renfort sur l’île.

Le calendrier ne pouvait être plus mauvais pour la puissance publique qui, depuis 2018, refuse sans ciller aux principaux membres du commando Érignac, Alain Ferrandi, Pierre Alessandri et Yvan Colonna, toute levée de leur statut de détenu particulièrement surveillé (DPS) et tout aménagement de peine alors que leur période de sûreté est achevée depuis plusieurs années.

Sur l’agression de Colonna, le nationaliste Gilles Simeoni (avocat d’Yvan Colonna) ne croit pas au hasard :

"Manifestement, ce monsieur a été armé, il a été remonté comme un coucou. Qui l’a armé, qui l’a remonté, qui lui a permis de circuler librement dans la prison, qui lui a permis de s’introduire librement dans la salle, qui lui a permis de frapper pendant plusieurs longues minutes jusqu’à la mort, ou pratiquement, Yvan Colonna sans que personne n’intervienne, ni les surveillants qui étaient présents à quelques mètres ni ceux qui étaient censés être derrière les caméras de vidéosurveillance ? Comment se fait-il que tout cela s’est passé ? Je n’ai pas tellement confiance dans l’enquête judiciaire ni dans l’enquête administrative qui seront menées... »

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 10:18
Il exporte depuis des décennies son marketing guerrier bien au-delà de nos frontières. Le belliciste médiatique a l’oreille de tous les présidents français, de Giscard d’Estaing à François Hollande, qui le chargent de missions en Bosnie, en Afghanistan, en Libye… À chaque mandat son conflit.
Le journal "L’Humanité" a retrouvé ses lettres de noblesse en publiant un édito qui entarte le philosophe mondain définitivement et qui renoue avec sa belle tradition pacifiste :

 

 

Source

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 10:15

C’est à qui débusquera dans ses rangs le sympathisant du tyran, et le monde de la culture, toujours en pointe dans la chasse aux sorcières, est reparti à la traque : après avoir offert à la vindicte populaire tous les (réels ou supposés) poseurs de main aux fesses et les transphobes, il s’agit maintenant d’expurger la musique, le théâtre, le cinéma et même les musées de toute présence russe.

« Les institutions et scènes culturelles ont commencé à annuler tournées, spectacles et concerts en France et en Europe, tandis que les démissions tombent en cascade à Moscou et Saint-Pétersbourg », écrit Le Monde. Et le quotidien de se poser la question : « Faut-il continuer à diffuser les artistes russes, jouer leur musique ou exposer leurs œuvres au nom de l’universalité de la culture, ou boycotter toute collaboration à l’heure où Vladimir Poutine envahit l’Ukraine ? »

Beaucoup n’ont pas attendu la réponse, le couperet est déjà tombé. Il faut dire que dans ce milieu là — du moins en France —, on vit largement de la subvention publique, alors la vertu coûte moins cher. Les grandes institutions ont commencé à faire le ménage, et au jeu de la surenchère, pas question de faire moins que le voisin européen.

Ainsi le cas du chef d’orchestre Valery Gergiev est-il emblématique. Comme l’écrit Le Figaro, « en moins d’une semaine, toute la maison Gergiev à l’Ouest se sera écroulée ». Démis de ses fonctions à la tête de l’Orchestre philharmonique de Munich qu’il dirigeait depuis 2015, il est « démissionné » du Verbier Festival, puis, le 24 février, le Carnegie Hall le fait remplacer au pied levé avant que le maire de Milan ne l’évince de la Scala où il dirigeait La Dame de pique. La Philharmonie de Paris leur emboîte le pas et annule ses concerts prévus en avril, puis le festival d’Édimbourg lui retire sa chaire de président d’honneur.

Sa compatriote, la soprano Anna Netrebko, a eu beau dénoncer l’invasion de l’Ukraine, rien n’y a fait. Tous ses engagements tombant les uns après les autres, elle a annoncé qu’elle « se retirait de la scène européenne » jusqu’à nouvel ordre.

Partout, on s’interroge, on épluche les contrats, on s’apprête à épurer les orchestres : quoi, le premier violon est russe ? Le trombone solo aussi ? « En l’absence de directives claires du ministère (sic), il faudra faire au cas par cas », dit le quotidien ; toutefois, le journaliste s’interroge : « Tous les artistes russes, a fortiori les plus jeunes, doivent-ils être sommés de prendre position, au risque de se voir pris en otage de l’opinion publique par la folie guerrière de Poutine ? »

Plus délirant encore, on fait peser une menace sur la collection Morozov, présentée à la fondation Louis-Vuitton avec un tel succès que l’exposition a été prolongée. 170 toiles de maîtres, fleurons des musées de l’Ermitage, Pouchkine et de la galerie nationale Trétiakov, préface du catalogue cosignée par les président Poutine et Macron. Alors, un bruit court… Alors que le monde « civilisé » ne parle que de restitutions, on évoque ici « la saisie possible de ces chefs-d’œuvre dans le cadre de sanctions occidentales ».

Epuration, saisie d’oeuvres d’art… Tiens, ça me rappelle quelque chose.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2022 6 05 /03 /mars /2022 10:10

Chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989. Comment réunifier deux Allemagnes dont l’une adhère à l’OTAN, l’autre au pacte de Varsovie ? À terme, ce pacte de Varsovie qui plaçait RDA, Pologne, Hongrie, pays baltes, Tchécoslovaquie et Roumanie sous la tutelle soviétique et l’OTAN conçue sous le parapluie nucléaire américain devenait sans objet. Václav Havel, l'ancien dissident alors président de la Tchécoslovaquie, appelle à la suppression des deux. Le 25 février 1991 à Budapest, le pacte de Varsovie est dissous. Mais… pas l’OTAN ! Trop d’intérêts sont en jeu. L’OTAN, c’est un fantastique débouché pour la vente d’armements.

Bush fonce à Prague. Mais à peine Havel rappelé à l’ordre, voilà Genscher, ministre des Affaires étrangères allemand, qui propose de substituer à l'OTAN un organisme de défense proprement européen : l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, anciennement « Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe » (CSCE). James Baker, secrétaire d’État de l’administration Bush, affirme dans un mémorandum en neuf points que ça tombe bien, puisque le plus cher désir des États-Unis est justement de faire de la CSCE une institution permanente ! Mais comme tout ça mérite d’être un peu retravaillé, pourquoi ne pas profiter de l’OTAN en attendant ? Gagné ! Les Européens de l'Ouest se rangent à cette option.

Donc, pas question de supprimer l’OTAN, mais on ne l’étendra pas. Principe arrêté le 10 février 1990 à Moscou entre Kohl, chancelier d’Allemagne de l’Ouest, et Gorbatchev, secrétaire général du Parti communiste de l’URSS : il accepte la réunification allemande, mais en contrepartie, pas d’extension de l’OTAN.

Douglas Hurd, ministre des Affaires étrangères anglais, affirme à son homologue soviétique Alexander Bessmertnykh, le 26 mars 1991 : « L’OTAN n’a aucunement l'intention d'inclure la Pologne, la Roumanie, la Hongrie ou la Tchécoslovaquie. » Le Premier ministre britannique John Major assure : « Nous ne renforcerons pas l'OTAN ! »

Conséquence du conflit yougoslave de 1991 à 2001, dès 1997, Pologne, Tchéquie et Hongrie rejoignent l’OTAN. La reconnaissance du Kosovo, vieux pays serbe, rendra furieux Poutine et l’incitera à réarmer, ce qui était très précisément l’objectif recherché par les États-Unis et incitera 13 États européens à rejoindre l’OTAN, encerclant aujourd’hui la Russie.
Le 11 décembre 2016, 25 États de l’Union européenne approuvent le lancement du fonds européen de défense. En réponse, le secrétaire à la Défense américain, Jim Mattis, déclare, en janvier : « La défense commune est une mission pour l'OTAN, et pour l'OTAN seule. » Jens Stoltenberg, secrétaire générale de l'OTAN, renchérit : « L'UE ne doit pas se substituer à l'OTAN » et « ne doit pas fermer ses marchés de défense aux Américains. »

En 2019, un commandement OTAN supplémentaire a été installé à Ulm, en Allemagne. La 3e brigade blindée des forces armées américaines en Pologne devait être remplacée par la 2e brigade blindée, mais les deux sont restées, violant les accords Russie-OTAN signés en 1997. Selon l'ancien directeur de la CIA Robert Gates, « il était nécessaire de poursuivre l'expansion de l'OTAN vers l’Est ».


Analysons les budgets militaires (Sources : SIPRI, Institut international de recherche sur la paix de Stockholm). Sur dix ans, et en milliards de dollars, celui des USA n’a jamais été inférieur à 600.

Pour la Russie, c’est, en moyenne, dix fois moins : 70 milliards en 2016 ; 66 en 2017 et 51 en 2018. Les dépenses militaires russes diminuent tandis que celles des États-Unis augmentent de 7 % jusqu’à représenter douze fois celles de la Russie. En 2019, le budget militaire américain est passé à 732 milliards de dollars ; celui de la Russie à 65 milliards (à titre de comparaison, celui de la France était de 46 milliards d'euros, en 2020).

Les entreprises américaines d’armement ont réalisé pas moins de 54 % de toutes les ventes d’armes du monde, en 2020.

 

Source

 

Partager cet article
Repost0